Aller au contenu principal

Bâtiment
Réaliser un local pour l'allaitement artificiel

Si le nombre d'agneaux élevés au lait artificiel le justifie, l'investissement dans une louve réduit le temps de travail

© dr

Lorsque le nombre de biberons dépasse 50 sur l'année, avec de slots d'au minimum 12 agneaux, investir dans uen louve - moins exigeante en temps de travail que les bassines - peut se justifier. Comptez de mille à trois milles euros selon le modèle. Dans le cas contraire, aménager un coin "biberons" dans la bergerie est suffisant, d'autant plus que les louves ne fonctionnent pas avec un petit nombre d'agneaux.
Les agneaux élevés avec des aliments d'allaitement restent plus sensibles aux pathologies que ceux élevés sous la mère. Un bâtiment ou un emplacement sain, propre, c'est-à-dire nettoyé et désinfecté entre chaque lot contribue à réduire les problèmes sanitaires même si cela ne résout pas ceux aujourd'hui rencontrés dans un grand nombre d'élevages.
Un ancien bâtiment ou un local spécifique peut être aménagé en réalisant une isolation et éventuellement en installant un mode de chauffage afin d'éviter que la louve ne gèle. Pour être parfaitement fonctionnel, ce local répond à des besoins d'équipements précis. La louve doit disposer d'un emplacement spécifique avec une arrivée d'eau isolée du froid, un système d'écoulement des eaux usées (regard). Les sorties des tuyaux du bol de la louve doivent se situer plus haut que ceux des têtières pour un fonctionnement correct de la machine.
Aménagez deux cases afin de pouvoir alloter par âge si les agneaux sont nombreux. Une case est destinée aux très jeunes agneaux qui ne savent pas encore têter avec un elampe chauffante (à installer à plus de 60 cm du sol pour des questions de sécurité). En général, une surface de 3 m2 suffit. Une seconde case est destinée aux agneaux plus âgés habitués à têter. Elle doit être équipée d'un abreuvoir, d'un râtelier et d'un nourrisseur. Un niveau de chargement de 3/4 agneaux maximum au m2 convient.
Le système de support des tétines doit pouvoir s'adapter facilement à la taille des agneaux :a près la phase de démarrage, les tétines doivent être suffisamment hautes pour que les agneaux lèvent la tête pour téter (sous peine d'un mauvis fonctionnement de la gouttière oesophagienne). Pensez à installer un évier avec de l'eau chaude pour nettoyer la louve et les têtières quotidiennement. Un paillage et un curage faciles sont indispensables car un paillage quotidien est nécessaire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La vidéo rétablit quelques vérités pour relativiser l'impact de l'élevage et de la viande.
[ Vidéo ] L’élevage européen pointe les 9 contradictions de la stratégie « De la ferme à la table »
Le rassemblement européen des filières de l’élevage et de la viande, European Livestock Voice, a publié une vidéo pédagogique qui…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Long de 2,90 m et large d’un mètre, le petit triporteur est commercialisé 2 200 euros hors taxes et hors livraison. © Scot-e
Un triporteur électrique à petit prix
Scot-e importe des petits triporteurs électriques fabriqués en Roumanie. Le véhicule à trois roues est léger (135 kg sans…
L’hiver a été particulièrement meurtrier pour l’élevage de Christian et Guillaume Menut… © Menut
« Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une analyse de vulnérabilité »
↵ Christian Menut, 60 ans, éleveur ovin dans le Var « Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une…
Les panneaux photovoltaïques permettent à l'herbe de continuer sa pousse même en été et pourvoient les brebis en ombre. © E. Mortelmans
Des surfaces additionnelles grâce à l’agrivoltaïsme
Emmanuel Mortelmans bénéficie de surfaces de pâturage additionnelles pour ses brebis grâce à la centrale photovoltaïque proche de…
Cindy Simon, 25 ans, est à la tête d’une exploitation de polyculture élevage de 139 hectares. © A. Peucelle
Je cherche à améliorer les performances du troupeau 
Dès son arrivée sur l’exploitation familiale en 2016, Cindy Simon, à Bonnet dans la Meuse, a cherché à moderniser l’atelier ovin…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre