Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les acteurs des filières laits de brebis et chèvres réunis à Chypre

Le symposium de la fédération internationale du lait sur les laits de brebis, chèvres et autres espèces non-bovines a rassemblé à Chypre les 23 et 24 mars plus de 130 experts – chercheurs et professionnels des filières laitières, en provenance de 16 pays différents (Europe, Moyen-Orient, Océanie, Amérique du Nord, Magrheb…)

Cette 7ème édition du symposium sur les laits de brebis et chèvres a été l'occasion de revenir sur la place des productions ovines et caprines dans le monde. 17% du lait produit dans le monde vient d’espèces autres que les vaches (buffles, équins, camélidés, petits ruminants). Si les petits ruminants représentent 50% des ruminants domestiques du monde, ils ne produisent que 17% de la viande et 4% du lait. Les ovins quant à eux produisent 62% de la viande et 40% du lait issu de petits ruminants, le reste incombant aux caprins. Si les principaux composants du lait issu de ces différentes espèces sont les mêmes, leurs concentrations diffèrent, résultant en des propriétés physico-chimiques et nutritionnelles caractéristiques de chacun.

35 interventions sur cinq thèmes

Une trentaine d’intervenants ont présenté les travaux de recherche en cours et les récentes découvertes sur des sujets aussi variés que l’élevage et la production laitière, les qualités microbiologique et nutritionnelles des laits de petits ruminants, les procédés de transformation des produits laitiers et les aspects politiques, économiques et sociaux de ces filières.

45 000 tonnes de lait de petits ruminants produits à Chypre

Des visites techniques ont permis de découvrir les filières ovines et caprines de Chypre. Avec 267 000 ovins et 241 000 caprins, le pays produit 45 000 tonnes de lait de petits ruminants. Les ovins sont essentiellement de race Chios ou croisés avec des races autochtones et les caprins de races Damascus, ou croisés. Il s'agit de races mixtes destinées à la production de lait et de viande. Les animaux sont conduits en systèmes semi-intensifs à intensifs. Le lait produit est essentiellement destiné à la production de fromage, au premier rang duquel le Halloumi, principal produit d’exportation de l’Ile, pour lequel une démarche a été engagé pour obtenir l'apellation AOC.

La fédération internationale du lait

La fédération internationale du lait représente les intérêts des filières laitières dans le monde. Elle est organisée en comités nationaux composés des acteurs de la filière, des éleveurs aux transformateurs en passant par la recherche et les pouvoirs publics. Elle apporte une expertise scientifique pour promouvoir les produits laitiers et aider le secteur à homogénéiser les pratiques entre pays et toujours les améliorer.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Si la plupart des randonneurs se montrent respectueux du travail des bergers, certains échanges peuvent être tendus lorsque les brebis se font dispersées ou que les chiens sont aux abois. © B. Morel
" Vis ma vie de berger "
Joseph Boussion, alias Carnet de Berger sur Facebook, s’est donné pour mission de faire connaître la vie en estive aux…
La prédation par le loup impacte fortement les résultats économiques de l'exploitation.
Le loup entraîne un surcoût de 4 600 à 12 100 euros par exploitation
La prédation par les loups entraîne des pertes de production et des frais de protection qui ne sont pas assez compensés par les…
La bergerie, terminée en 2016, est fonctionnelle avec ses nourrisseurs et ses cornadis. © J.-M. Bidoire
Produire 500 agneaux avec 300 brebis Ile-de-France et Texel
Quatre ans après son installation, Pierre Largy produit 500 agneaux, dont 80 % sous label rouge, dans un nouveau bâtiment…
Les dégâts de l'ours sont passés de 516 animaux domestiques tués ou blessés en 2018 à 1 173 en 2019. © M. Paunovic
Toujours plus d’ours, plus d’attaques, plus de victimes
52 ours ont tué au moins 1 173 animaux l’an dernier dans les Pyrénées.
Au 31 mars, le loup avait déjà tué plus de 1 200 animaux domestiques. © L. Bourgeois
Le loup, 27 années de cauchemars
Voilà près de 30 ans que le loup a fait son retour en France, protégé par la Convention de Berne et la directive Habitat de l’…
Le tableau des indicateurs de coûts de production publié par Interbev montre les prix minimales pour assurer un revenu par travailleur de 2, 2,5 ou 3 Smic.
Un prix de revient de 9,50 à 12 euros pour avoir trois Smic en élevage ovin
Le tableau des indicateurs de coûts de production publié par Interbev montre les prix minimaux pour assurer un revenu par…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,00€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre