Aller au contenu principal

Les élèves en lycée agricole ont une image plutôt bonne du porc

Le métier de salarié en élevage porcin ne rebute pas les lycéens d’établissements d’enseignements agricoles de l’Ouest. En revanche, la production porcine leur apparaît moins respectueuse de l’environnement et du bien-être que les autres filières animales.

41 % des lycéens agricoles disent être prêts à travailler en tant que salariés d’élevage de porcs.
© DR

Ce sont 41 % des lycéens agricoles qui disent être prêts à travailler en tant que salariés d’élevage de porcs. C’est l’un des résultats d’une enquête réalisée pour la chambre d’agriculture de Bretagne par les étudiants d’Agrocampus de Rennes auprès de plus de 1 000 élèves de 51 classes (de la première au BTS deuxième année) de 21 établissements agricoles bretons.

L’image du métier de salarié en élevage de porc ou autre production est qualifiée de « neutre » pour 50 % d’entre eux. Et seulement 12 % jugent que le salariat en élevage porcin a une image « dévalorisante », tandis que 25 % la jugent valorisante.

Toutefois, ces élèves ne pensent généralement pas en faire leur métier « à vie ». Car pour la plupart de ceux qui envisagent le salariat, il s’agit généralement d’une étape avant leur propre installation. Et pour ces jeunes prêts à devenir salariés en élevage de porc, environ un tiers privilégierait un système alternatif (bio, plein air, label), les autres déclarant vouloir travailler indifféremment en élevage conventionnel.

Le bien-être animal, un critère essentiel

Pour autant, ces jeunes jugent la production porcine « perfectible ». S’ils déclarent que le salaire ou les conditions de travail y sont globalement intéressantes, ils perçoivent la production porcine comme respectant moins l’environnement et le bien-être animal que les autres productions. Or 61 % des élèves interrogés estiment que travailler en accord avec le bien-être animal est un critère de choix essentiel de leur futur métier. Il apparaît que les stages sont de nature à les rassurer sur ce point. En effet, sur les 42 % des élèves qui ont réalisé un stage en porc, 68 % se disent prêts à travailler en production porcine. Ce qui conduit les étudiants qui ont mené cette enquête à suggérer de promouvoir les stages en élevage de porc, « qui constituent un levier de promotion du métier de salarié en élevage porcin ».

Source : Tech Porc, juillet-août 2016
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Les animaux produits par Laurent Dartois, l’éleveur, sont destinés à une commercialisation haut de gamme supérieure au label rouge dont la distribution se fera dans les rayons boucherie frais de l’enseigne Intermarché.
« Un élevage de porcs entre le conventionnel et le bio »
Le cahier des charges de la SA Ker Angel est unique dans son genre. Pour le concrétiser, Laurent Dartois, l’éleveur, et le…
Anne Richard est la nouvelle directrice de l'interprofession porcine Inaporc

Anne Richard, actuelle directrice de l'Itavi et d'Anvol (Institut technique de l’aviculture et Interprofession de la volaille…

« La non castration des porcelets, c’est une économie de 10 euros par porc»

L’association des éleveurs « 

Des situations financières plus solides en 2020 pour les élevages de porcs bretons
L’analyse de Cerfrance Bretagne montre un niveau soutenu des marges brutes par truie sur deux années successives. Il a contribué…
Le système de préchauffage testé à Crécom a permis d’améliorer les paramètres d’ambiance (gaz et particules), mesurés par des capteurs installés dans les post-sevrages © Chambres d'agriculture de ...
Le préchauffage de l’air entrant améliore l’ambiance dans les post-sevrages des élevages de porcs
Le système de préchauffage de l’air entrant Biomim proposé par la société Calopor réduit la présence de gaz et de poussières dans…
Une fois dans l’auge, l’aliment absorbe rapidement l’eau. Cela donne une forme de bouillie vite consommée par les porcelets. © D. Poilvet
Spécial SPACE : Quoi de neuf en nutrition porcine?
Beaucoup de nouveautés nutritionnelles seront présentées au Space pour répondre aux besoins de démédication et à l’arrêt de l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)