Aller au contenu principal

Sociologie de l'herbe aux journées de l'association pour la production fourragère

L'herbe a une bonne image mais l'application sur le terrain n'est pas toujours facile.

© lgeffroy

"Il paraît indispensable de modifier l’image de l’herbe et le discours qu’on lui porte au travers des actions de communication, formation et accompagnement auprès des éleveurs », remarquent Brigitte Frappat (Institut de l’élevage), Jean-Michel Lusson (réseau agriculture durable) et Jean-Jacques Beauchamp (chambre d’agriculture de Normandie), auteurs d’un article présenté lors des journées techniques de l’association française pour la production fourragère. Les surfaces en prairies régressent continuellement et peu de nouveaux éleveurs font le choix d’un système fourrager largement basé sur l’herbe pâturée.

La biodiversité apparaît peu dans le discours des éleveurs

Des enquêtes ont été menées en Limousin, Normandie et Grand Ouest sur la perception des agriculteurs sur cette question. « Le rôle des prairies pour le stockage du carbone n’est jamais évoqué tandis que la biodiversité apparait peu dans le discours des éleveurs ». Ceux-ci sont distingués en quatre grands profils: les éleveurs pour produire qui ont des animaux à haut potentiel et qui regardent surtout le volume de production; les éleveurs économes et autonomes qui raisonnent par les coûts de production et sensibles aux enjeux environnementaux; les éleveurs pour les animaux pour qui le plaisir de l’élevage est connecté au bien-être du troupeau et au plaisir de voir les bêtes au pré ; les éleveurs polyculteurs où les prairies cohabitent avec les cultures.

La pratique du pâturage est aussi fortement liée aux aspirations concernant le travail des éleveurs. La nature des tâches liées au pâturage peuvent rebuter: boue, déplacements, clôtures par exemple. D’autres éleveurs aspirent à des rythmes de travail bien calés que la pousse de l’herbe et la météo peuvent mettre en péril (prise de risque). Il y a aussi néanmoins des éleveurs très herbagers qui pensent que la mise au pré permet un allègement du travail. Ou qui ont une aversion pour le tracteur ou le pulvérisateur. Les goûts personnels interfèrent. Un autre frein évoqué lors de ces enquêtes est le manque de productivité associé aux prairies et la forte variabilité de la ressource. Signe que le potentiel des prairies est méconnu.

Performants au niveau économique

Côté image, les éleveurs très herbagers sont très bien vus des moins herbagers. Ils les qualifient d’agriculteurs méritants car économes, techniques et soumis à un stress constant. Ils les voient comme performants sur le plan économique. Pour finir, les auteurs relèvent une « confusion trop fréquente entre système herbager et système tout herbe ». Il ne faut pas associer systématiquement herbe avec agriculture biologique et systèmes extensifs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

"On avait tous un paysan dans la famille"
"On avait tous un paysan dans la famille"
Victorine Alisse a mené une vraie enquête de cœur pour retrouver et photographier une vingtaine d’ancien(ne)s paysan(ne)s. Forte…
Les achats d'aliments concentrés représentent généralement une part importante des coûts de production.
Face à l’inflation, une aide publique pour l’alimentation animale
La guerre en Ukraine a entraîné une flambée du coût des matières premières agricoles, déjà à un haut niveau avant ce conflit.…
Le choix du chien de conduite doit s'effectuer suivant plusieurs critères. Les qualités au travail des deux parents est un incontournable.
Les cinq questions à se poser avant d’acheter un border collie
L’Association française du border collie a été créée en 1979 dans le but d’assurer la promotion et la sélection du border collie…
Sur le site de Laqueuille en Auvergne, les équipes de l'Inrae ont remarqué que les brebis appréciaient les buissons de genêts. Cela a permis d'ouvrir le milieu et facilité le passage des bovins.
Une gestion optimisée de l’herbe avec vaches et moutons
Les brebis trient, les vaches mangent à peu près tout et la valorisation des parcelles n’en est que meilleure. La complémentarité…
Les 120 meilleurs Border Collie  d’Europe en compétition en Vendée
Du 25 au 28 août 2022 aura lieu le Championnat d’Europe de chiens de troupeau, où 18 nations présenteront huit de leurs meilleurs…
330 élevages ont été sélectionnés dans le projet Cap Protéine pour leur capacité à renforcer leur autonomie protéique et pour les leviers qu'ils ont mis en place.
Le printemps de l’autonomie protéique avec Cap Protéines
Cap Protéines lance le printemps de l’autonomie protéique. Le projet, issu du plan France Relance, proposera toute une série de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre