Aller au contenu principal

Retour en images sur le Sommet de l'élevage 2018

Avec un pôle ovin toujours plus dynamique et de nombreuses manifestations proposées aux visiteurs, le salon auvergnat fait parler de lui.

Le Sommet de l'élevage est un carrefour d'affaires, de rencontres, d'échanges. C'est une vitrine pour l'agriculture française qui peut alors se positionner sur des marchés à l'international en faisant valoir son savoir-faire et sa technicité », déclamait Jacques Chazalet, président du salon qui se déroule pour la 27e année consécutive à Clermont-Ferrand. Plus de 95300 personnes ont parcouru les allées du Sommet de l'Élevage 2018, avec 1 500 exposants de matériel, alimentation animale et services à l'élevage.

Pour le plus grand rassemblement d'animaux d'élevage de la planète, brebis et béliers ne sont pas en reste. Plus de 20 races étaient exposées et plusieurs concours ont eu lieu, notamment les Rustiques d'or 2018, récompensant les meilleures brebis des races des massifs. Bien que toujours un peu excentré, le hall ovin n'en est pas moins dynamique. « Le hall ovin est en progression constante, le nombre de manifestation de la production augmente chaque année ! », se réjouit Jacques Chazalet, éleveur ovin par ailleurs.

Les moutonniers qui déambulent dans les allées du salon auvergnat, apprécient ce rendez-vous annuel. « D'habitude on ne peut pas venir car c'est toujours en même temps que la transhumance, mais cette année on a décalé pour pouvoir être là. C'est important pour nous ! », s'exclame Agnès Agu, éleveuse dans le sud de la France. Un peu plus, loin, un jeune homme explique : « je suis venu avec ma classe, je suis en CS ovin et je compte m'installer en brebis laitières en Bretagne. Je m'informe sur les races et les techniques d'élevage ».

La suite dans le Pâtre n°658 de novembre

Les plus lus

Pâturage tournant dynamique
"Avec 100% de pâturage tournant dynamique pour notre troupeau ovin, nous sommes en phase avec le changement climatique"
Julie et Thimoléon Resneau sont éleveurs de brebis allaitantes à Pomy dans l’Aude depuis 2006. Leur troupeau de Rouge du…
Darius Filipiak, 29 ans, s'est installé dans le Lot après un CS ovin et plusieurs expériences professionnelles en élevage ovin.
« J’arrive à vivre avec mes 250 brebis, élevées en plein air intégral »
Darius Filipiak, 29 ans, passionné par l’élevage de brebis, s’est installé en 2019, à Montcuq dans le département du Lot, avec…
2024, année des noms en "V" : des idées amusantes pour vos chiens, béliers et brebis préférées
 Attribuer une lettre initiale aux prénoms chaque année permet de savoir facilement l’âge d’un animal, qu’il s’agissent de…
Alexis et Jean Gratton, deux des cinq associés du Gaec Le Pay : « Notre objectif aujourd’hui est de développer la vente de reproducteurs, en maintenant la vente directe, ...
« Nous calons un planning pour des agneaux toute l’année »
Au Gaec Le Pay, l’utilisation de la Charmoise et le désaisonnement lumineux ont permis de produire des agneaux toute l’année en…
Un voyage en hiver
Un  voyage en hiver a reçu le grand prix du jury du festival pastoralisme et grands espaces.
Le matin est consacré aux cours théoriques. Ce jour-là, Catherine enseigne les grands chiffres de la filière ovine française.
Une journée avec une classe en certificat de spécialisation Ovin
Sur le campus de Mirecourt, niché au cœur des Vosges, Catherine Falcoz et Ingrid Voinson dirigent une formation professionnelle…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre