Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

DOSSIER
Le salariat pour alléger le travail

Le temps de travail et la pénibilité des tâches font de plus en plus partie des préoccupations majeures des éleveurs. Le salariat est l'une des solutions pour sortir la tête du guidon.

© Réussir/LMouquet

Les jeunes agriculteurs aspirent à vivre comme les autres et souvent, lors d'une transmission, cela implique de revoir la distribution des tâches au sein de la ferme. Avant, le modèle de l'agriculture française reposait sur le couple et la famille. Parents et enfants prêtaient main forte au chef d'exploitation. Cette main d'oeuvre ayant de nos jours tendance à se raréfier - mais sans disparaître pour autant - les éleveurs rebondissent. Ils inventent de nouvelles formes d'organisation du travail.

L'entente et l'entraide ont toujours existé dans le monde agricole. Preuve en est avec la création, dès 1962, des groupements agricoles d'exploitation en commun (Gaec) dans la loi d'orientation agricole. Une "exception" française qui comte de plus en plus d'adeptes, surtout chez les hors-cadre familiaux. Ce concept de coopération se retrouve également dans les Cuma, coopératives d'utilisation du matériel agricole, qui ont connu un fort développement après-guerre. Aujourd'hui, elles emploient de plus en plus de salariés, ne se limitant plus à une mise en commun de machines.

Pour alléger le travail, la main d'oeuvre, à défaut d'être familiale ou de voisinage, peut devenir salariée. Si l'éleveur ovin n'a pas toujours les moyens d'embaucher une personne à temps plein, il existe des solutions alternatives, comme les groupements d'employeurs qui permettent davantage de souplesse. Dans ce domaine,le département de l'Aveyron montre l'exemple, surtout pour les ateliers ovins lait, soumis à l'astreinte de la traite deux fois par jour.

La suite de ce dossier dans Pâtre 608, parution début octobre

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Vignette
Tech-Ovin, le salon 100 % mouton
Pour ses 20 ans, le salon Tech-Ovin sera une nouvelle fois le rendez-vous de tous les éleveurs. Rendez-vous les 4 et 5 septembre…
Vignette
Premier bilan de la campagne européenne de promotion de l'agneau
Un bilan positif, mais inquiet de l’avenir, après un an de campagne européenne de promotion pour la viande d’agneau.
Vignette
Moutons et vaches font bon ménage
L’Inra étudie la complémentarité des ovins et bovins au pâturage ainsi que l’engraissement des agneaux à l’herbe.
Vignette
Dentelle paysanne
Brigitte Dépalle, créatrice textile vers Saugues (Haute-Loire) et ancienne éleveuse de chèvres, a toujours rêvé de recycler les…
Vignette
Pour un vraie reconnaissance du pastoralisme
L’élevage pastoral est pertinent économiquement et répond aux enjeux sociétaux actuels. Plaidoyer pour un soutien au pastoralisme.
Vignette
BD Le loup
Le loup, le dernier roman graphique de Jean-Marc Rochette, narre avec une certaine pudeur la confrontation entre un berger et les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7,6€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre