Aller au contenu principal

Quelles solutions pour sécuriser sa ressource en eau pour sa troupe ovine ?

Besoins, origines, réglementations, de pluie ou de source… La gestion de la ressource en eau était au programme de la journée technique ovine de Paysat-Bas.

En premier lieu, il convient d’estimer ses besoins en eau. Landry Marsaud, de la chambre d’agriculture de la Haute-Loire, a rappelé que la consommation moyenne d’une brebis est de quatre litres par jour et de deux litres par agneau. Ces quantités dépendent du stade physiologique de l’animal, s’il est en lactation ou non, de son type d’alimentation (sèche ou humide), du degré d’humidité dans l’air, de la température extérieure ou de celle de l’eau qui doit, idéalement, se situer entre 8 et 14 °C.

La qualité bactériologique et chimique de l’eau doit aussi être prise en compte. Il est préconisé d’avoir un pH entre 6 et 7, une dureté (Ca-Mg) inférieure à 10 °C, un RH2 entre 22 et 28, une teneur en Chlore __SWYP_INC__ 0,1 ppm, absence de bactérie et d’odeur. « Il faut compter autour de 130 euros d’analyses par an », estime le technicien.

Le forage reste l’idéal mais est contraignant

En dehors du réseau d’eau potable qui répond à tous ces critères, les solutions alternatives se trouvent dans les forages ou la récupération des eaux pluviales.

Plus lourd et coûteux, le forage reste l’idéal, mais implique des démarches administratives — différentes selon la profondeur et le volume de prélèvement — et le respect des périmètres de protection. A minima, une margelle de 3 m2 et de 30 cm de haut ainsi qu’une fermeture à clé à 50 cm du sol s’impose en tête de forage.

Il faut traiter les eaux de pluie et les minéraliser

Pour la récupération des eaux pluviales via les toitures, la mise en place d’un système de stockage (poche souple ou cuve, idéalement bétonnée et enterrée) est nécessaire avec systèmes de filtration (prévoir deux filtres lavables de 100 et 50 microns) avant et de traitement (pompe à chlore ou traitement UV) après. Prévoir une capacité de stockage pour environ un mois et demi. De plus, un apport de minéraux est requis.

De son côté, Élisa Landais, de la chambre d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes, a évoqué le programme de recherche Cerceau visant à élaborer des références sur la gestion de la ressource en eau. En élevage ovin, le site expérimental du Mourier, en Haute-Vienne, et celui de l’Inrae de Laqueuille dans le Puy-de-Dôme y sont impliqués. Les premiers résultats seront connus en 2025.

Les plus lus

Pâturage tournant dynamique
"Avec 100% de pâturage tournant dynamique pour notre troupeau ovin, nous sommes en phase avec le changement climatique"
Julie et Thimoléon Resneau sont éleveurs de brebis allaitantes à Pomy dans l’Aude depuis 2006. Leur troupeau de Rouge du…
Xavier Marchand, éleveur de romanes en Ille-et-Vilaine, s'est installé en 2018 sur l'exploitation familiale. Son intérêt pour la génétique l'a poussé à sauter le pas ...
Un pied dans la sélection ovine pour diversifier le revenu
Xavier Marchand a repris la ferme familiale en Bretagne. Il conduit ses romanes en sélection et en agneaux de boucherie pour…
Darius Filipiak, 29 ans, s'est installé dans le Lot après un CS ovin et plusieurs expériences professionnelles en élevage ovin.
« J’arrive à vivre avec mes 250 brebis, élevées en plein air intégral »
Darius Filipiak, 29 ans, passionné par l’élevage de brebis, s’est installé en 2019, à Montcuq dans le département du Lot, avec…
2024, année des noms en "V" : des idées amusantes pour vos chiens, béliers et brebis préférées
 Attribuer une lettre initiale aux prénoms chaque année permet de savoir facilement l’âge d’un animal, qu’il s’agissent de…
Alexis et Jean Gratton, deux des cinq associés du Gaec Le Pay : « Notre objectif aujourd’hui est de développer la vente de reproducteurs, en maintenant la vente directe, ...
« Nous calons un planning pour des agneaux toute l’année »
Au Gaec Le Pay, l’utilisation de la Charmoise et le désaisonnement lumineux ont permis de produire des agneaux toute l’année en…
Un voyage en hiver
Un  voyage en hiver a reçu le grand prix du jury du festival pastoralisme et grands espaces.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre