Aller au contenu principal

Filière ovine
Une station de sélection de la race Hampshire en Auvergne

Une nouvelle station de contrôle individuel voit le jour en race Hampshire. Installée en Auvergne, elle permet de rapprocher les béliers des éleveurs utilisateurs.


Installés depuis fin juin 2002, une centaine de béliers race Hampshire sont testés pour la première fois à Celles sur Durolle dans le Puy de Dôme. Cette station de contrôle individuel de la race Hampshire était installée dans l´Eure. Cette nouvelle localisation rapproche les éleveurs utilisateurs des béliers dont ils ont besoin, notamment pour le croisement. Choix fort logique : sur les 5000 brebis répertoriées dans la base de sélection de la race Hampshire, 1300 appartiennent à 4 élevages auvergnats.


Croissance et gabarit
Cette station est située à 650 mètres d´altitude, elle permet d´accroître l´effort de sélection sur les aptitudes bouchères de la race par des notations sur cinq index : poids à âge type (160 jours), croissance, gras, développement musculaire, indice de sortie de station. Selon les références de leurs géniteurs et leurs propres résultats, les béliers sont ensuite classés en catégorie "Etoile" (fils d´Ambo) pour utilisation en insémination ou par les sélectionneurs, en catégorie RDM (Recommandés mixtes) pour les sélectionneurs ou les éleveurs de races rustiques ou en catégorie RDC (Recom-mandés croisement). Les animaux les moins bons sont éliminés.
Réputés pour leurs facultés de croissance et leur gabarit, les béliers de race Hampshire sont soumis à un régime qui leur permet d´obtenir à l´herbe un comportement facilitant la reproduction avec des brebis de race rustique. "Du pâturage, de la pulpe de betteraves et du son de céréales : il n´est pas question de les "booster", explique Eric Bodinat, secrétaire général de l´Upra Têtes Noires et sélectionneur en race Hampshire.
©D. R.

Légende - Race Hampshire
Bonne croissance, grand gabarit et de grandes facultés d´adaptation.

Un nouvel élevage
"Ces béliers doivent avoir une croissance naturelle et par la suite, être capables de suivre les brebis même en montagne pour les saillir. Cette adaptation à toutes les formes d´élevage, y compris aux troupeaux les plus rustiques, est une qualité que nous recherchons pour nos clients" souligne ce sélectionneur.
Cette station de sélection est située sur l´élevage de François Déchelette au lieu dit La Tarrerie à Celles sur Durolle. Installé en mai 2002, ce technicien en élevage bovin reprend la ferme de son père. Il porte la surface à 70 hectares et à ses 40 vaches charolaises, il ajoute l´élevage ovin de la Station de contrôle individuel Hampshire.
La sortie des béliers et leur vente seront effectuée pour cette première bande le 14 septembre 2002.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

Elisa Morel : « Très attachée au massif vosgien, le cédant m’accompagne dans la reprise de l’exploitation, en me laissant libre sur les choix de conduite à venir. »
"Je suis accompagnée par le cédant dans la reprise de l’exploitation"
Elisa Morel, 23 ans, en stage pré-installation au sein de sa future exploitation, est tombée sous le charme de la race Hampshire…
Les associés du Gaec Gwenn Ha Du, dans l'Ain, ont le souci de valoriser au mieux les surfaces en herbe par un système 100 % basé sur le pâturage.
Un système ovin économique en argent et en temps de travail
Dans l’Ain, Guillaume Diquélou a mis sur pied un élevage ovin basé sur la valorisation de l’herbe et la réduction du temps de…
Garisse Tavernon a repris l'élevage à la suite de son père. Il valorise ses agneaux sous le label rouge Agneau du Bourbonnais.
J’ai fait le CS Ovin pour conforter ma reprise de l’exploitation familiale
Garisse Tavernon a repris l’exploitation de son père lors du départ à la retraite de celui-ci. Le CS ovin lui a permis de…
Les prairies sont bien souvent la première source de nourriture pour les brebis.
Les bons plans pour rénover les prairies pour ses ovins
Pour un éleveur de moutons l’entretien de ses prairies est aussi important que le soin apporté à ses brebis. Patrice Pierre,…
La brouette distributrice est tirée par un moteur de tondeuse à gazon et la roue arrière, mobile et centrale, permet de la diriger facilement.
Une brouette automotrice distributrice
    Jean-Paul Béthencourt, éleveur de 600 brebis allaitantes dans le Pas-de-Calais. © B. Morel « La bergerie n’est pas conçue…
Les 300 brebis de Pierre Orcière disposent d'une ration totalement issue de la production de l'exploitation.
« J’améliore mes conditions de travail, de la vie du sol à l’agneau fini »
Pierre Orcière est éleveur en Ardèche. Après de nombreux changements sur sa ferme, il élève aujourd’hui des agneaux de bergerie,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre