Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Mycoplasma hyopneumoniae, un diagnostic à élargir

Le laboratoire Boehringer Ingelheim souligne que la seule prévention vaccinale ne suffit pas pour combattre le Mycoplasma hyopneumoniae.

Le constat sur l’impact de la vaccination sur le Mycoplasma hyopneumoniae (M.hyo) et les agents viraux du complexe respiratoire porcin de Roselyne Fleury, vétérinaire et responsable technique porc Boehringer Ingelheim France, est sans équivoque : « Malgré un large usage de la prévention vaccinale contre le M.hyo, les lésions de pneumonie ont diminué, mais n’ont pas disparu de nos élevages. Il ne peut donc pas y avoir de plan de contrôle uniquement basé sur le vaccin », affirmait-elle, lors d’un symposium organisé par le laboratoire pharmaceutique à Rennes en novembre dernier. Il faut donc aller plus loin dans le diagnostic afin de mieux comprendre quels agents pathogènes sont impliqués dans les lésions pulmonaires et leur dynamique d’infection. Car la pneumonie enzootique sur le porc a un impact économique, qu’elle soit subclinique ou chronique.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Vous aimerez aussi

Vignette
Le microbiote intestinal des porcs examiné de près
Une série de publications a permis de mieux cerner le mode de fonctionnement du microbiote intestinal des porcs et les facteurs…
Vignette
La FPA se diffuse en Belgique au rythme de 1.6 km par semaine

La plateforme ESA de veille sanitaire internationale a publié le 31 janvier 2019 les résultats d’une étude dont l’objectif…

Vignette
De nouvelles exigences pour sécuriser les élevages
L’arrêté biosécurité en élevage publié le 16 octobre dernier donne deux ans aux éleveurs pour mettre en place des mesures de…
Vignette
Des solutions simples pour protéger son élevage
Dans son nouvel engraissement, Frédéric Baudet, éleveur à Maroué, dans les Côtes-d’Armor, va appliquer les mesures de biosécurité…
Vignette
Un frigo à surveiller de près

Pour garder leur efficacité, les vaccins doivent être conservés au réfrigérateur entre 2 et 8°C. Mais leur température est peu…

Vignette
Le manque de biosécurité expose les pays de l’Est
La fièvre porcine africaine (FPA) se propage à grande vitesse dans le sud-est de la Roumanie. Le manque de biosécurité et les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)