Aller au contenu principal

Redécouvrir la culture du pois pour améliorer l’autonomie protéique des élevages de porcs

Le pois a été par le passé un composant de ration très utilisé pour couvrir les besoins protéiques des porcs. Pourquoi ne pas y revenir…

L'objectif du plan protéines est d'augmenter la sole de 200 000 hectares de protéagineux en France. © Gutner archive
L'objectif du plan protéines est d'augmenter la sole de 200 000 hectares de protéagineux en France.
© Gutner archive

Comparés à d’autres espèces, les besoins en protéines des porcs sont modestes : de 14 à 16 % en croissance et de 13 à 15 % en finition. Du coup, « le cas du porc est le plus simple à résoudre pour des éleveurs en quête d’autonomie protéique », analysait Corinne Peyronnet, ingénieur d’études en alimentation animale chez Terres Univia, l’interprofession des huiles et protéines végétales, lors de la journée du porc comtois à Saône, dans le Doubs, fin novembre 2019. Mais quelle source est la mieux à même de fournir ces protéines en alternative au soja ? En complément aux tourteaux de colza ou de tournesol, le pois protéagineux, comme la féverole, peut constituer jusqu’à 30 % de la ration. « Dans les années 90, pois et féveroles représentaient 10 % des ingrédients utilisés par l’alimentation animale, contre seulement 1 % aujourd’hui. La recherche d’une meilleure autonomie protéique pourrait lui donner une seconde chance », indique Corinne Peyronnet.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

 © D. Poilvet
Cinq points clés pour sevrer les porcelets sans artifices
Philippe Heughebaert et sa cheffe d’élevage Marion Fortin ont mis en place une conduite d’élevage rigoureuse pour permettre à…
 © J.Guichon
Une éleveuse aux petits soins pour ses truies
Parler, toucher, caresser, gratter… un véritable programme de thalassothérapie attend les cochettes et les truies de Cindy Da…
Images L214 de porcs décomposés : les explications de la Cooperl
Des images de L214 montrent des cadavres de cochons dans un état de décomposition avancé. Ces images ont été prises dans un…
Des aides à l’investissement sur les couvertures de fosses et le matériel d’épandage
Depuis hier, 4 janvier 2021, les exploitants agricoles peuvent déposer un dossier de demande d’aide au renouvellement des…
Le bâtiment est conçu pour apporter un maximum de lumière naturelle. © B. Plesse
Un élevage bien-être Cooperl pour approvisionner Bordeau Chesnel

« Maximiser le bien-être animal et minimiser son impact environnemental », tels sont les deux engagements forts…

Forte augmentation de la productivité des truies en cinq ans en France
La productivité des truies en France a augmenté de 0,8 porcelet par portée en cinq ans, selon les données collectives de gestion…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)