Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Toutes les innovations sont au salon Tech-Ovin 2015

Les 2 et 3 septembre, Bellac en Haute-Vienne, le salon national du mouton présentera tous les matériels et services utiles aux éleveurs ovins. Tech-Ovin mettra aussi en avant le programme Inn'Ovin et accueillera, pour la première fois, la filière ovine laitière.

Tech-Ovin, le salon national du mouton se prépare à accueillir tous les professionnels de la filière ovine les 2 et 3 septembre 2015 à Bellac en Haute-Vienne. Depuis 1999, ce lieu unique de rencontres et d'échanges permet de suivre les évolutions de la filière. Cette année, ce salon bisannuel mettra en avant le programme Inn'Ovin - la filière ovine recrute. « Tech-Ovin offrira la toute première déclinaison du programme de développement de la filière ovine » apprécie Claude Souchaud, éleveur de 700 brebis à quelques kilomètres de Bellac et président du salon. « Les Comités d'orientation ovins régionaux seront tous conviés et ils contribueront à dessiner la dynamique nationale d'Inn'Ovin. » Pour aider les éleveurs à développer la performance des exploitations ovines, des bornes seront mises à disposition sur le stand Inn'Ovin pour des démonstrations de logiciels. On pourra y découvrir Oviplan, un outil en ligne qui aide à la création d'atelier ovin, ou Téovin, l'outil informatique rénové pour le conseil en élevage ovin qui permet une analyse technico-économique structurée autour du bilan de production. L'outil d'évaluation de l'empreinte environnementale des ateliers ovins viande Cap'2ER sera présenté ainsi qu'Ovall, l'outil de gestion du troupeau et d'amélioration génétique qui enregistre des données de reproduction et le contrôle de performances.

En plus des huit conférences complètes, une trentaine de mini-conférences de 20 minutes chacune permettront de faire le point rapidement sur l'alimentation, la génétique, la santé, l'économie, le travail, l'environnement ou le climat. Plus d'une centaine d'exposants ayant une activité en relation directe avec l'élevage ovin présenteront leurs services et matériels. Le dossier de la revue Pâtre 626 d'août-septembre 2015 détaille les produits qui y seront mis en avant.

Une trentaine de races ovines seront présentées avec une démonstration quotidienne sur le ring. Le jeudi matin, à Bellac, à côté du site du salon, se tiendra comme tous les ans, la foire nationale de reproducteurs ovins où les éleveurs pourront acheter béliers et agnelles. Sur le site du salon, un espace chien de troupeau permettra d'évaluer ses acquis avec des experts du dressage. La viande de mouton sera à l'honneur avec des démonstrations de découpes, de préparation d'agneau et des dégustations. La valorisation de la laine et du cuir sera aussi décrite avec une initiation à la tonte et au tri de la laine et une démonstration de ganterie.

Un groupe d'étudiants de BTS du lycée agricole des Vaseix (Haute-Vienne) mettra en avant des jeunes installés par des portraits et des témoignages. L'installation et la transmission d'exploitation seront aussi au coeur du salon puisque la chambre d'agriculture de la Haute-Vienne, soutenue par JA Limousin, accueillera pendant deux jours de futurs éleveurs en leur présentant les opportunités d'installation du secteur ovin. En plus de cette mise en relation des repreneurs et des cédants, de nombreux témoignages permettront d'anticiper les risques et les opportunités lors de l'installation. « Ce salon s'appuie sur du réel, du vécu, c'est la force de cet événement » apprécie Claude Souchaud. Il en est de même pour l'emploi où des apprentis, des maîtres d'apprentissage, des salariés ou des groupements d'employeurs viendront témoigner de leur expérience. « Les futurs éleveurs de demain sont les salariés et apprentis d'aujourd'hui, rappelle Claude Souchaud. L'un des moyens de développer les troupes, c'est de développer l'emploi ovin. »

Cette nouvelle édition signera également le retour de la production laitière avec la présence d'éleveurs des trois grands bassins laitiers (Aveyron, Pyrénées-Atlantiques et Corse). Des dégustations et ventes de Roquefort, Ossau-Iraty et fromages corses sont au programme. Ces deux jours exclusivement dédiés à l'ovin seront précédés de visites le mardi 1er septembre sur inscription (voir le programme). Rendez-vous à Bellac !

