Aller au contenu principal

La caméra, clé de voûte des applications Ro-Main

L’analyse des images enregistrées par des caméras constitue l’élément central des applications numériques basées sur l’intelligence artificielle que développe la société québécoise Ro-Main.

Jacquelin Labrecque, directeur Recherche et Développement de Ro-Main. « L’innovation doit être portée par les besoins des éleveurs, pas par la technologie. » © D.Poilvet
Jacquelin Labrecque, directeur Recherche et Développement de Ro-Main. « L’innovation doit être portée par les besoins des éleveurs, pas par la technologie. »
© D.Poilvet

Pour Jacquelin Labrecque, directeur Recherche et Développement de Ro-Main, les applications développées à partir des caméras devraient se multiplier dans l’avenir. « Malgré les contraintes techniques inhérentes aux élevages (poussières, humidité…), la caméra constitue la meilleure solution pour surveiller les animaux et analyser leur comportement, grâce notamment à de nouvelles technologies numériques qui ont permis d’améliorer la qualité de la vision, même dans des conditions difficiles », affirme-t-il. L’ingénieur souligne qu’une caméra peut observer les animaux 24 heures sur 24 dans le bâtiment, alors que l’éleveur n’y est présent que temporairement. « Même si la capacité d’analyse des images n’atteint que 80 % de celle de l’œil et du cerveau humain, la durée d’observation plus importante fait nettement pencher la balance en faveur de la caméra en termes d’efficacité. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Evel’Up en baisse incite ses éleveurs de porcs à investir
Le groupement d'éleveurs de porcs Evel’Up a enregistré une production en baisse de 3 % à 3,6 millions de porcs. Ce qui ne l’…
Cooperl a bien résisté en 2021
Malgré une conjoncture défavorable, la coopérative lamballaise a réalisé un résultat nettement positif en 2021. Elle s’inquiète…
Avec un bâtiment semi-ouvert, le bien-être animal est considéré comme amélioré mais la réduction des émissions de gaz à effet de serre est plus délicate que dans un bâtiment fermé.
Deux visions possibles pour l’engraissement de porcs de demain
Deux concepts très différents ont été imaginés pour concevoir un engraissement de demain permettant de concilier environnement et…
François Pot, président du MPB, a mis en avant l'esprit pionnier des créateurs du marché du porc breton, dont  le finistérien Jean Moal, président de 1981 à 1992.
Marché du Porc Breton, 50 ans et toujours indispensable
Malgré les critiques et la baisse du nombre de porcs signalées chaque semaine, le marché du porc breton s'avère toujours…
La marge des GMS sur le jambon cuit augmente continuellement
La marge des GMS sur le jambon cuit augmente continuellement

 

Selon les données de l’observatoire de la formation des prix des marges (…

Coup de chaleur : 4 points de vigilance pour limiter le stress thermique des porcs
Anticiper le risque de stress thermique à l’approche de la saison estivale doit être un prérequis d’une bonne conduite d’élevage…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)