Aller au contenu principal

Gagner en confort de vaccination

Avec des équipements adaptés et une bonne organisation, il est possible d’améliorer considérablement le confort de travail lors des séances de vaccination des porcelets.

© A. Puybasset

Mis à part les jeunes de 20 ans, quels sont les salariés ou chefs d’exploitation qui ne se sont jamais plaints du dos à la suite d’une séance de vaccination ? En effet, les conditions pour une bonne exécution des gestes sont généralement peu réunies. Dans la majorité des élevages aucun aménagement spécifique n’a été pensé en amont. Alors, chacun se débrouille comme il peut : accroupi, agenouillé, le dos courbé… mais généralement peu debout. Ce qui pourtant serait la position idéale pour préserver l’outil indispensable qu’est le corps humain.

Sans surprise, la vaccination est perçue comme l’une des tâches les plus pénibles en élevage de porcs. Elle arrive en seconde position, juste après le lavage, comme l’a soulignée une enquête sur la pénibilité, réalisée par les chambres d’agriculture de Bretagne. Ces dernières années, l’augmentation régulière des tailles d’élevages et le développement des conduites quatre et cinq bandes ont induit une croissance de la taille des lots. En parallèle, les plans de réduction des antibiotiques ont eu pour conséquence une hausse du nombre de vaccins administrés. Il est donc fréquent aujourd’hui de devoir vacciner plusieurs fois des lots de 500 à 1 000 porcelets au sevrage ou en post-sevrage. Avec de telles tailles de lots, il est difficile de vacciner les porcelets au sol ou en les portant. Nous vous présentons dans ce dossier des solutions développées par les éleveurs pour effectuer cette tâche dans les meilleures conditions possible. Elles ont finalement toutes le même objectif : permettre à l’opérateur de travailler le dos droit, dans un endroit dédié, avec une température et une luminosité adéquates. Ces installations se classent en trois catégories : les rampes, les élévateurs et les fosses de vaccination. Tous témoignent du gain sur le confort de travail, pour les salariés comme pour eux-mêmes.

En parallèle, l’offre d’appareils d’injection s’étoffe avec de nouvelles versions plus ergonomiques, toujours dans un même objectif de soulager et de sécuriser l’acte de vaccination. Le laboratoire MSD Santé Animale vient de lancer un nouvel injecteur intradermique équipé de deux têtes de vaccination, permettant d’administrer deux vaccins en une seule pression. Dans ce domaine également, la tendance est aux équipements connectés. Outre l’intérêt sur la traçabilité, les seringues connectées informent sur la qualité de vaccination. Ce suivi en temps réel encourage à vacciner à plusieurs et en alternant les postes. Un moyen pour se ménager tout en vaccinant plus efficacement.

La vaccination perçue comme l’une des tâches les plus pénibles

Les plus lus

Christian Maisonneuve est éleveur de porcs à Bouchamps-lès-Craon en Mayenne « J’ai choisi la biofiltration pour mon élevage de porcs et je ne le regrette pas ! »
« J’ai choisi la biofiltration pour mon élevage de porcs et je ne le regrette pas ! »
Christian Maisonneuve est éleveur de porcs à Bouchamps-lès-Craon en Mayenne. En 2021, il a fait le choix de mettre en place un…
Un biofiltre bien optimisé permet de réduire plus de 50% des émissions d’ammoniac.
La biofiltration pour réduire les émissions d'ammoniac et les odeurs des bâtiments porcins
La biofiltration est un système de traitement de l’air en sortie de ventilation qui permet de réduire les émissions d’ammoniac et…
Avec un prix de l'énergie multiplié par cinq pour l’électricité et par près de deux pour le gaz en deux ans, la pression est maximale chez les abatteurs et les transformateurs.
Flambée de l'énergie : L’industrie de la viande porcine est sur le gril
La flambée du prix de l’énergie inquiète l’aval de la filière qui réclame la mise en place d’un bouclier tarifaire. En attendant…
Forte baisse des résultats des élevages de porcs en 2021 à l’international
Forte baisse des résultats des élevages de porcs en 2021 à l’international
En 2021, les résultats des éleveurs de porc ont baissé dans la très large majorité des principaux pays producteurs du monde…
Mathieu Edy (à gauche), avec Anthony Leblanc, responsable de la maternité, et Maxime Edy. «En achetant un lot de cochettes croisées par an, nous n'avons pas à gérer un noyau de race pure.»
"J'assure le renouvellement de mon troupeau de truies grâce à un noyau de cochettes F1"
À l’EARL Edy naissage, trente cochettes croisées Large-White x Landrace sont introduites dans l’élevage une fois par an.…
Porcelets sous la lumière
Prix de l’électricité : les éleveurs de porcs exclus du bouclier à 280 euros s’alarment
La fédération nationale porcine demande à ce que tous les élevages de moins de 10 salariés puissent bénéficier du tarif plafonné.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)