Aller au contenu principal

Des mini porcs comme modèle humain

L’Inra de St Gilles élève des miniporcs qui servent de modèles pour des recherches d’ordre médical conduites avec les CHU de Rennes et Nantes, principalement sur l’obésité et la nutrition des prématurés.

© cg

Ils sont petits, très petits, ces miniporcs de la station de l’Inra de St Gilles. Adultes (avec une alimentation équilibrée), ils ne pèsent pas plus de 45 kg. Et comme tout porc, ils présentent au niveau de leur anatomie et de leur physiologie, de grandes similitudes avec l’homme. Beaucoup plus que les rats ou cobayes de laboratoire classiquement utilisés en recherche médicale. Ils sont donc devenus des supports convoités pour des recherches conduites par l’Inra avec les médecins des hôpitaux de Rennes et Nantes, mais aussi avec des médecins du sport, des industriels de la nutrition/santé ….(voir pages suivantes).

Ainsi, un premier programme portant sur l’obésité a permis aux chercheurs de l’Inra et aux médecins d’apporter des réponses très intéressantes. Il confirme que, sur ce problème de l’obésité, le miniporc est un bon modèle pour l’homme ; Les chercheurs sont parvenus à rendre ces porcs obèses en leur donnant un régime (type « fast food ») hypercalorique, enrichis en gras et en sucre. La répartition des masses adipeuses chez ces porcs est comparable à celle observée chez les humains obèses, avec une forte proportion de gras intra-abdominal. De plus, comme chez l’homme, ces porcs obèses deviennent diabétiques, leur cerveau fonctionne différemment et leur comportement alimentaire spontané est modifié : ils se gavent sur des repas très courts, puis fragmentent leurs repas. C’est le « grignotage » connu chez les obèses. « Ces multiples similitudes avec l’humain prouvent que ces miniporcs sont un bon modèle pour étudier les maladies métaboliques, l’adiposité et les déterminants nerveux de l’obésité » conclut David Val-Laillet, chargé de recherches à l' UMR SENAH.

L’Inra crée son propre troupeau de miniporcs

Aujourd’hui, le site de St Gilles compte une trentaine de miniporcs de race Göttingen, race qui a été créée en Allemagne en 1980 à partir de porcs Pittman-Moore (développés à l’Université du Minnesota) et de porcs vietnamiens.

L’idée de l’Inra est donc aujourd’hui de constituer son propre troupeau ici, à St Gilles, sur la base d’un croisement de miniporcs Pittman-Moore, vietnamiens et Yucatan. Des bâtiments ont été entièrement rénovés à cet effet.

Charles-Henri Malbert, en charge de ce dossier, prévoit que les premiers porcs de race pure vont arriver en mai 2009 avec pour objectif de disposer de porcs croisés à l'horizon 2012. 

Les plus lus

, avec Anita et Sylvain Lohier, avec Christophe Hue, technicien bâtiment Eureden (à gauche). "Ces investissements vont permettre d’augmenter l'autonomie de l'élevage en ...
« Avec notre nouveau bâtiment d’engraissement et son silo tour, nous renforçons l’autonomie de notre élevage de porcs »

Anita et Sylvain Lohier ont investi dans un bâtiment pour engraisser tous les porcelets issus de leur atelier naissage. Une…

Guillaume et Clément Trubert  : "Notre projet s'inscrit dans une démarche globale d'autonomie, en matière de commercialisation de nos cochons, de places d'engraissement, ...
« La vente directe a créé de l’emploi sur notre exploitation porcine de 140 truies »

Guillaume et Clément Trubert ont repris l’élevage familial en développant l’activité de vente directe avec l’objectif de…

Avec l'extension du site, comprenant la zone d'attente des porcs vifs ainsi que le dispositif d'étourdissement au CO2, l'abattoir Cooperl Viande a continué de produire ...
Cooperl Viande investit 15 millions d'euros dans son abattoir de Montfort-sur-Meu

Les travaux de modernisation de l’outil d’abattage de Cooperl Viande visent à améliorer la qualité de carcasse, l’…

Patrice Aoustin, éleveur à Mézière-sur-Couesnon, a fait installer la vidéosurveillance pour gagner en tranquillité d'esprit.
« Avec les caméras, je suis prévenu en cas d’intrusion dans mon élevage de porcs »

Pour surveiller son élevage porcin, Patrice Aoustin a installé un dispositif de vidéoprotection. Des caméras intelligentes et…

« La sonde d'insémination Easy & Clean évite le nettoyage des vulves des truies»

À la tête d’un élevage de sélection de 250 truies, Olivier Bouchonneau utilise depuis juillet 2023 les sondes Easy &…

quarantaine cochette
Trois leviers pour optimiser la carrière des cochettes

L'analyse des chiffres de la station expérimentale de Cooperl et de la base de données Pass cheptel démontre que la durée de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)