Aller au contenu principal

Comprendre la douleur et savoir la reconnaître

La douleur est un mécanisme de survie indispensable d’un être vivant face à un danger pour s‘en protéger. La comprendre et savoir la reconnaître sont nécessaires pour soigner, guérir les animaux et donc participer à leur bien-être et aux bonnes performances de l’élevage.

La douleur est un signal d’alarme pour permettre à l’individu de modifier ses comportements et d’éviter d’autres dommages.
La douleur est un signal d’alarme pour permettre à l’individu de modifier ses comportements et d’éviter d’autres dommages.
© Chêne Vert

La douleur a été définie comme une « expérience sensorielle et émotionnelle désagréable liée à la perception par l’animal d’un dommage tissulaire » (1). Elle est donc un signal d’alarme pour permettre à l’individu de modifier ses comportements et d’éviter d’autres dommages. La douleur est en ce sens un mécanisme de survie indispensable à l’animal face à un danger qui vient altérer sa santé (2). Les causes de la douleur peuvent avoir plusieurs origines : physiologiques comme la mise bas, des maladies comme une entérite aiguë, des interventions comme la castration, des blessures diverses liées à du matériel défectueux, à de l’agressivité des congénères ou à de la caudophagie. Savoir reconnaître la douleur de ses animaux nécessite de bien les observer, de passer du temps avec eux : aller dans les cases, assister aux repas… de manière à percevoir les signes de douleur qui peuvent s’exprimer de différentes façons.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Vincent Pastoureau. « C’est une fierté d’avoir pu reprendre l’élevage familiale et de montrer qu’on peut très bien vivre avec une petite exploitation bien gérée. »
« Je gagne bien ma vie avec 90 truies »
En reprenant l’exploitation familiale, Vincent Pastoureau s’est engagé dans la démarche Nouvelle Agriculture de Terrena. Pour ce…
Kiko Abenia, Vall Companys. « Nous ne produisons pas de carcasses malodorantes grâce à des poids d’abattage moins élevés qu’en France, et à l’utilisation de génétiques maigres.»
« La non-castration des porcs mâles ne pose aucun problème en Espagne »
Malgré une production standard basée essentiellement sur du mâle entier, les entreprises espagnoles peuvent commercialiser leur…
Un modèle de production porcine alternative à Ker Angel
Le groupe Agromousquetaires a présenté à la presse le modèle de production alternative qu’il compte développer à partir de l’…
Le respect du chargement en engraissement contribue à avoir des cochons plus homogènes, et réduit le temps à passer au tri.
Dix pratiques gagnantes pour améliorer l’indice de consommation des porcs en engraissement
Le groupement Evel’up a détaillé les dix pratiques majeures à respecter pour optimiser l’IC en engraissement à partir d’une…
Les grains de kéfir sont un agrégat de bactéries lactiques et de levures à distribuer aux porcelets en maternité.
Le Kéfir améliore la santé digestive des porcelets
L’administration d’un agrégat de bactéries lactiques et de levures aux porcelets en maternité limite la prolifération des…
Un vaccin contre la peste porcine africaine mis au point aux États-Unis
Un vaccin contre la peste porcine africaine mis au point aux États-Unis

Des chercheurs du ministère américain de l’Agriculture (USDA) affirment être parvenus à produire un vaccin contre la…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)