Aller au contenu principal
Font Size

La grippe pandémique s’est installée depuis 2009

Un virus est apparu suite au réassortiment de plusieurs souches. Il est à présent répandu partout, et peut passer du porc à l’homme et inversement.

MAXIME DELSART, VÉTÉRINAIRE HYO.VET
© DR

A priori, rien ne la distingue d’autres souches si l’on s’en tient aux symptômes observés en élevage. Maxime Delsart, vétérinaire Hyo.vet témoigne. L’année passée, il a identifié la grippe dans quatre élevages et confirmé en laboratoire un virus grippal, dont deux avec cette souche pandémique, « avec des symptômes tout à fait comparables à ceux que provoquent les souches H1N1 et H1N2 ». Dans un de ces élevages situé dans le département de ????, il a observé en post-sevrage des éternuements, de l’anorexie conduisant à une hétérogénéité des porcelets et des croissances en baisse. La recherche du virus et le typage de la souche ont confirmé la présence du virus pandémique, avec 19 écouvillons positifs sur 219 prélevés. Le vétérinaire précise que le choix des porcelets à prélever ne doit pas être fait au hasard. Pour sa part, dans cet élevage, et compte tenu des symptômes, il s’est appliqué à choisir des porcelets qui toussaient, éternuaient, et étaient en hyperthermie. « Seule l’analyse nous permet d’affirmer qu’il s’agit bien de la souche pandémique », répète-t-il.

Or cette information est essentielle pour que le vétérinaire propose un plan de lutte adapté. En effet, le vaccin contre les virus grippaux actuellement disponible sur le marché n’a pas d’efficacité contre cette souche. Les mesures de contrôle restent donc de l’ordre de la biosécurité et d’une contamination raisonnée en quarantaine. Quant à la prévention, elle passe par la vaccination… des hommes. Ce virus est en effet introduit dans l’élevage par un humain porteur du virus, l’excrétion de ce virus commençant 48 heures avant l’apparition des premiers signes cliniques chez l’individu grippé. Donc, non seulement il est plus que déconseillé à toute personne présentant des symptômes grippaux de pénétrer dans l’élevage. Mais qui plus est, les personnes amenées à entrer dans l’élevage – éleveurs, techniciens, vétérinaires… – devraient chaque année se faire vacciner contre la grippe pour écarter tout risque de contaminer l’élevage. Ce que fait Maxime Delsart depuis de nombreuses années…

Claudine Gérard

La grippe pandémique, surtout dans les zones à faible densité porcine

Les spécialistes n’ont pas d’explication. Mais le fait est que la souche pandémique circule davantage dans les régions françaises à faible densité porcine. En Bretagne, les cas identifiés sont très rares. Mais dans d’autres régions, son importance relative peut être beaucoup plus élevée. Et quoi qu’il en soit, seul un typage des souches permet distinguer une grippe due à une souche pandémique ou aux autres souches (H1N1, H1N2 ou H3N2).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Les auges d’alimentation sont réparties en quatre rangées sur le gisoir plein surélevé pour avoir un accès suffisant pour chaque porc.  © D. Poilvet
Un bâtiment bovin transformé en engraissement
Jean-François Osmond a rénové une ancienne stabulation laitière de 3 000 m2 pour en faire un engraissement de 700…
Dix groupements de l'Ouest s'engagent pour l'arrêt de la castration des porcelets

Dans un courrier adressé à leurs éleveurs en date du 23 juin, dix organisations de producteurs (1) de porc du Grand Ouest s'…

L’arrêt de la castration à vif, prochain défi de l’interprofession Inaporc.
Castration sous anesthésie, immunocastration ou élevage de mâles entiers ? Suite à l’annonce de Didier Guillaume d’interdire la…
Les références de prix allemands sont basées sur des poids de carcasse chaude, ce qui induit une erreur de 2,5% si on les compare avec les prix français basés sur les poids froids. © D. Poilvet
Le prix payé aux éleveurs de porcs français est bien déconnecté de celui pratiqué dans les autres pays de l’UE
La fédération nationale porcine démontre que le prix payé aux éleveurs français est très en retrait des prix pratiqués en Espagne…
La case Protek se pose comme le modèle standard du bien-être animal en maternité. © B. Plesse
I-Tek étoffe sa gamme de cases bien-être pour les truies en maternité
I-Tek refond entièrement sa gamme de cases maternité bien-être avec la commercialisation de trois modèles différents.
Les études démontrent des contaminations par les mouches à l'intérieur et à l'extérieur des bâtiments d'élevage. © Elanco
Les mouches peuvent transmettre la fièvre porcine africaine
Des études scientifiques démontrent le rôle important des mouches dans la transmission des maladies du porc.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)