Aller au contenu principal

Un frigo à surveiller de près

Pour garder leur efficacité, les vaccins doivent être conservés au réfrigérateur entre 2 et 8°C. Mais leur température est peu souvent contrôlée, comme le montre une enquête d’Elanco.

Le thermomètre mini-maxi doit être placé au milieu du réfrigérateur.
© D. Poilvet

Saviez-vous que transitent chaque année près de 16 800 euros de vaccins dans le frigo d’un élevage type de 200 truies naisseur engraisseur, soit pratiquement 1400 euros par mois(1). Un montant qui justifie à lui seul de porter une attention particulière à leur bonne conservation au froid. Mais dans les faits, la température du frigo est peu surveillée. C’est ce que confirme une enquête réalisée en Belgique et aux Pays-Bas par Elanco, et dont les conclusions seraient sans doute similaires dans un contexte français. Au cours d’une année, la température du frigo a été mesurée dans 110 élevages de plus de 200 truies. Il en ressort que moins de 10 % d’entre eux avaient équipé leur frigo d’un thermomètre et étaient donc en mesure de vérifier le bon fonctionnement de leur appareil. À peine 70 % des élevages avaient une température de frigo adéquate, c’est-à-dire dans la fourchette de 2 à 8°C recommandée pour la conservation des vaccins. Dans 26 % des élevages, la température dépassait 8°C mais des températures trop froides (moins de 2°C) ont également été constatées. L’étude montre également un effet saison. La température moyenne des frigos des élevages enquêtés au cours du troisième semestre (été) a une plus porte variabilité et se situe à 9,2 °C contre 6,5°C pour les autres trimestres. Seules 43 % des mesures réalisées au cours de l’été étaient conformes.

Un impact sur l’efficacité des vaccins

On sait pourtant qu’une température de conservation inadéquate affecte la qualité des vaccins. « Les vaccins vivants, de type SDRP, sont sensibles à des températures trop élevées, précise Elanco. Une température trop basse sur les vaccins inactivés (Mycoplasme, Circo, App) impacte leur capacité à stimuler l’immunité. »

C’est souvent la vétusté des frigos qui explique ces écarts de température. Rares sont les appareils neufs en élevages. Il s’agit surtout de frigo de seconde main de 10 à 15 ans d’âge, voire bien plus, qui avec le temps, perdent leur capacité à refroidir. La première chose à faire pour s’assurer du bon fonctionnement de votre réfrigérateur est de l’équiper d’un thermomètre mini-maxi… et le cas échéant, d’investir dans un frigo neuf, dont le coût modique restera sans commune mesure avec l’impact technico-économique d’une mauvaise conservation des vaccins.

(1) En comptant 3 euros pour 100 kg de carcasse pour un élevage naisseur engraisseur.

Six conseils pour bien conserver ses vaccins

Ne pas mettre de vaccin dans la porte du réfrigérateur
Ne pas utiliser de frigo avec case de surgélation
Éviter les frigos de plus de 12 ans
Placer le thermomètre dans la partie centrale du frigo
Contrôler quotidiennement les mini-maxi de température
Ne pas utiliser le frigo pour des boissons ou de la nourriture. Il faut éviter d’ouvrir trop souvent la porte.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Les groupements de producteurs de porcs amont du Grand Ouest s'unissent dans une AOP

Dans un communiqué envoyé ce 7 avril, les dix groupements de producteurs de porcs amont du Grand Ouest (c'est à dire tous sauf…

L’élevage sur litière donne aux porcs un substrat lui offrant la possibilité d’exprimer son comportement de fouissage.  © Chambre d'agriculture de ...
[VIDEO] À la station Crécom, les queues entières des porcs élevés sur paille ne présentent pas de morsures.
Les queues des porcs élevés sur litière à la station expérimentale de Crécom ne sont désormais plus coupées. Grâce à une bonne…
Les essais sur l'arrêt de la caudectomie confirment que l'apport de matériaux manipulables n'est pas suffisant à lui seul pour enrayer les morsures de queues. © A. Puybasset
Des avancées sur le bien-être des porcs, éprouvées en élevage
Lors du forum Recherche et Développement d’Evel’up, éleveurs et techniciens ont témoigné de solutions concrètes pour s’adapter,…
Le bois qui touche le sol est nettement plus utilisé que les autres matériaux sous-optimaux. © Chambres d'agriculture de ...
[VIDEO] Les Chambres d'agriculture de Bretagne évaluent l’utilisation des matériaux manipulables par les porcs
La manière dont les porcs utilisent les objets manipulables placés dans les cases de post-sevrage et d’engraissement dépend non…
La moitié des truies gestantes de la station expérimentale de Crécom est logée sur caillebotis intégral. Les réfectoires facilitent une conduite sans verraterie. © Chambres d'agriculture de ...
Une conduite des truies sans verraterie à Crécom
À la station expérimentale des Chambres d’agriculture de Bretagne, les truies sevrées sont directement logées dans le bâtiment…
Les jeunes qui découvrent la production porcine lors d’un stage constituent un vivier intéressant de futurs salariés.  © D. Poilvet
Bien accueillir les jeunes salariés en élevage de porcs
Lorsque des jeunes découvrent la filière porcine à l’occasion d’un stage, l’aspect humain est essentiel pour leur donner envie de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)