Aller au contenu principal

Compétition
Olympiades des futurs bergers : les meilleurs gagnent

Compétition toute amicale, celle mise en place pour les jeunes étudiants en élevage ovin. Une approche qui montre que l´élevage ovin comporte quelques plaisirs. A partager.


Pas de saute-mouton, ni d´épreuve de vitesse ou de force pour ces Premiers Jeux Olympiques de l´élevage ovin. Les Olympiades du Mouton se sont déroulées pour la région Limousin au CIIRPO du Mourier, près de Limoges.
Les 25 candidats venus de cinq lycées agricoles de la région (Magnac Laval, Les Vaseix, Saint-Yriex pour la Haute-Vienne, Tulle Naves pour la Corrèze, le CFA de Dun le Palestel pour la Creuse) ont tenu bien haut la flamme de l´installation en élevage ovin.
Trier cinq brebis, c´est facile à dire, mais encore faut-il les faire avancer dans cet étroit couloir... ©L. Sagot

Des épreuves sur quad et en couloir
Après la cérémonie d´ouverture et la photo de groupe dans la grange rénovée pour les réunions du Mourier, les épreuves débutent. Première joute : avec les brebis dans le tunnel qui abrite le parc de contention. Chaque concurrent devra trier cinq brebis parmi un lot de 30. Le vainqueur sera celui qui affiche le délai le plus bref. Seconde épreuve dans ce même parc, parer tous les onglons d´une brebis, chrono en main.
Une troisième épreuve se déroule à l´extérieur, dans un parc de contention mobile. En tâtant les animaux, il s´agit de fournir une note d´état corporel pour trois brebis.
L´épreuve la plus spectaculaire, et sans doute la plus attractive pour les élèves, sera la conduite du quad. Non chronométrée, pour des raisons évidentes de sécurité, elle consiste à passer entre plots et chicanes sur 300 m et à effectuer un recul pour charger des animaux près du camembert du parc de contention.
Je recule mon quad avec précaution : le plot me fixe la limite. ©L. Sagot

Cinquième épreuve, en salle cette fois, le quizz ovin. Sur tirage au sort, vous devez répondre à quinze questions posées par l´ordinateur : une bonification est accordée aux élèves de Bepa par rapport à ceux de niveau Bac pro. Mais ce n´est pas fini, sur le logiciel Rumi Média qui présente les races ovines, vous êtes invité à en reconnaître une dizaine.
Au terme de cette Olympiade d´un genre nouveau, deux candidats par lycée furent retenus pour concourir lors de la Finale Inter - régionale qui rassembla une dizaine de Lycées de Poitou-Charentes, Limousin et Centre.
C´est sans aucun doute la première fois qu´un éleveur professionnel, un enseignant et un technicien ovin ont pu faire partie d´un même jury pour confronter leurs jeunes « poulains » à l´élevage ovin. Puisse ce jeu aider à l´installation et susciter des vocations parmi les jeunes des lycées agricoles ce qui est, faut-il le rappeler, l´objectif fixé par la Charte ovine. Et l´essentiel est d´y participer !
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La Ferme Aozteia a déjà fait parrainer toutes ses brebis.
Adopte une brebis avec le site crowdfarming.com
Le site CrowdFarming.com propose d’adopter une brebis, une chèvre, un pied de vigne, un arbre ou une vache. Ce site d’origine…
C'est juste avant la mise à l'herbe qu'il est le plus intéressant de traiter brebis et agnelles car lorsque la météo est encore humide, la pression parasitaire au pâturage est très forte. © B. Morel
Un antiparasitaire injectable pour les petits ruminants
Enfin les éleveurs de petits ruminants disposent d’un traitement injectable pour traiter leurs animaux contre les parasites…
Sacripant, Sifredi ou  Sauterelle ? © I. Heeren
2021 sera l’année des S
L’habitude de nommer ses animaux par une même lettre permet de connaître facilement leur millésime. Dans les petits troupeaux,…
Georges Ferté change ses brebis de parc environ tous les trois jours. © A. Peucelle
« J'ai diversifié les grandes cultures avec des moutons pour pérenniser l'exploitation »
Installé en 2002 sur une ferme de grandes cultures, Georges Ferté se heurte aux évolutions de la PAC ainsi qu’à un système…
Les panneaux photovoltaïques permettent à l'herbe de continuer sa pousse même en été et pourvoient les brebis en ombre. © E. Mortelmans
Des surfaces additionnelles grâce à l’agrivoltaïsme
Emmanuel Mortelmans bénéficie de surfaces de pâturage additionnelles pour ses brebis grâce à la centrale photovoltaïque proche de…
Cindy Simon, 25 ans, est à la tête d’une exploitation de polyculture élevage de 139 hectares. © A. Peucelle
Je cherche à améliorer les performances du troupeau 
Dès son arrivée sur l’exploitation familiale en 2016, Cindy Simon, à Bonnet dans la Meuse, a cherché à moderniser l’atelier ovin…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre