Aller au contenu principal

Les Italiens attentifs à la santé de leurs brebis et à leur impact environnemental

Lors du huitième symposium sur les laits non bovins organisés par la fédération internationale du lait, les chercheurs italiens ont présenté des modèles pour préserver l’environnement et pour chiffrer l’impact du virus Bluetongue.

La maladie Bluetongue cause des dégâts importants dans les élevages de ruminants. Les Italiens tentent enrayer la propagation du virus depuis 20 ans. © OEVR Sardegna
La maladie Bluetongue cause des dégâts importants dans les élevages de ruminants. Les Italiens tentent enrayer la propagation du virus depuis 20 ans.
© OEVR Sardegna

Gagner en productivité laitière est écologique

En Sardaigne, deux chercheurs se sont intéressés à l’empreinte environnementale laissée par l’élevage des brebis laitières, largement représentées sur l’île italienne. Avec plus de 10 000 exploitations laitières regroupant 2,7 millions de têtes, le secteur ovin lait sarde est très dynamique avec une production annuelle de 330 millions de litres de lait. Les deux chercheurs ont pris la problématique environnementale dans un sens peu commun : comment garder la même production laitière en économisant des surfaces ? Leur étude, réalisée pour aider l’orientation des politiques locales, pointe un besoin de gain de production par brebis de l’ordre de 20 litres par an pour les élevages moyens (plus de 300 têtes) et de l’ordre de 30 litres par an par brebis pour les petits élevages (inférieurs à 300 brebis). Ce gain de productivité permettrait de réduire, d’après leurs prévisions, de 8,5 % le cheptel régional et d’économiser ainsi quelque 15 000 hectares de pâturage.

Le virus Bluetongue a un coût et il n’est pas négligeable

Ce schéma évalue les coûts entraînés par un animal malade à l'échelle d'une exploitation. © OEVR Sardegna
Apparu une première fois en 2000, le virus Bluetongue est depuis omniprésent en Italie où il a causé plus de 50 000 infections en élevage. Ce virus, qui touche particulièrement les élevages de ruminants représente un coût loin d’être négligeable pour l’économie agricole du pays. Des chercheurs italiens se sont donc attelés à trouver un modèle permettant de calculer ces pertes économiques.

Ce schéma reprend l'ensemble des acteurs impactés par la maladie Bluetongue et les conséquences à différentes échelles. © OEVR Sardegna
Ce modèle détaille tous les secteurs publics et privés impactés, à quel niveau et met en lumière des pistes pour tenter de contrôler le virus.
Plus d'infos sur fil-idf.org
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La balle installée, il ne reste plus qu’à couper les filets pour la dérouler. © F. Mariaud
« Un tire-balle pour quad »
« Avant je déroulais les balles à la main pour assurer le complément de fourrage de mes brebis en pâture l’hiver. Maintenant,…
Le traitement au goudron de pin permet de prolonger la durée de vie des clôtures.  © M. Harlet
Traiter l’extrémité des piquets pour des clôtures résistantes
« Pour augmenter la longévité de mes clôtures, je badigeonne les 80 premiers centimètres de mes piquets avec du goudron de pin…
 © Ton van Zantvoort
No way, un film sur la disparition progressive des bergers
No way plonge au cœur du combat obstiné de Stijn, un éleveur néerlandais prêt à tout pour garder son troupeau de 500 moutons…
Une partie du bureau de la FNO était rassemblée devant la Maison nationale des éleveurs (Paris) le lendemain de l’assemblée générale. De gauche à droite : Claude Font, Brigitte Singla, Jean-Roch Lemoine, Michèle Boudoin, Patrick Soury et Jérôme Redoulés.
Le nouveau bureau de la Fédération nationale ovine
La FNO a élu son bureau national le 21 septembre 2020 en plaçant à sa tête un binôme féminin avec Michèle Boudoin, réélue comme…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Portail réussir
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
L'automne fournit une herbe à forte valeur nutritive, à condition d'avoir des précipitations. Ici, un troupeau pâture en Auvergne
Comment gérer ses prairies après la sécheresse ?
La sécheresse estivale a impacté les ressources fourragères. Si les précipitations reviennent, on peut espérer une pousse de l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre