Aller au contenu principal

Porc : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière porcine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de porcs.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

12.6 sevrés par portée en bio

Au Gaec des Jonquilles à Limalonges dans les Deux-Sèvres, la combinaison d’un bâtiment performant et d’une éleveuse passionnée permet d’obtenir des performances techniques dignes d’un élevage conventionnel de haut niveau.

Lise Bailly, Gaec des Jonquilles. « En bio, il est impératif d’avoir des truies maternelles pour limiter les pertes en cours de lactation. »
© D. Poilvet

C’est dans un bâtiment neuf, à l’abri des intempéries mais aux normes bio, que Lise Bailly élève ses 50 truies en production biologique. Un bâtiment qui permet des performances de haut niveau : depuis le peuplement de l’élevage en 2016 et sur les cinq premières bandes passées en maternité (4 bandes de cochettes et une bande de secondes portées), les truies ont sevré 12.66 porcelets par portée. Une performance nettement supérieure à la moyenne des élevages conventionnels, ceci malgré les contraintes techniques imposées par le cahier des charges bio. « Les truies sont bloquées dans leurs cases de l’entrée en maternité jusqu’à 10 jours après la mise-bas », explique Lise. À la mise-bas, elle ne dispose ni d’hormones ni d’antibiotiques (les truies ont droit à 3 traitements allopathiques par an, les porcelets à un seul jusqu’à l’abattage). Les truies sont vaccinées contre la parvovirose, le rouget, et les diarrhées colibacilaires des porcelets.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Vignette
Aux États-Unis, les contrôles des défauts de carcasse confiés aux abattoirs

Le département américain de l’agriculture (USDA) prévoit de retirer toute limite à la vitesse à laquelle les abattoirs…

Vignette
Un nouvel observatoire national des vaccins vétérinaires

Le Syndicat de l’industrie du médicament et réactif vétérinaires (SIMV) vient de publier les taux de vaccination des…

Les règles se durcissent pour l’alimentation des porcs bio

Au 1er janvier 2021 pour les porcs bio de plus de 35 kg, au 1er janvier 2025 pour les plus petits…

Vignette
Les Allemands testent les viandes odorantes dans les charcuteries

33 %, c’est le taux maximum de viandes odorantes acceptable dans la mêlée pour faire une saucisse de Francfort de…

Vignette
La Chine prépare déjà l’après fièvre porcine africaine
Les autorités chinoises veulent rétablir la production rapidement. Les grands groupes présents dans le pays pourraient en…
Vignette
Jean-Baptiste Belloeil a conçu un bloc naissage pour faciliter le travail
Éleveur multiplicateur femelles Nucléus à Lanfains, dans les Côtes d’Armor, Jean-Baptiste Belloeil a construit un bloc naissage…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)