Aller au contenu principal

Porc : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière porcine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de porcs.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Objectif atteint
L'indice sevrage-vente a baissé de 0,34 point en deux ans

En rénovant son pré-engraissement et en passant à l’aliment complet, Denis Guillot a amélioré l’ensemble des performances techniques du sevrage jusqu’à la vente des porcs charcutiers.

Chez Denis Guillot (à droite), la rénovation du pré-engraissement a été la pièce angulaire de l'amélioration des performances sevrage-vente.
Chez Denis Guillot (à droite), la rénovation du pré-engraissement a été la pièce angulaire de l'amélioration des performances sevrage-vente.
© dp
Installée en Gaec à La Bruffière en Vendée, Denis Guillot exploite un atelier de 100 truies naisseur- engraisseur. Les porcs charcutiers sont valorisés sous le signe qualité label rouge Opale. Avec une conduite en quatre bandes, l’objectif de l’éleveur est d’engraisser 200 porcelets par bande toutes les cinq semaines. Pour cela, il dispose d’une nurserie, d’un pré-engraissement et d’un engraissement sur paille pour trois bandes. En 2010, Michel Chiffoleau, son technicien porc de la Cavac, le met en garde sur la dérive des résultats techniques sevrage-vente, avec en particulier un indice de consommation fortement dégradé. L’arrêt de la FAF, devenue obsolète, a été la première étape de l’amélioration des performances (- 0,14 point d’indice), validée par une première GTE en 2011. La seconde étape a consisté à rénover totalement le pré-engraissement, qui constituait le point faible des bâtiments de l’élevage. Une rénovation dont le coût sera amorti en deux ans grâce à une amélioration de l’indice de consommation de 0,2 point.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Vignette
Une installation structurée autour d’une fabrique d'aliment à la ferme simplifiée
La fabrique d’aliment créée par Anthony Damany, installé avec son père Claude en 2015, permet d’alimenter les porcs charcutiers…
Vignette
Avec une alimentation de précision, les truies sortent de maternité en meilleur état
L’alimentation de précision mise en place par Émilie et Julien Méléard en maternité leur a permis d’augmenter le poids des…
Vignette
Agir pour se protéger des particules fines présentes dans l’air des bâtiments d’élevage
L’air des salles d’élevage peut contenir plus de 250 000 particules fines par mètre cube d’air. Prévention et protection sont de…
Vignette
Une fabrique d'aliment à la ferme très simple pour 1 700 places d’engraissement
Installé en 2015 à la tête d’un atelier naissage de 220 truies à Saint-Clet, dans les Côtes-d’Armor, Mathieu Thomas a récemment…
Vignette
Pour Paul Auffray, « L’Ifip doit être ouvert aux entreprises et sur le monde »
Eleveur de porcs à Plouvara, dans les Côtes-d’Armor, Paul Auffray a été élu président de l’Ifip-Institut du porc…
Vignette
L’étude de marché, un outil indispensable pour la vente directe
En Ille-et-Vilaine, Frédéric est ravi d’avoir réalisé une étude de marché avant de se lancer dans la vente de ses produits en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)