Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Dominique Cantin, directeur d’Asserva
"L’identification individuelle des porcelets se fera rapidement"

Asserva lance un concept de nourrisseurs et d’abreuvoirs connectés pour analyser les consommations d’aliment et d’eau à l’échelle de l’animal. Pour son directeur, l’identification individuelle ouvre des perspectives importantes dans la gestion de l’élevage et la traçabilité.

Dominique Cantin, directeur d'Asserva. "On peut apporter un aliment correspondant aux besoins de chaque animal, tant en quantité qu’en qualité."
© D. Poilvet
Comment exploiter les possibilités de la connectique en élevage de porc ?

Comme pour toute nouvelle technologie qui arrive en élevage, il faut que la rentabilité soit au rendez-vous. Asserva met au point avec l’Ifip une méthode prédictive d’apparition des pathologies à partir de l’analyse des quantités consommées d’eau et d’aliment à l’échelle de l’individu. Cette méthode a un double intérêt économique. Elle permet une réduction des dépenses de santé en privilégiant les traitements individuels (effet direct), et elle diminue la pression sanitaire (effet indirect), d’où l’amélioration des performances techniques. Par ailleurs, beaucoup plus d’animaux pourront être labellisés "sans antibiotique", d’où une meilleure valorisation commerciale. Avec la base de données associée aux automates, une fiche de traçabilité individuelle permettra de garantir cette absence de traitement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Vignette
Aux États-Unis, les contrôles des défauts de carcasse confiés aux abattoirs

Le département américain de l’agriculture (USDA) prévoit de retirer toute limite à la vitesse à laquelle les abattoirs…

Vignette
L’Ifip teste un système de détection et de suivi automatique de la toux
L’Ifip a testé sur la station expérimentale de Romillé un dispositif d’enregistrement capable de détecter la présence de toux en…
Vignette
Le Grand Ouest s’oriente vers l’AOP
Des jeunes administrateurs de groupements se sont prononcés pour la création d’une association d’organisations de producteurs…
Vignette
Un nouvel observatoire national des vaccins vétérinaires

Le Syndicat de l’industrie du médicament et réactif vétérinaires (SIMV) vient de publier les taux de vaccination des…

Les règles se durcissent pour l’alimentation des porcs bio

Au 1er janvier 2021 pour les porcs bio de plus de 35 kg, au 1er janvier 2025 pour les plus petits…

Vignette
Les Allemands testent les viandes odorantes dans les charcuteries

33 %, c’est le taux maximum de viandes odorantes acceptable dans la mêlée pour faire une saucisse de Francfort de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)