Aller au contenu principal

Porc : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière porcine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de porcs.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Aérosol ou crayon marqueur
Pour le marquage des porcs, optez pour la bonne couleur !

Un test comparatif de marquage des porcs charcutiers, permet d’apporter des conseils précis sur les choix les plus judicieux, en fonction du but du marquage.

La couleur rouge est celle qui reste le plus longtemps visible
La couleur rouge est celle qui reste le plus longtemps visible
© CG

Qel type de marquage choisir et quelle couleur ? Tout dépend du but recherché.C'est ce qui ressort d'une étude réalisée par le CTPA(1), présentée par Patrick Pommier aux dernières rencontres vétérinaires de l'AFMVP(2).

Premier constat de cet essai, le marquage à l'aérosol dure plus longtemps : sept jours après le marquage, il reste très visible, surtout s'il est de couleur rouge. À l'inverse, les marquages au crayon ne sont plus perceptibles que sur 1 porc sur 2, et plus du tout s'il s'agit de couleur verte. Au 17e jour après le marquage, toute trace au crayon avait disparu, tandis qu'avec l'aérosol, le marquage rouge restait perceptible (et pas les autres couleurs).

FONCTION DU BUT RECHERCHÉ

Patrick Pommier conseille donc de choisir le type de marquage en fonction du but recherché. S'il s'agit d'identifier les animaux au cours d'une vaccination, pas besoin de choisir un matériel et une couleur très rémanents, un marqueur vert fera l'affaire, car avec un marquage très rémanent, « on risque d'avoir rapidement des animaux bariolés après quelques interventions ! » Dans d'autres cas, par exemple lorsque l'état de santé des porcs nécessite un suivi prolongé dans le temps, un marquage persistant peut s'avérer nécessaire. Le choixde l'aérosol rouge sera donc judicieux. Patrick Pommier souligne que ces résultats demandent à être confirmés, la comparaison n'ayant été faite que dans un seul élevage et sur 33 porcs charcutiers. Le comportement du marquage peut être différent selon la taille des lots, l'âge ou l'animal marqué. Alors pourquoi pas, chez vous, faire ce type de comparaison ?

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Vignette
Aux États-Unis, les contrôles des défauts de carcasse confiés aux abattoirs

Le département américain de l’agriculture (USDA) prévoit de retirer toute limite à la vitesse à laquelle les abattoirs…

Vignette
Un nouvel observatoire national des vaccins vétérinaires

Le Syndicat de l’industrie du médicament et réactif vétérinaires (SIMV) vient de publier les taux de vaccination des…

Les règles se durcissent pour l’alimentation des porcs bio

Au 1er janvier 2021 pour les porcs bio de plus de 35 kg, au 1er janvier 2025 pour les plus petits…

Vignette
Les Allemands testent les viandes odorantes dans les charcuteries

33 %, c’est le taux maximum de viandes odorantes acceptable dans la mêlée pour faire une saucisse de Francfort de…

Vignette
La Chine prépare déjà l’après fièvre porcine africaine
Les autorités chinoises veulent rétablir la production rapidement. Les grands groupes présents dans le pays pourraient en…
Vignette
Jean-Baptiste Belloeil a conçu un bloc naissage pour faciliter le travail
Éleveur multiplicateur femelles Nucléus à Lanfains, dans les Côtes d’Armor, Jean-Baptiste Belloeil a construit un bloc naissage…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)