Aller au contenu principal

Un film pour promouvoir le métier d'éleveur ovin

Deux éleveurs ovins rappellent dans une vidéo les raisons qui les ont poussé à élever et vivre des brebis. Ces chefs d'entreprise concilient rentabilité, passion, responsabilité, modernité et qualité de vie.

© Inn'Ovin

Le programme Reconquête ovine (devenu depuis Inn'ovin) a réalisé et mis en ligne un film de promotion du métier d'éleveur.

Deux jeunes éleveurs, Odile et Alexandre, partagent face à la caméra leur choix d'élever et de vivre des brebis. Odile, éleveuse de 350 brebis en Indre-et-Loire, apprécie notamment de pouvoir commencer petit et investir progressivement. Aujourd'hui, elle se dégage un revenu et travaille dans de bonnes conditions dans une nouvelle bergerie. "C'est une filière qui a de l'avenir, explique l'éleveuse de 41 ans. La filière manque d'agneaux, il y a des exploitations à reprendre et il y a eu des progrès techniques pour vivre de ce métier".

Alexandre, éleveur en Saône-et-Loire, a choisi d'élever des brebis pour la rentabilité et la modernité. "C'est un métier technique où il y a de nouveaux challenge chaque jour, apprécie l'éleveur de 31 ans. Nous avons aussi une qualité de vie appréciable avec notre entreprise basée au milieu de la nature".

Ce film Elever et vivre des brebis est téléchargeable sur le site www.reconquete-ovine.fr pour l’utiliser lors de présentation de l’élevage ovin ou lors de salons ou foires.

Ce premier épisode sera suivi dans quelques semaines d'un autre sur la passion du métier et la qualité des produits puis plus tard d'un troisième sur la complémentarité de l'élevage ovin avec d'autres productions comme les grandes cultures ou l'élevage bovin.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd al-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an dernier pourrait inspirer le déroulé de celui de cette année. © A. Villette
L’Aïd-el-Kébir se réinvente avec des drives ou des commandes groupées
L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd-el-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Grace à la convergence des aides, au paiement redistributif et au maintien de l’ICHN, les éleveurs de petits ruminants toucheraient en moyenne un peu plus d’aides de la PAC.
Les ovins/caprins plutôt gagnants dans la future PAC
Les derniers arbitrages du plan stratégique national semblent plutôt favorables aux ovins/caprins.
Le parc complet est vendu 6 900 euros auquel s’ajoutent mille euros de transport. © G. Josien
Un parc de tri complet à moins de 8 000 euros
Le parc de tri mobile Sheepeze est composé de 15 claies, d’un couloir de contention et d’une porte de tri. Les claies de 2,5 à 3…
L’hiver a été particulièrement meurtrier pour l’élevage de Christian et Guillaume Menut… © Menut
« Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une analyse de vulnérabilité »
↵ Christian Menut, 60 ans, éleveur ovin dans le Var « Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une…
« La profession a été contrainte et forcée d’abandonner ses ambitions pour l’aide ovine »
Après plus d’un an de travail et de consensus, l’ambitieux projet porté par la FNO pour la prochaine PAC s’est fait plombé par l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre