Aller au contenu principal

Prédation
Un ours de moins et la situation s’enflamme

Alors qu’un ours braconné enflamme plus encore la situation dans les Pyrénées, le gouvernement fait un point d’étape et dessine l’avenir.

L'ours abattu illégalement le 9 juin dans les Pyrénées a mis le feu aux poudres dans la région.
© DR

Le clivage entre pro-ours et éleveurs s’est accentué depuis le 9 juin avec la découverte d’une dépouille d’ours tué par balle. Face au braconnage avéré d’une espèce protégée, l’association de défense de la nature Sea Shepherd, suivie par d’autres ONG, ont lancé un appel à la délation. La récompense pour retrouver le tireur s’élève désormais à 30 000 euros. Les professionnels de l’élevage s’indignent du recours à une telle pratique, quand bien même la mise à mort d’un ours est un délit passible de prison ferme. Dans un communiqué, la FNO a ainsi appelé le gouvernement à "réagir fermement à l’encontre de ces associations de protection de la nature, qui rappelons-le, grâce aux subventions publiques, utilisent l’argent du contribuable à des fins indignes alors que les éleveurs essaient eux de vivre dignement de leur métier." L’ONG américaine se défend en expliquant que la délation est un processus méprisable mais que la « dénonciation d’infraction » est un acte citoyen.

Le gouvernement annonce qu’il n’y aura pas d’autres réintroductions d’ours

Par ailleurs, les pouvoirs publics ont annoncé une mise à jour à venir de la feuille de route « Pastoralisme et ours ». Celle-ci serait dévoilée début juillet lors de la prochaine réunion du groupe national ours. Cette nouvelle version promet une augmentation de 500 000 euros de l’enveloppe allouée à la protection des troupeaux. Cela se traduira par l’équipement des cabanes d’estive, l’embauche d’aide-berger, des analyses de vulnérabilité ou encore la mise en place des mesures expérimentales d’effarouchement. Une communication interministérielle annonce également qu’il n’y aurait pas de nouvelles réintroductions d’ours dans les Pyrénées. La population ursine actuelle compte 50 individus sur l’ensemble de la chaîne franco-espagnole.

Les plus lus

Elisa Morel : « Très attachée au massif vosgien, le cédant m’accompagne dans la reprise de l’exploitation, en me laissant libre sur les choix de conduite à venir. »
"Je suis accompagnée par le cédant dans la reprise de l’exploitation ovine"
Elisa Morel, 23 ans, en stage pré-installation au sein de sa future exploitation, est tombée sous le charme de la race Hampshire…
Les associés du Gaec Gwenn Ha Du, dans l'Ain, ont le souci de valoriser au mieux les surfaces en herbe par un système 100 % basé sur le pâturage.
Un système ovin économique en argent et en temps de travail
Dans l’Ain, Guillaume Diquélou a mis sur pied un élevage ovin basé sur la valorisation de l’herbe et la réduction du temps de…
Damien Fraysse, 33 ans, se félicite de l'orientation prise par le Gaec. L'atelier laitier permettra à la sœur de celui-ci de s'installer en 2023.
Des brebis allaitantes aux laitières pour gagner plus
Francis et Damien sont les deux associés du Gaec Fraysse des Camps dans le Lot. Le père et le fils ont fait le pari, il y a deux…
Les 300 brebis de Pierre Orcière disposent d'une ration totalement issue de la production de l'exploitation.
« J’améliore mes conditions de travail, de la vie du sol à l’agneau fini »
Pierre Orcière est éleveur en Ardèche. Après de nombreux changements sur sa ferme, il élève aujourd’hui des agneaux de bergerie,…
La brouette distributrice est tirée par un moteur de tondeuse à gazon et la roue arrière, mobile et centrale, permet de la diriger facilement.
Une brouette automotrice distributrice
Dans le Pas-de-Calais, Jean-Paul Béthencourt a mis au point une brouette à moteur pour distribuer le grains à sa troupe ovine en…
La prédation par le loup impacte fortement les résultats économiques de l'exploitation.
Vers une réduction de statut de protection du loup
  Depuis 1992, les loups sont de retour en France. Les conséquences sur les activités d’élevage et la ruralité sont nombreuses et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre