Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La castration à vif des porcelets sera interdite fin 2021

anesthésie des testicules avant la castration des porcelets  © Ifip
anesthésie des testicules avant la castration des porcelets
© Ifip

D’après un arrêté paru au Journal officiel le 27 février, "la castration chirurgicale à vif des porcs domestiques mâles est interdite" à partir du 31 décembre 2021. La castration devra donc se faire "avec anesthésie et analgésie par d’autres moyens que le déchirement des tissus". Un autre arrêté paru au JO le même jour autorise les éleveurs à réaliser "l’application de tout traitement analgésique ou anesthésique local visant à atténuer ou supprimer la douleur". Cette mesure était réclamée par les représentants des éleveurs, qui souhaitaient ne pas être obligés de recourir aux vétérinaires pour effectuer l’anesthésie avant castration. L’Ifip a déjà travaillé sur ce sujet (voir Réussir Porc, décembre 2017, p. 16). Valérie Courboulay souligne que l’utilisation de la lidocaïne en anesthésie locale associée à un anti-inflammatoire (Meloxicam) "prend correctement en charge la douleur pendant et après la castration. Mais elle n’est pas efficace à 100 %". L’institut technique a aussi testé la procaïne, un anesthésique local qui a l’avantage d’avoir une AMM porc, contrairement à la lidocaïne. "L’efficacité de ce produit semble moins bonne, malgré un délai minimum entre l’injection intratesticulaire et la castration de 10 minutes". De manière générale, l’ingénieure estime que si l’anesthésie locale est généralisée en élevage, il faudra revoir le protocole de soins et assurer une formation aux éleveurs. L’Ifip estime le coût de l’anesthésie associé à l’anti-inflammatoire à 48 centimes par porcelet castré, main-d’œuvre comprise.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Les transformateurs européens, en particulier les Polonais, Néerlandais, Irlandais et Danois, seront les plus perturbés par le Brexit.  © Ifip
Le marché du porc britannique dans l’incertitude après le Brexit
En février, le Royaume-Uni est officiellement sorti de l’Union européenne. Ce pays est un marché d’importance pour les…
Guy Kerhervé : « Avec un cheptel de 600 truies naisseur engraisseur, la taille de l’élevage devenait suffisante pour rentabiliser l’investissement dans une FAF complète." © A. Puybasset
Une FAF intégrale pour optimiser le coût alimentaire de l’élevage naisseur engraisseur de 600 truies
La SCEA Kerhervé a investi dans un cœur de FAF et augmenté sa capacité de stockage de matières premières, pour alimenter tout l’…
Avec les cases ascenseur, le gain net de prolificité estimé est de 0,36 porcelet sevré par portée. © D. Poilvet
Des éleveurs unanimement satisfaits des cases ascenseur pour les truies en maternité
Selon une enquête des chambres d’agriculture de Bretagne, les éleveurs interrogés sont satisfaits de leurs cases ascenseur, tant…
La Chine veut construire des élevages de porcs à l’étranger pour approvisionner son marché intérieur

Le 16 mars dernier, l’agence de planification et le ministère de l’Agriculture chinois ont publié un nouveau plan de…

Les échanges mondiaux permettent de résoudre des pénuries momentanées qui interviennent dans certaines régions du monde, comme en Chine actuellement. © M. Sardin
Le Covid-19 va peu impacter le commerce mondial du porc
Pour l’Ifip, le commerce mondial du porc pourrait être peu affecté à long terme par la crise du Covid-19. Même si, pour certains…
Le poids des truies à la réforme a augmenté de 11 kilos en dix ans, ce qui correspond à 70 grammes de plus  par jour d'aliment gestante. © D. Poilvet
La prolificité des truies évolue, leur alimentation aussi
Lors de la troisième édition du forum Trans porc-in', la firme service Wisium et trois coopératives du Grand Ouest ont dévoilé…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)