Infos pratiques

  • Site des Rochettes à Bellac, en Haute-Vienne
  • Ouvert de 9 h 00 à 20 h 00 le mercredi 2 septembre 2015 et de 9 h 00 à 18 h 00 le jeudi 3
  • Tarifs : 7 EUR par personne, gratuit pour les moins de 15 ans
  • Restauration sur place
  • Hébergement auprès de l'office de tourisme de Bellac (tél. 05 55 68 12 79 - www.tourisme-haut-limousin.com)ou de Vacances Haute-Vienne (tél. 05 55 79 72 63 -www.vacanceshaute-vienne.com)
  • www.techovin.com

Les conférences et mini-conférences de Tech-Ovin (programme actualisé sur www.tech-ovin.fr)

? Mercredi 2 septembre

10 h : Plus d'agneaux, plus d'euros ou comment diminuer la mortalité des agneaux (Institut de l'Élevage et vétérinaire)(2)

10 h : Conférence sur l'emploi(3)

10 h 30 : Impacts économiques de la consommation de concentré (Institut de l'Élevage)(1)

10 h 30 : Le meilleur du colostrum (Institut de l'Élevage et vétérinaire)(2)

11 h : La gale (Zoetis)(1)

11 h : Elevage ovin bio : alimentation, reproduction, sanitaire (Chambre d'agriculture Charente)(2)

11 h 30 : Du mouton au cuir (Les portes du cuir)(1)

11 h 30 : Témoignages des éleveurs de Limouz'in NZ sur leur voyage en Nouvelle-Zélande(2)

11 h 30 : Conférence des réseaux d'élevage(3)

12 h : Lainamac(1)

12 h : Plantes à tanins condensées (DDT - Draaf)(2)

14 h : Avis des éleveurs et conseillers sur de nouveaux outils pour la gestion de la reproduction (Itab et Institut de l'Élevage)(1)

14 h : Des fourrages de qualité pour des économies de concentrés (Chambre d'agriculture Haute-Vienne)(2)

14 h : L'agriculture et le changement climatique (Chambre d'agriculture de la Creuse)(3)

14 h 30 : Intérêt et approche économique de la prévention vaccinale chez les ovins (MSD Santé Animale)(1)

14 h 30 : Finir ses agneaux en hiver sur dérobées (Ciirpo)(2)

15 h : Groupement régional d'action sanitaire du Limousin(1)

15 h : Réussir son enrubannage avec ou sans conservateur (Chambre d'agriculture Creuse)(2)

15 h 30 : Les nouveautés de l'installation : témoignage d'un jeune installé (Conseillers point accueil installation)(2)

15 h 30 : Repères économiques et techniques en élevage ovin bio (Itab et Idele)(3)

16 h : Installation et assurance de personnes (Groupama)(1)

16 h 30 : GIE ovin du Centre Ouest(1)

16 h 30 : Faut-il engraisser les brebis de réforme ? (Institut de l'Élevage)

 

? Jeudi 3 septembre

10 h : Financement de l'élevage ovin (Crédit Agricole)(1)

10 h : Prairie et pâturage face au changement climatique (Chambre d'agriculture de la Creuse)(2)

10 h : Conférence sur le climat(3)

10 h 30 : Intérêt et approche économique de la prévention vaccinale chez les ovins (MSD Santé Animale)(1)

10 h 30 : Economie et production de l'élevage ovin viande bio (Chambre d'agriculture de la Creuse)(2)

