Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Edouard Marcault, responsable pôle économie Cooperl.
« Investir dans les principaux leviers de compétitivité »

Le responsable du service économie de Cooperl justifie que les investissements doivent porter sur les principaux leviers de performances que sont le coût alimentaire, la main-d’œuvre, l’environnement, le bien-être et la santé.

 

Investir pour baisser le coût alimentaire

Pesant 59 % du coût de revient (2015), le coût alimentaire reste toujours le principal poste à maîtriser. Les GTE 2014 des adhérents Cooperl montrent que les élevages présentant le coût de kilo de croît le plus bas (moins de 0,70 €/kg) combinent un prix moyen d’aliment inférieur et un meilleur indice de consommation que les autres. Le prix de l’aliment plus compétitif est globalement lié à une meilleure gestion des aliments au cours de la vie du porc : moins de deuxième âge, plus de nourrain, moins d’aliment croissance et plus de finition (voir tableau).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Vignette
L’épizootie de la fièvre porcine africaine décime le cheptel chinois
Entre 30 et 50 % de la production de porc chinoise aurait disparu. L’efficacité des mesures de biosécurité réclamées par le…
Vignette
Un bâtiment d’engraissement de 1944 places séparé du site de naissage
Frédéric Baudet, éleveur à Maroué (Côtes d’Armor), vient de construire un engraissement de 1 944 places sur racleur. Ce bâtiment…
Vignette
Au Gaec La Blanche, l’élevage se restructure autour d’une maternité neuve de 96 places
Au Gaec La Blanche, la réorganisation de l’outil de production de 430 truies en multiplication et de la conduite d’élevage s’…
Vignette
Cooperl signe une joint-venture avec Vereijken

À travers un partenariat signé le 25 mars, Cooperl et la société néerlandaise Vereijken spécialisée dans la fabrication…

Vignette
L’alimentation animale bio manque de matières premières
Le secteur de l’alimentation animale biologique bénéficie d’une croissance importante. Mais la production végétale française …
Vignette
La hausse des cours difficile à répercuter
Les acteurs de la filière viande déplorent la réticence de la grande distribution à augmenter les prix des produits porcins dans…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)