Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les nombreux virus grippaux sont en constante évolution

H1N1, H3N2, H1N2… autant de dénominations caractérisant un virus grippal. Décryptage de la signification de cette classification qui permet entre autres de mesurer la part des différents sous-types et les mutations entre eux.

Gaëlle Simon, de l’unité de virologie de l’Anses Ploufragan, a fort utilement démarré la journée consacrée à la grippe par l’Ispaia et IDT à Ploufragan (1) avec des rappels sur le virus (ou plutôt « les » virus en cause), leurs spécificités et les différents types de grippes rencontrés en élevage.

Question de nomenclature tout d’abord. Les virus grippaux sont identifiés sous la forme d’un H et d’un N. Il s’agit en fait de deux glycoprotéines se trouvant à la surface du virus, le H étant responsable de la fixation du virus au récepteur cellulaire, le N permettant la libération des virions de la cellule cible. Sachant qu’il existe 18 H et 11 N, un virus sera nommé selon un de ces H et un de ces N. Toutefois, le nombre de combinaisons circulant réellement au sein d’une espèce reste limité. Exemple pour le porc : H1N1, H1N2 ou H3N2… Or les anticorps développés vis-à-vis d’un virus ne protègent pas d’une infection par un autre virus.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Vignette
L’épizootie de la fièvre porcine africaine décime le cheptel chinois
Entre 30 et 50 % de la production de porc chinoise aurait disparu. L’efficacité des mesures de biosécurité réclamées par le…
Vignette
Un bâtiment d’engraissement de 1944 places séparé du site de naissage
Frédéric Baudet, éleveur à Maroué (Côtes d’Armor), vient de construire un engraissement de 1 944 places sur racleur. Ce bâtiment…
Vignette
La consommation de porc bio en forte hausse
La tendance est à la démocratisation de la consommation de produits biologiques. Pour faire face à cette demande croissante, le…
Vignette
Au Gaec La Blanche, l’élevage se restructure autour d’une maternité neuve de 96 places
Au Gaec La Blanche, la réorganisation de l’outil de production de 430 truies en multiplication et de la conduite d’élevage s’…
Vignette
L’alimentation animale bio manque de matières premières
Le secteur de l’alimentation animale biologique bénéficie d’une croissance importante. Mais la production végétale française …
Vignette
Cooperl signe une joint-venture avec Vereijken

À travers un partenariat signé le 25 mars, Cooperl et la société néerlandaise Vereijken spécialisée dans la fabrication…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)