11 h : L'élevage ovin en symbiose avec l'environnement (Institut de l'Élevage)(1)

11 h : Du tourteau de colza pour tout le troupeau (Institut de l'Élevage)(2)

11 h 30 : Oviplan, un outil en ligne pour simuler la création d'un atelier ovin (réseaux d'élevage)(1)

11 h 30 : S'approprier le nouveau format des index ovins allaitants (Institut de l'Élevage)(2)

11 h 30 : Durabilité de la fi lière ovin viande bio (Interbev, Idele, Itab, Interbio Limousin)(3)

12 h : Viande ovine, la France dans un marché mondial en mouvement (Institut de l'Élevage)(1)

12 h : Rationaliser les traitements anthelminthiques chez les ovins (École nationale vétérinaire de Toulouse)

14 h : Le pâturage cellulaire pour mieux valoriser l'herbe (Ciirpo et campus des Sicaudières)(1)

14 h : Bâtiments et santé des ovins (Institut de l'Élevage)(2)

14 h : Maintenir la santé en élevage biologique, c'est technique ! (vétérinaire)(3)

14 h 30 : L'innovation dans les élevages ovins (réseaux d'élevage)(1)

14 h 30 : L'herbe bien pâturée, l'aliment le moins cher (Chambre d'agriculture Corrèze)(2)

15 h : Investir dans un renouvellement de qualité, ça rapporte (Capel-Caveb)(1)

15 h : Cultures de dérobées et changement climatique (Chambre d'agriculture de la Creuse)(2)

15 h 30 : L'insémination, un investissement pour votre élevage (Insem Ovin)(1)

15 h 30 : Maïs fourrage et changement climatique (Chambre d'agriculture de la Creuse)(2)

15 h 30 : Lancement du serious game « Agri-Manager » (Crédit Agricole)(3)

16 h : La gale (Zoétis)(1)

16 h : Des agnelles de renouvellement productives (Institut de l'Élevage)(2)

16 h 30 : Témoignages des éleveurs de Limouz'in NZ sur leur voyage en Nouvelle-Zélande

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

À défaut de tonte, éliminer la laine souillée autour de la queue et de la vulve facilite la monte par les béliers.  © Ciirpo/Idele
Pas de tonte pendant la lutte
Avec le confinement lié au Covid-19, la tonte assurée par des tondeurs professionnels risque fort d’être reportée. Tondre plus…
Le site boutique.agneaudelaitdespyrenees.com propose des agneaux à commander jusqu'au 8 avril.
Un drive d’agneau de lait des Pyrénées en Béarn et Pays Basque
Dans les Pyrénées-Atlantiques, les coopératives Caoso, Axuria et AOBB se sont unies pour organiser une vente directe et proposer…
Bruno Damiens, éleveur de brebis allaitantes en Ardèche.
[Les éleveurs ovins face au coronavirus – 1] Des annulations et des incertitudes
Face aux mesures de confinement pour tenter d'endiguer l'épidémie de covid-19, les filières agricoles tentent de s'organiser. La…
Les professionnels ovins cherchent des chambres froides pour stocker provisoirement les agneaux abattus.  © D. Hardy
Les conséquences de l’engorgement du marché
Face à une offre excédentaire et une consommation morose, le principal risque est un engorgement du marché de la viande ovine,…
La prédation par le loup impacte fortement les résultats économiques de l'exploitation.
Le loup entraîne un surcoût de 4 600 à 12 100 euros par exploitation
La prédation par les loups entraîne des pertes de production et des frais de protection qui ne sont pas assez compensés par les…
Les dégâts de l'ours sont passés de 516 animaux domestiques tués ou blessés en 2018 à 1 173 en 2019. © M. Paunovic
Toujours plus d’ours, plus d’attaques, plus de victimes
52 ours ont tué au moins 1 173 animaux l’an dernier dans les Pyrénées.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,00€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre