Aller au contenu principal

Porc : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière porcine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de porcs.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Mellow Go facilite la transition vers l’aliment solide

Mellow Go se distribue dans tout type d'augette, comme un préstarter.
© Denkavit

Denkavit

Il n’entre dans aucune catégorie existante de complément alimentaire pour porcelets sous la mère : ce n’est ni un lait, ni une bouillie, ni un vermicelle, ni un granulé de préstarter… « Doté d’une texture moelleuse, ce « granulé mou » distribué dès 4 jours d’âge a une tendreté intermédiaire entre un aliment liquide et solide, tout en gardant une durabilité élevée », présentent Anaïs Augé et Olivier Le Bras, de Denkavit. « Il stimule la consommation précoce, permet une transition plus douce vers un aliment solide et évite la phase de sous-consommation souvent constatée durant les trois jours qui suivent le sevrage. » Issu de quatre années de recherche et développement, Mellow Go est fabriqué selon un process unique qui permet d’associer des matières premières liquides et sèches. Sa forme en étoile augmente la surface de contact pour plus de goût. Il est composé de protéines hautement digestibles (céréales, produits laitiers, huiles raffinées de qualité humaine, amidon de pomme de terre…).

Davantage de GMQ, moins de pertes

Testé dans la station de recherche et d’innovations de Denkavit aux Pays-Bas, Mellow Go a permis une consommation supérieure de 282 g par porcelet entre 6 et 19 jours par rapport à un préstarter vermicelle de deux millimètres. « L’effet sur la consommation se poursuit même après l’arrêt de la distribution de Mellow Go. Le poids au sevrage est supérieur de 500 grammes. Les porcelets sont plus vigoureux. Il y a moins de petits qui décrochent ce qui se solde par un moindre taux de perte (9,7 % contre 11,6 %). » Le retour sur investissement est de 2,7 euros de gain pour 1 euro investi. « Sa distribution directement dans l’augette (comme un préstarter) est moins chronophage qu’avec une bouillie. Il y a moins de gaspillage qu’avec un vermicelle, ce qui a un impact favorable sur le coût alimentaire et l’hygiène. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Vignette
Vers des élevages de porcs plus autonomes en protéines
Le programme SOS Protein (1) lancé par les régions Bretagne et Pays de la Loire a pour objectif de limiter la dépendance des…
Best-of 2019 des articles les plus lus du site Réussir porc
Fièvre porcine Africaine en Chine, reportages terrain et témoignages d'éleveurs, prix du porc, élevages en bio, expertise de…
Valoriser la mixité porcs-bovins dans le Massif central

Les acteurs de la filière porcine du Massif central, rassemblés autour de l’Association porc montagne,…

En porc, les prix de 2019 ont été les plus élevés depuis 1992
Portail réussir
Le prix du porc en 2019 a atteint un niveau très haut. Les cours ont été les plus élevés depuis 1992.  Le phénomène est constaté…
Le catalogue Ifip des formations 2020 est sorti.

L’offre de l’institut technique du porc est un mélange de formations fondamentales sur tous les domaines de l’élevage du…

La pesée des porcelets à la naissance est un point de départ pour travailler sur l'amélioration des performances dans son élevage. © Chambre d'agriculture de ...
De nouveaux repères pour le poids des porcelets à la naissance
La chambre d’agriculture de Bretagne a analysé le poids à la naissance de plus de 5 000 porcelets pesés en élevage et dans les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)