Aller au contenu principal

Un nouveau bâtiment pour truies taillé pour l’avenir

Le nouveau bâtiment truies de 1 500 m² de l’EARL De la chapelle comprend 216 places de verraterie-gestante en réfectoire autobloquant et 40 places de maternité en case bien-être.

Pour moderniser leur élevage, les gérants de l’EARL De la chapelle ont su signer à temps. Quelques mois d’attente de plus et le montant de l’investissement aurait pris 15 à 20 % de plus-value. Et on peut penser que l’attention apportée au confort aurait pu être alors différente. Car après avoir travaillé dans un bloc truies qui avait 40 ans, Géraldine Fontaine et Stéphane Litalien, les deux associés, ont veillé au bien-être des animaux mais également à celui des hommes : « Les investissements correspondent aux attentes sociétales. Mais ils répondent aussi à une nécessité de confort de travail dans une profession où la main-d’œuvre se fait rare ».

Luminosité et alimentation individualisée

Ainsi, pour limiter la manipulation des animaux, les 216 places en gestantes, divisées en cinq blocs de cases de huit à six stalles en réfectoire autobloquant, servent également de verraterie. La distribution mécanique à sec est généralisée « pour réduire tout problème de SAV inhérent à l’alimentation soupe ». Les 40 places de maternité, réparties en deux salles de 20, sont équipées d’alimentateurs individualisés Windtofeed de Tuffigo rapidex. Ils permettent un suivi au plus près du besoin des truies, que ce soit dans l’élevage où à distance. Toutes les lampes d’appoint pour les mises bas sont reliées ensemble et peuvent être relevées mécaniquement. Les abreuvoirs Vip-o-mat d’Aco funki des porcelets disposent d’un système de bascule de la partie basse et d’une arrivée d’eau en diamètre 8 mm : un plus pour éviter l’eau stagnante et favoriser l’hygiène. Tous ces équipements sont facilement accessibles depuis les couloirs latéraux. En gestante, les auges inox sont surélevées pour faciliter le lavage. La lumière naturelle apportée par les fenêtres a été privilégiée dans l’ensemble du bâtiment. En outre, le plafond des maternités est composé d’un bac aluminium micro perforé et laqué blanc pour amener encore plus de luminosité.

Confort thermique et espace

Chaque truie gestante logée en réfectoire autobloquant dispose d’une surface de 2,70 m² avec des jouets. Trois aérothermes eau chaude de 24 kW installés dans la salle apporteront les calories nécessaires en période hivernale. En maternité, les truies sont logées en case liberté Welsafe d’Aco funki pour une surface de 6,90 m2 par case et un coût de 7 500 euros par place (chauffage compris). Les porcelets disposent d’un nid avec lampe et plaque eau chaude. Pour maintenir le confort thermique des truies et des issus pendant la période estivale, un cooling a été installé à l’entrée de la gaine d’arrivée d’air centralisée.

Avec un nombre d’animaux inférieur aux normes IED, la ventilation du bâtiment reste classique avec une arrivée de l’air par une gaine centralisée et une distribution par plafond diffuseur. L’extraction, basse en gestante et haute en maternité, se fait par des cheminées équipées de ventilateur EC. Le réseau d’eau chaude est alimenté par une chaudière au gaz de 100 kW.

Un alimentateur de précision simple d’utilisation

L’alimentateur individualisé Windtofeed n’utilise pas de capteurs en fond d’auge mais une sonde industrielle de niveau qui détecte à la fois l’eau et l’aliment. Ce système à l’avantage de s’installer sur tous les profils d’auge, d’éviter les problèmes de conductivité et de se régler aisément manuellement. La trémie PVC du doseur (réserve de 9 litres) ainsi que la vis du distributeur se démontent facilement. Différentes fonctions et boutons permettent à l’utilisateur de prendre la main sur l’appareil directement à partir du coffret de pilotage individualisé. L’ensemble est alimenté en 24 volts.

Fiche élevage

EARL de La Chapelle à Sévignac (Côtes-d’Armor)

240 truies naisseurs-engraisseurs
Conduite en 5 bandes
Sevrage à 21 jours
Groupement Evel’up
Aliment truies Coréal
Génétique Axiom (Adénia et Piétrain)

Partenaires

Terrassement SARL Clément
Élévation GF Bati
Charpente Rose charpente
Caillebotis Celtys
Tubulaires Galvelpor
Électricité/ventilation/alimentation Méheust
Cases Maternité Aco funki

Les plus lus

éleveur de porcs dans la Sarthe
« Mon atelier porcin d'engraissement est en synergie avec mes cultures »
Gérant et associé d’une maternité collective, Sébastien Renvoisé a en parallèle investi dans un atelier d’engraissement, raisonné…
Les porcelets sont mélangés en groupes de trois à quatre portées.
« La sociabilisation des porcelets en maternité m’apporte beaucoup d’avantages »

Depuis deux ans, Ségolène sociabilise ses porcelets en maternité. Elle y voit de nombreux avantages sur ses conditions de…

Les journées s’articulent généralement autour d’une visite d’élevage chez l’un des membres du groupe.
Les éleveurs de porcs réfléchissent en groupe pour anticiper les évolutions des élevages
Les Chambres d’agriculture de Bretagne animent cinq groupes d’éleveurs de porcs répartis sur toute la région. Les thématiques…
Michel Bloc'h, président de l'UGPVB l’élevage a deux défis à relever : l’investissement et le renouvellement des élevages. "
Quels sont les défis à relever pour maintenir l’élevage de porcs en France?
L’assemblée générale de l’Union des groupements de producteurs de viande de Bretagne (UGPVB) a souligné les difficultés que…
La conjoncture économique plus favorable en 2023 encourage les investissements dans les bâtiments d'élevage.
Trésoreries : Une bonne année 2023 en élevage de porc

La hausse du prix du porc en 2023 a permis de renflouer les trésoreries des élevages de porc, mises à mal depuis 2020. L’étude…

Culture du sorgho dans le Haut-Rhin (chez Daniel Christnacher). Epis. Inflorescences
Le sorgho, une nouvelle opportunité pour l'alimentation à la ferme des porcs charcutiers
L’intérêt du sorgho face au changement climatique pourrait favoriser le développement de sa production en France et en Europe.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)