Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Pratiques d´éleveurs
Retarder la mise en lutte des agnelles à plus d´un an

Une étude récente a précisé les conséquences d´une première mise à la reproduction des agnelles à l´âge de 15 mois. En résumé, si cette pratique permet un meilleur confort de travail, elle se traduit par une diminution de la marge brute !

© Pâtre


La pratique, par ailleurs peu développée, qui consiste à ne pas mettre en lutte les agnelles au cours de la première année se rencontre essentiellement dans les systèmes herbagers. Une mise à la reproduction dès l´âge de 8-9 mois entraîne en effet de nombreuses contraintes qui ne participent pas à simplifier le travail. L´obligation d´obtenir des agnelles suffisamment développées impose l´apport de concentré au pâturage du sevrage à la fin de la lutte. De plus, cette pratique produit, dans la grande majorité des cas, une période d´agnelage supplémentaire, après celles des brebis adultes. Les mises bas sont de surcroît plus exigeantes en main-d´oeuvre avec des interventions plus nombreuses. Les résultats de reproduction des agnelles et les croissances de leurs agneaux restent en deçà de ceux des adultes du même type génétique.
L´objectif de cette étude réalisée par le Ciirpo, sur le site du Mourier, était d´évaluer les conséquences d´une mise à la reproduction à plus d´un an, à la fois sur les performances et les résultats économiques du troupeau.

 

Une mise à la reproduction des agnelles à plus d´un an se traduit par une diminution de la marge brute de l´ordre de 9 euros par brebis. ©DR


Des agnelles plus productives
De 1995 à 2006, chaque année environ 40 agnelles de race Mouton Vendéen nées au printemps (en mars) et mises à la reproduction au 15 juin de l´année suivante ont été suivies tout au long de leur carrière. Les conclusions de cette étude montrent que ce type de conduite participe effectivement à une simplification du travail.
De plus, les agnelles luttées à 15 mois se sont révélées nettement plus productives à la première mise en lutte. En moyenne, une agnelle a produit 1,3 agneau, soit 0,4 agneau de plus que dans le cadre d´une mise en lutte précoce. Autre bon point : elles se sont montrées nettement plus laitières, allaitant sans problème deux agneaux si nécessaire avec des niveaux de croissance équivalents à ceux des agneaux des brebis adultes.

Ce mode de conduite n´a pas eu d´effet sur l´âge à la réforme des brebis, ni sur le taux de renouvellement du troupeau. Par rapport à une mise en lutte à 9 mois, les agnelles mises à la reproduction à plus d´un an ont produit moins d´agneaux sur leur carrière. L´écart se situe à 0,7 agnelage par brebis par rapport à une conduite classique. Cela s´est traduit par une diminution de la marge brute de l´ordre de 9 euros par brebis. Cet indéniable confort de travail, parfois imposé par le type génétique, a donc un coût ! Car même dans le cadre d´une conduite économe, basée essentiellement sur de l´herbe pâturée, maintenir des femelles improductives, ne serait-ce que quelques mois, participe à une diminution du revenu.

Ciirpo/Institut de l´élevage
Tél. : 05 55 00 63 72.
Laurence.sagot@idele.fr

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Traditionnellement, les animaux recoivent des noms commençant par une même lettre tout au long de l'année. En 2020, ce sera R. © DR
Quelques idées de noms en R
2020 sera l’année des prénoms commençant par R. Voici une liste non exhaustive de prénoms originaux et amusants pour vos béliers…
Bruno Damiens, éleveur de brebis allaitantes en Ardèche.
[Les éleveurs ovins face au coronavirus – 1] Des annulations et des incertitudes
Face aux mesures de confinement pour tenter d'endiguer l'épidémie de covid-19, les filières agricoles tentent de s'organiser. La…
Le site boutique.agneaudelaitdespyrenees.com propose des agneaux à commander jusqu'au 8 avril.
Un drive d’agneau de lait des Pyrénées en Béarn et Pays Basque
Dans les Pyrénées-Atlantiques, les coopératives Caoso, Axuria et AOBB se sont unies pour organiser une vente directe et proposer…
Bruno Damiens, éleveur de brebis allaitantes en Ardèche.
[Les éleveurs ovins face au Coronavirus – 3] Abattoir à l'arrêt, hausse du prix de l'aliment
Face aux mesures de confinement pour tenter d'endiguer l'épidémie de covid-19, les filières agricoles tentent de s'organiser. La…
[Les éleveurs ovins face au coronavirus – 2] Arrêt des inséminations
Face aux mesures de confinement pour tenter d'endiguer l'épidémie de covid-19, les filières agricoles tentent de s'organiser. La…
144 noix de côtes filets ont été analysées avec un tiers des agneaux finis à l'herbe. © L. Rouvrais/Interbev
La viande d’agneau, un aliment santé
L’Institut de l’élevage publie les résultats du projet Ecolagno qui montrent que la viande d’agneau est riche en protéines de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,00€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre