Aller au contenu principal

L’entraide et la formation pour un bon chien de troupeau

Les premières rencontres nationales chiens de troupeau ont rappelé l’importance de la formation et le rôle central des associations d’utilisateurs pour bien accompagner les nouveaux propriétaires.

Selon les départements et les aides, les formations au dressage du chien de troupeau coûtent entre 0 et 80 euros par jour.
Selon les départements et les aides, les formations au dressage du chien de troupeau coûtent entre 0 et 80 euros par jour.
© P. Lauby

Le chien de troupeau simplifie les manipulations et les déplacements d’animaux. Il permet à un éleveur de travailler seul lors des regroupements, contentions, tris, recherches, montées en bétaillère, travaux en bâtiment… Pour Guillaume Desmars de la chambre d’agriculture de Dordogne, « le chien de troupeau est une façon moderne de travailler et de penser l’organisation du travail. La modernité n’est pas que dans la mécanisation ».

À condition bien sûr de ne pas choisir le chien au hasard et d’apprendre à l’utiliser en suivant une formation au dressage. Pour cela, 13 formateurs agréés par l’Institut de l’Élevage organisent régulièrement dans chaque département et avec l’appui des chambres d’agriculture, centres de formation, syndicats et MSA, quatre types de formation pour le maître et le chien : choisir son chien et préparer son arrivée sur l’exploitation (une journée) ; initiation (quatre jours) et perfectionnement (deux jours) à l’éducation et au dressage du chien de troupeau ; comprendre son troupeau pour travailler en sécurité avec son chien (trois jours avec la MSA).

Le 11 juin dernier à Ambazac en Haute- Vienne, l’Institut de l’Élevage et la Caisse centrale de la MSA ont organisé les premières rencontres nationales chiens de troupeau avec l’appui organisationnel de l’Association départementale des utilisateurs de chiens de troupeau de la Haute-Vienne (Aduct 87). Cette journée ensoleillée a permis à plus de 90 personnes (organisateurs de formations, associations d’utilisateurs de chien de troupeau et services de la santé-sécurité au travail de la MSA) de bien percevoir l’intérêt de coopérer pour organiser des formations, accompagner les éleveurs et promouvoir le chien de troupeau.

« Les associations d’utilisateurs de chien de troupeau sont des relais utiles pour organiser ces formations et accompagner les éleveurs, apprécie Pierre Monnier, éleveur dans le Cantal et président de la Fédération des utilisateurs de chien de troupeau. Quand un éleveur veut investir dans un chien de troupeau, son premier réflexe doit être de contacter l’association d’utilisateurs de son département afin de trouver un bon chien et recevoir les premiers conseils de la part d’éleveurs-utilisateurs chevronnés ».

En Corrèze par exemple, l’Acuct 19 a instauré un système de parrainage où un éleveur intéressé est mis en relation avec un autre éleveur-utilisateur proche de chez lui. Ce dernier peut ainsi lui donner les premiers tuyaux sur l’achat, le logement, l’alimentation et l’éducation du chiot. Le parrain peut également se déplacer avec son chien dressé pour habituer le troupeau du futur utilisa-teur au travail avec le chien. « Le parrainage donne envie aux éleveurs de continuer, de ne pas se démotiver » apprécie Nicole Veyret de l’Acuct 19. Dans la Creuse, l’entraînement à la conduite se fait en groupe. « Tous les mois, un adhérent invite les autres à venir faire travailler leur chien sur sa ferme, explique Cyril Melin, président de l’Association chiens de troupeau creusois. C’est plus agréable de s’entraîner à plusieurs et c’est un sérieux coup de main pour les nouveaux propriétaires de chien ».

Pour inciter les futurs agriculteurs à se servir du meilleur ami de l’homme, certains lycées agricoles consacrent un module d’adaptation professionnelle (MAP) au chien de troupeau pour faire sauter les à priori et leur faire découvrir le chien de conduite. « Quand les élèves voient que l’on peut manipuler avec un chien un lot de 26 génisses de 7-8 mois dans le calme, les faire monter dans la bétaillère tranquillement et les emmener au comice agricole, ils se rendent compte que le chien améliore leur sécurité. La MSA l’a compris il y a longtemps d’ailleurs. Si tous les éleveurs voyaient ce qu’on peut éviter comme accident en travaillant avec un chien… » conclut Jean-Paul Meilhaud, professeur au lycée agricole de Saint-Yrieix la Perche (Haute-Vienne).

Un nouvel espace web dedié aux chiens de troupeau

L’Institut de l’Élevage vient de créer une nouvelle page web dédiée au chien de troupeau (http://chiens-de-troupeau.idele.fr) qui présente le réseau de formateurs agréés, l’offre complète de formations ainsi qu’une carte interactive avec les coordonnées des contacts par département. Cet espace met également à disposition des fiches pratiques pour choisir, loger et soigner son chien.

Le site de la fédération des utilisateurs de chien de troupeau (www.fuct.fr) liste aussi les associations départementales ainsi que les concours de chiens.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

Le parc complet est vendu 6 900 euros auquel s’ajoutent mille euros de transport. © G. Josien
Un parc de tri complet à moins de 8 000 euros
Le parc de tri mobile Sheepeze est composé de 15 claies, d’un couloir de contention et d’une porte de tri. Les claies de 2,5 à 3…
« La profession a été contrainte et forcée d’abandonner ses ambitions pour l’aide ovine »
Après plus d’un an de travail et de consensus, l’ambitieux projet porté par la FNO pour la prochaine PAC s’est fait plombé par l’…
Les surfaces ravagées par les incendies dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence, des Alpes Maritimes, des Bouches du Rhône, du Var et du Vaucluse ont diminué significativement ces dernières années.  © Saiho/Pixabay
Les troupeaux ovins, premiers pompiers de la forêt méditerranéenne
En pâturant les coupe-feu, les brebis facilitent le travail des pompiers. Mais les troupeaux doivent aussi avoir accès à l’eau, à…
La contrainte du loup revêt de multiples aspects, qui ont pour point commun de causer du stress et de la fatigue mentale à l'éleveur. © A. Chrétien
Éleveurs vs loups : du stress et du dégoût
La MRE Paca et Idele publient un recueil de témoignages d’éleveurs confrontés à la prédation du loup au quotidien.
L'enrubannage permet de faire son stock de fourrage dès le printemps.
L’enrubannage en ovin expliqué par le Ciirpo
L’enrubannage peut, dans certains systèmes fourragers, être une solution pour faire du stock au printemps qui sera distribué en…
Le pic de pousse d'herbe a connu quelques semaines de retard en cette fin de printemps.
Le pic de pousse d'herbe s’est fait attendre ce printemps
La fraîcheur du mois de mai a ralenti la pousse de l’herbe. Tour de France des régions et conseils de prairies avec le service…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre