Aller au contenu principal

Les éleveurs se regroupent contre la prédation

Démontrer le fort taux d’hybridation du loup est l’objectif du collectif L113. La Fédération de défense du pastoralisme veut, elle aussi, souffler un vent de vérité sur la prédation auprès des médias nationaux.

Fondée le 7 juin 2018 en Lozère, la FNDP veut prouver que la cohabitation entre prédateurs et éleveurs est impossible et que ces prédateurs ont été réintroduits illégalement. © FNDP
Fondée le 7 juin 2018 en Lozère, la FNDP veut prouver que la cohabitation entre prédateurs et éleveurs est impossible et que ces prédateurs ont été réintroduits illégalement.
© FNDP

En Lozère, la présence d’un loup balte a été officiellement reconnue par l’ONCFS, fin juin. « C’est une étape importante pour nous, car depuis l’arrivée du loup il y a 26 ans, l’ONCFS a toujours démenti que les loups en France pouvaient être d’autre origine qu’italienne », pose Bruno Lecomte. Cet éleveur de chèvres vosgien est le fondateur du collectif L113, qui rassemble éleveurs et citoyens avec l’objectif de lutter contre le loup, en prouvant notamment que le loup n’est pas arrivé naturellement en France et qu’il y a un grand nombre d’hybrides sur le sol français. « Les hybrides ne sont pas reconnus par la convention de Bern qui statue sur la protection du loup en Europe et celle-ci va même plus loin en requérant l’élimination des hybrides qui dénaturent la pureté de l’espèce », argumente-t-il. C’est pourquoi le collectif a entrepris de faire des analyses ADN de chaque échantillon, prélevé sur les brebis prédatées ou les loups abattus.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La vidéo rétablit quelques vérités pour relativiser l'impact de l'élevage et de la viande.
[ Vidéo ] L’élevage européen pointe les 9 contradictions de la stratégie « De la ferme à la table »
Le rassemblement européen des filières de l’élevage et de la viande, European Livestock Voice, a publié une vidéo pédagogique qui…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Grace à la convergence des aides, au paiement redistributif et au maintien de l’ICHN, les éleveurs de petits ruminants toucheraient en moyenne un peu plus d’aides de la PAC.
Les ovins/caprins plutôt gagnants dans la future PAC
Les derniers arbitrages du plan stratégique national semblent plutôt favorables aux ovins/caprins.
Le parc complet est vendu 6 900 euros auquel s’ajoutent mille euros de transport. © G. Josien
Un parc de tri complet à moins de 8 000 euros
Le parc de tri mobile Sheepeze est composé de 15 claies, d’un couloir de contention et d’une porte de tri. Les claies de 2,5 à 3…
Long de 2,90 m et large d’un mètre, le petit triporteur est commercialisé 2 200 euros hors taxes et hors livraison. © Scot-e
Un triporteur électrique à petit prix
Scot-e importe des petits triporteurs électriques fabriqués en Roumanie. Le véhicule à trois roues est léger (135 kg sans…
L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd al-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an dernier pourrait inspirer le déroulé de celui de cette année. © A. Villette
L’Aïd-el-Kébir se réinvente avec des drives ou des commandes groupées
Le ramadan se termine le jeudi 13 mai. L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd-el-Adha) se tiendra, lui, aux alentours du lundi 19 juillet en 2021…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre