Aller au contenu principal

Prédation
Un ours de moins et la situation s’enflamme

Alors qu’un ours braconné enflamme plus encore la situation dans les Pyrénées, le gouvernement fait un point d’étape et dessine l’avenir.

L'ours abattu illégalement le 9 juin dans les Pyrénées a mis le feu aux poudres dans la région.
© DR

Le clivage entre pro-ours et éleveurs s’est accentué depuis le 9 juin avec la découverte d’une dépouille d’ours tué par balle. Face au braconnage avéré d’une espèce protégée, l’association de défense de la nature Sea Shepherd, suivie par d’autres ONG, ont lancé un appel à la délation. La récompense pour retrouver le tireur s’élève désormais à 30 000 euros. Les professionnels de l’élevage s’indignent du recours à une telle pratique, quand bien même la mise à mort d’un ours est un délit passible de prison ferme. Dans un communiqué, la FNO a ainsi appelé le gouvernement à "réagir fermement à l’encontre de ces associations de protection de la nature, qui rappelons-le, grâce aux subventions publiques, utilisent l’argent du contribuable à des fins indignes alors que les éleveurs essaient eux de vivre dignement de leur métier." L’ONG américaine se défend en expliquant que la délation est un processus méprisable mais que la « dénonciation d’infraction » est un acte citoyen.

Le gouvernement annonce qu’il n’y aura pas d’autres réintroductions d’ours

Par ailleurs, les pouvoirs publics ont annoncé une mise à jour à venir de la feuille de route « Pastoralisme et ours ». Celle-ci serait dévoilée début juillet lors de la prochaine réunion du groupe national ours. Cette nouvelle version promet une augmentation de 500 000 euros de l’enveloppe allouée à la protection des troupeaux. Cela se traduira par l’équipement des cabanes d’estive, l’embauche d’aide-berger, des analyses de vulnérabilité ou encore la mise en place des mesures expérimentales d’effarouchement. Une communication interministérielle annonce également qu’il n’y aurait pas de nouvelles réintroductions d’ours dans les Pyrénées. La population ursine actuelle compte 50 individus sur l’ensemble de la chaîne franco-espagnole.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La Ferme Aozteia a déjà fait parrainer toutes ses brebis.
Adopte une brebis avec le site crowdfarming.com
Le site CrowdFarming.com propose d’adopter une brebis, une chèvre, un pied de vigne, un arbre ou une vache. Ce site d’origine…
Le traitement au goudron de pin permet de prolonger la durée de vie des clôtures.  © M. Harlet
Traiter l’extrémité des piquets pour des clôtures résistantes
« Pour augmenter la longévité de mes clôtures, je badigeonne les 80 premiers centimètres de mes piquets avec du goudron de pin…
C'est juste avant la mise à l'herbe qu'il est le plus intéressant de traiter brebis et agnelles car lorsque la météo est encore humide, la pression parasitaire au pâturage est très forte. © B. Morel
Un antiparasitaire injectable pour les petits ruminants
Enfin les éleveurs de petits ruminants disposent d’un traitement injectable pour traiter leurs animaux contre les parasites…
Une partie du bureau de la FNO était rassemblée devant la Maison nationale des éleveurs (Paris) le lendemain de l’assemblée générale. De gauche à droite : Claude Font, Brigitte Singla, Jean-Roch Lemoine, Michèle Boudoin, Patrick Soury et Jérôme Redoulés.
Le nouveau bureau de la Fédération nationale ovine
La FNO a élu son bureau national le 21 septembre 2020 en plaçant à sa tête un binôme féminin avec Michèle Boudoin, réélue comme…
L'automne fournit une herbe à forte valeur nutritive, à condition d'avoir des précipitations. Ici, un troupeau pâture en Auvergne
Comment gérer ses prairies après la sécheresse ?
La sécheresse estivale a impacté les ressources fourragères. Si les précipitations reviennent, on peut espérer une pousse de l’…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Portail réussir
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre