Aller au contenu principal

Le quotidien des éleveurs ovins à suivre sur devenir-éleveur.com

Chaque mois, des éleveurs décrivent leur travail sur leurs exploitations tout au long de l’année sur le site devenir-eleveur.com.

Marion Chomel est installée en Gaec sur l’exploitation de la famille dans les Pyrénées-Atlantiques. Elle conduit depuis novembre 2016 un troupeau de 330 brebis Manech tête rousse pour la production d’Ossau-Iraty. Marion a suivi un cursus d’ingénieur agronome et a choisi de s’installer loin de sa Bretagne natale. Elle tient depuis janvier 2017 un carnet de bord dans lequel elle relate son quotidien sur l’exploitation. Ces écrits sont ensuite publiés sur le site devenir-éleveur.com qui a pour but de promouvoir le métier d’éleveur auprès d’un public susceptible de rejoindre la grande famille des éleveurs.

Montrer le métier complet qu’est l’élevage

« Il s’agit de montrer l’intégralité du métier et pas seulement le volet élevage pur. Il y a aussi les cultures, les foins, la gestion des pâturages. C’est un métier complet ! », explique la jeune éleveuse de 25 ans. Cet exercice d’écriture est intéressant pour Marion qui peut retracer son année à travers ses notes mais qui voit surtout là un moyen de partager sa passion auprès d’un grand nombre de personnes. « Ça nécessite d’utiliser des mots simples, de réfléchir un peu à comment expliquer une chose qui me paraît anodine parce que quotidienne pour moi », détaille Marion. Pour Virginie et Germain Albespy, éleveurs caprins et ovins dans l’Aveyron, l’objectif est également de communiquer sur leur métier. Virginie explique : « j’étais déjà active sur Facebook à titre personnel et chaque fois que je m’exprimais en ligne sur mon élevage, cela suscitait beaucoup de réactions. On a trouvé alors intéressant de diffuser plus largement sur un site notre quotidien ». Le couple possède également un camping sur leur exploitation et cette chronique mensuelle permet donc aux vacanciers de continuer à suivre la vie de la ferme après leur départ.

Les jeunes sont motivés par les récits des éleveurs

Les deux éleveurs résument leurs activités en quelques paragraphes pour chaque mois de l’année mais c’est finalement une activité de réflexion quotidienne. « Quand je travaille, chaque jour, je me dis ça, je pourrais en parler, ça, c’est technique, comment l’expliquer à des gens qui ne sont pas du milieu. Comme ça, quand vient le moment d’écrire, je sais déjà vers où je vais », raconte Marion Chomel, qui prend également des photos pour illustrer ses propos. Malgré la durée initiale fixée à un an, Virginie Albespy se verrait bien continuer encore quelque temps cet exercice. « On mettrait l’accent sur d’autres choses, sous un angle différent. Parce que même si le travail se ressemble d’une année sur l’autre, il est tellement diversifié que nous n’avons pas encore fait le tour de la question », confie-t-elle. « C’est vraiment intéressant à faire et puis ça peut servir à de futurs éleveurs de voir au fil de l’eau ce que c’est d’être au quotidien sur son exploitation ». À ce sujet, Marion se réjouit : « l’année prochaine, une stagiaire va venir sur mon exploitation, après avoir découvert mon travail via devenir-eleveur.com. Pour moi, c’est un signe que cette démarche fonctionne et a un réel intérêt ! ». La fin de l’année approchant, devenir-eleveur.com cherche aussi de nouveaux éleveurs qui voudraient partager leur quotidien avec les internautes.

Les plus lus

Vincent Bienfait
« Je gagne 2,6 Smic avec le système ovin pâturant que j’ai développé »
Éleveur multiplicateur de brebis Romane dans le Morbihan, Vincent Bienfait a mis en place un système très pâturant, encore peu…
Vue aérienne de la ferme du domaine Bella Donna, en Italie.
Une ferme ovine multifonctionnelle à l’italienne
À l’image de jeunes agriculteurs italiens, Murad Salem se diversifie pour s’adapter aux nouveaux enjeux de l’agriculture.
Mouton nez noir du Valais
Moutons blancs, nez noirs - Les chouchous du Valais
Un documentaire Arte présente l’élevage de la race nez noir du Valais.
Les éleveurs de brebis laitières des Pyrénées-Atlantiques s'investissent pour trouver des pistes d'adaptation de leur activité face au changement climatique.
Changement climatique : la filière lait de brebis des Pyrénées Atlantiques prend la mesure de l'enjeu
L'interprofession lait de brebis des Pyrénées-Atlantiques dans un projet franco-espagnol à la recherche de pistes pour adapter…
Benoit Toutain, 17 ans et originaire de l'Oise, a été sacré meilleur jeune berger 2024 lors de la finale des Ovinpiades, le 24 février, à Paris.
Salon de l’Agriculture : Le meilleur berger de France 2024 vient de l’Oise
Le champion de la 19e édition des Ovinpiades, Benoît Toutain, est originaire de l’Oise et possède déjà son propre troupeau.
Emilien Chaillou avec ses brebis lacaune.
« En Bretagne, nous désaisonnons nos brebis laitières en bio »
En Ille-et-Vilaine, Émilien Chaillou et Johanna Colleau conduisent leurs brebis laitières en bio et à contre-saison pour répondre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre