Aller au contenu principal

Un nouveau souffle pour la ventilation

De réelles innovations concernant la ventilation arrivent dans les élevages. Elles optimisent l’ambiance des salles et diminuent les coûts par des conceptions originales ou des économies d’énergie.

Les éco-ventilateurs sont en passe de supplanter les ventilateurs classiques.
Les éco-ventilateurs sont en passe de supplanter les ventilateurs classiques.
© D. Poilvet

Une nouvelle révolution voit le jour dans le domaine de la ventilation des bâtiments d’élevage. Après la ventilation centralisée des années 2000, les éco-ventilateurs, aussi appelés ventilateur EC, sont en passe de supplanter les ventilateurs classiques à régulation triac, que ce soit en ventilation salle par salle ou en extraction centralisée. Cette innovation vaut aussi pour les élevages sous air filtré, avec Sodalec qui est le premier constructeur à utiliser cette technologie dans une centrale de filtration. Grâce à une baisse de plus de 60 % de la consommation électrique par rapport aux ventilateurs classiques, le retour sur investissement est très rapide. Leur validation par l’Ifip les rend éligibles à des aides publiques, ce qui va faciliter leur généralisation.

L’innovation se trouve aussi dans les concepts de ventilation. Rose Charpente conforte son modèle charpente fermette/plafond diffuseur qui a largement fait ses preuves en France. Son nouveau feutre-fibre Regul’R remplace avantageusement la laine de verre pour réguler le flux d’air sur le plafond perforé. Il prend en compte la notion de produit recyclable, qui sera sûrement un critère de choix essentiel dans les années à venir. De son côté, Tuffigo-Rapidex propose un concept de régulation des entrées d’air par trappes au plafond ou sur les murs. Sa nouvelle gamme de trappes performantes, combinée à une régulation fiable basée sur la mesure de la dépression des salles, constitue pour l’entreprise finistérienne l’occasion de développer ce type de ventilation connu depuis longtemps, mais encore peu appliqué en France.

L’innovation vient aussi du nord de l’Europe, avec le danois Skov qui s’impose comme un véritable spécialiste de l’optimisation du fonctionnement des ventilateurs. Avec son nouveau principe Dynamic-Multistep, il promet des consommations électriques encore plus basses que les ventilateurs EC ! Skov ouvre également des pistes pour limiter le dimensionnement des laveurs d’air, avec notamment un double circuit d’extraction d’air qu’on découvrira sans doute prochainement dans de nouveaux bâtiments.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

« Les changements génétiques débutés en 2018 ont porté leurs fruits. Le nombre de sevrés par truie et par an est passé de 29,1 en 2018 à 32,8 en 2021. »
« Je veux renforcer l’autonomie de mon élevage de porcs»
Benoît Le Page s’est installé en mai 2020 au sein du Gaec familial, comprenant un élevage de 150 truies et 126 hectares de…
Véronique et Thierry Lebert avec Julie leur fille et Perrine Thévenin, salariée de l’élevage. « En journée, nous n’avons pas besoin d’allumer les lumières dans les salles, même par temps nuageux. »
Bâtiment porc : Un concentré de lumière naturelle dans les salles
Les puits de lumière constituent une solution pour apporter de la lumière naturelle dans les grandes salles ou les couloirs de…
Marlène et Mathieu Bourveau. «La valorisation de notre lisier par les céréales, elles-mêmes valorisées par nos animaux nous semble une démarche vertueuse d'un point de vue environnemental et économique.»
Une fabrique d'aliments à la ferme d’exception pour 700 truies et la suite
La fabrique d’aliment à la ferme réalisée par Marlène et Mathieu Bourveau fera sans doute référence pour longtemps grâce à sa…
Les priorités du Comité régional porcin de Bretagne
 Le conseil d’administration du comité régional porcin (CRP) de Bretagne a élu Carole Joliff présidente de l’organisation le 31…
Lothar Hövelmann, directeur de la DLG "Les éleveurs allemands estiment que la situation restera tendue tout l’hiver et probablement en 2023".
Les éleveurs de porcs allemands n’ont pas le moral
Moins optimistes que leurs confrères européens, les producteurs de porcs allemands souffrent du prix et de la situation sanitaire…
Preview image for the video "Sanders porc alimentation contractualisation".
Se spécialiser, innover et contractualiser, un pari gagnant pour Bruno
Producteur de porcs en Vendée, Bruno a dû délocaliser son exploitation en 2016. Il a reconstruit de nouveaux bâtiments d’élevage…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)