Aller au contenu principal

Un film pour promouvoir le métier d'éleveur ovin

Deux éleveurs ovins rappellent dans une vidéo les raisons qui les ont poussé à élever et vivre des brebis. Ces chefs d'entreprise concilient rentabilité, passion, responsabilité, modernité et qualité de vie.

© Inn'Ovin

Le programme Reconquête ovine (devenu depuis Inn'ovin) a réalisé et mis en ligne un film de promotion du métier d'éleveur.

Deux jeunes éleveurs, Odile et Alexandre, partagent face à la caméra leur choix d'élever et de vivre des brebis. Odile, éleveuse de 350 brebis en Indre-et-Loire, apprécie notamment de pouvoir commencer petit et investir progressivement. Aujourd'hui, elle se dégage un revenu et travaille dans de bonnes conditions dans une nouvelle bergerie. "C'est une filière qui a de l'avenir, explique l'éleveuse de 41 ans. La filière manque d'agneaux, il y a des exploitations à reprendre et il y a eu des progrès techniques pour vivre de ce métier".

Alexandre, éleveur en Saône-et-Loire, a choisi d'élever des brebis pour la rentabilité et la modernité. "C'est un métier technique où il y a de nouveaux challenge chaque jour, apprécie l'éleveur de 31 ans. Nous avons aussi une qualité de vie appréciable avec notre entreprise basée au milieu de la nature".

Ce film Elever et vivre des brebis est téléchargeable sur le site www.reconquete-ovine.fr pour l’utiliser lors de présentation de l’élevage ovin ou lors de salons ou foires.

Ce premier épisode sera suivi dans quelques semaines d'un autre sur la passion du métier et la qualité des produits puis plus tard d'un troisième sur la complémentarité de l'élevage ovin avec d'autres productions comme les grandes cultures ou l'élevage bovin.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La balle installée, il ne reste plus qu’à couper les filets pour la dérouler. © F. Mariaud
« Un tire-balle pour quad »
« Avant je déroulais les balles à la main pour assurer le complément de fourrage de mes brebis en pâture l’hiver. Maintenant,…
Le traitement au goudron de pin permet de prolonger la durée de vie des clôtures.  © M. Harlet
Traiter l’extrémité des piquets pour des clôtures résistantes
« Pour augmenter la longévité de mes clôtures, je badigeonne les 80 premiers centimètres de mes piquets avec du goudron de pin…
Les équipements de contention sont trop mal adaptés aux contraintes du parage des onglons. © DR
Parage des onglons : peut (beaucoup) mieux faire
Dans le cadre d’Am’TravOvin, des ergonomes ont observé des chantiers de parage des onglons pour proposer des repères permettant d…
 © Ton van Zantvoort
No way, un film sur la disparition progressive des bergers
No way plonge au cœur du combat obstiné de Stijn, un éleveur néerlandais prêt à tout pour garder son troupeau de 500 moutons…
Une partie du bureau de la FNO était rassemblée devant la Maison nationale des éleveurs (Paris) le lendemain de l’assemblée générale. De gauche à droite : Claude Font, Brigitte Singla, Jean-Roch Lemoine, Michèle Boudoin, Patrick Soury et Jérôme Redoulés.
Le nouveau bureau de la Fédération nationale ovine
La FNO a élu son bureau national le 21 septembre 2020 en plaçant à sa tête un binôme féminin avec Michèle Boudoin, réélue comme…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Portail réussir
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre