Aller au contenu principal

Porc : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière porcine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de porcs.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Santé et nutrition
DSM précise les bases de la santé intestinale du porcelet

John Pulske, professeur à l'université de Murdoch, en Australie, était invité le 21 avril à Rennes par DSM à apporter les dernières connaissances sur la santé digestive du porcelet au sevrage.
© DR

Fin avril, DSM organisait à Rennes une matinée de débat autour de la santé intestinale du porcelet au sevrage, avec pour invité le professeur John Pluske, de l’université de Murdoch en Australie. Connu pour ses travaux de recherche conduits au Canada, en Nouvelle-Zélande, en Australie, il a passé en revue les connaissances sur le tractus digestif du porcelet, l’importance de la flore digestive (le microbiote) et les changements majeurs qui interviennent au moment du sevrage. Il a complété cette revue par le point sur les relations entre les nutriments, en particulier les protéines et les carbohydrates, la fonctionnalité du tube digestif et les micro-organismes, pathogènes ou non, s’y développant. Sa conférence s’est achevée sur les hypothèses de mode de fonctionnement de l’oxyde de zinc et les « possibles » alternatives à de hauts niveaux de ZnO dans l’aliment de sevrage. En particulier une forme micro-encapsulée qui, avec seulement 100 ppm, aurait une efficacité équivalente à celle des 2 500 ou 3 000 ppm de la forme habituelle.

La matinée s’est achevée sur une présentation des derniers résultats d’essais sur VevoVitall. Daniel Planchenault, responsable technique porc DSM, a décrit les propriétés de cet acide benzoïque, son « mode d’action unique » sur la flore intestinale, l’anatomie du tube digestif, et sa contribution possible dans une démarche de démédication.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Les risques pour la santé sont indiqués sur les étiquettes de tous les produits présents sur l'élevage. © Chambre d'agriculture de ...
Bien identifier les produits chimiques en élevage pour mieux s’en protéger
À la station de Crécom, 38 produits utilisés sur 81 présents sont classés comme dangereux pour la santé humaine. Les identifier…
Michel Bloc'h, président de l'UGPVB, entouré de Philippe Bizien (CRP), Guillaume Roué (Inaporc), Jacques Crolais, directeur et Bernard Rouxel, vice président. « Le projet de Pac 2021-2027 semble vouloir donner plus de pouvoir de marché aux agriculteurs. » © F. Jourdain
L’UGPVB veut une Pac de projets
L’Union des groupements de producteurs de viande de Bretagne souhaite que les organisations de producteurs de viande puissent…
Sébastien Brizhoual, président de Cochon de Bretagne. « Notre but est d'aller chercher une meilleure valorisation. » © F. Jourdain
Cochon de Bretagne veut monter en gamme

La marque d’éleveurs Cochon de Bretagne vient d’auditer l’ensemble de ses 394 producteurs adhérents de sept groupements…

 © D. Poilvet
Un gradient de solutions pour le bien-être en élevage
L’Ifip a recensé les différentes formes que revêt le bien-être animal. Il a également évalué les conséquences sanitaires.
Un point d'eau supplémentaire permet aux porcs de s'abreuver quand ils le souhaitent, en période de forte chaleur par exemple. © D. Poilvet
De l’eau en permanence pour tous les porcs
La réglementation bien-être impose désormais un accès permanent à l’eau fraîche pour tous les porcs. Pour une alimentation à la…
L'acide sulfurique est stocké dans une cuve (à gauche). Il est mélangé au lisier dans une fosse enterrée en béton jusqu'à un pH de 5,5 (procédé développé par la société danoise JH Agro) © JH Agro
Les danois réduisent les émissions d’ammoniac grâce à l’acidification du lisier des porcs
20 % du lisier produit au Danemark est acidifié pour limiter les émissions d’ammoniac. Les Danois commencent à avoir du recul…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)