Aller au contenu principal

Race Martinik
Le mouton performant des tropiques

Prolifique, facile à désaisonner, apte au pâturage. Ce mouton martiniquais se révèle apte à la vie sous un climat où la sécheresse succède à des pluies diluviennes.

© wikipedia


La population ovine présente à la Martinique est principalement d´origine africaine,et constituée d´animaux appartenant aux grands groupes phénotypiques de mouton à poils que l´on rencontre dans tout le bassin de la caraïbe insulaire ou continentale : Barbados Black Belly, West African (ou Tabasco, ou Pelibuey) et Virgin Island White.
Ces différents groupes présentent entre eux une similitude de caractères morphologiques et de performances de production. Leur regroupement a contribué à la création de la race ovine Martinik, base de la production ovine de la région. Bien adaptée aux conditions d´élevages en milieu tropical (température et humidité élevées, mais aussi sécheresses prolongées), cette race présente des qualités remarquables :
- Capacité à produire dans des conditions d´alimentation souvent difficiles.
- Facilités de mise bas et des qualités maternelles.
- Aptitudes au désaisonnement.
- Résistance au parasitisme interne.
- Bonne adaptation à l´élevage au pâturage.
- De bonnes performances de croissance malgré son petit gabarit.

 

 

Le Black Belly est fréquent mais on rencontre quatre types raciaux. ©DR


Standard de la race
On rencontre plusieurs phénotypes qui se distinguent par la couleur de la robe. En effet, les caractères de robe ne sont pas fixés, et leur uniformisation n´est pas recherchée. Cependant, la présence de laine liée à l´introduction de races issues de pays tempérés est systématiquement rejetée.
On distingue quatre types raciaux, tout à fait comparables sur le plan des aptitudes zootechniques :
- Le type Créole à poil gris brun, peut présenter des taches, le ventre et les pattes étant souvent de couleur noire.
- Le type Black Belly à poil rouge acajou, ventre et pattes noirs.
- Le type Saint Martin à poil fauve, ventre et pattes de couleur fauve ou blanche.
- Le type Blanc, de couleur uniformément blanche.


Ces différents groupes présentent en commun les caractères suivants :
- Tête : la tête, de profil légèrement busqué, surtout chez le mâle, est un peu allongée, dépourvue de laine et de corne, elle est recouverte de poils. Les oreilles implantées à l´horizontale sont généralement petites et peu épaisses. Les muqueuses externes sont de couleurs foncée.
- Encolure : bien soudée au tronc, le cou est moyennement long.
- Tronc : poitrine large, descendue, côtes développées. Dos droit et large. Croupe large et faiblement inclinée.
- Queue : implantée dans le prolongement du dos, elle est fine et courte.
- Membres : assez longs et fins. Aplombs corrects et écartés. Onglons serrés de couleur noire.
Relativement haut sur pattes, le Mouton Martinik est un bon marcheur. Son aspect est celui d´un mouton robuste et élancé, avec un chanfrein large, droit ou légèrement busqué. La ligne de dos est bien droite, le poitrail assez bien descendu est moyennement éclaté. Le gigot est plutôt allongé mais bien développé.

 

 

 

 

 


Aptitudes et utilisations
Le programme d´amélioration génétique de la race ovine Martinik a été approuvé par la Commission nationale d´amélioration génétique du ministère de l´Agriculture en 1993. C´est le premier programme d´amélioration génétique officiellement agréé et reconnu dans les Caraïbes, et le seul en ce qui concerne les moutons. Il est animé par l´Upra de sélection de l´Ovin Martinik (Usom), devenu Upra en 2005 (Unité de promotion de la race). La sélection repose sur une base de sélection de neuf élevages regroupant 900 brebis contrôlées. Le but est d´assurer le maintien de cette population adaptée à l´élevage en milieu tropical, à climat contrasté, tout en améliorant ses aptitudes de production.
Les objectifs de schéma de sélection sont de maintenir de bonnes aptitudes de reproduction (prolificité et désaisonnement), et l´adaptation à l´élevage au pâturage ; et d´augmenter les performances laitières de mères et la conformation bouchères des produits, notamment le développement de la masse musculaire.


Pour répondre à ces objectifs, il est fait appel à des méthodes éprouvées, afin de fournir aux éleveurs de la région des reproducteurs présentant des aptitudes reconnues. Les moyens mis en oeuvre sont :
- Le contrôle de performance en ferme,
- l´indexation des brebis suivant leur prolificité et leur valeur laitière, estimé par la croissance des agneaux entre 10 et 30 jours,
- l´évaluation des jeunes béliers, après leur passage dans un centre d´élevage,
- la qualification des reproducteurs suivant leur conformité au standard de la race et les performances enregistrées.

 

 

 

 

Tableau des performances.


Organisations
L´animation de ce programme est assurée par l´Usom, qui définit les règles techniques de qualification des reproducteurs et encadre les éleveurs et les sélectionneurs. Il est mis en oeuvre de manière concertée par l´ensemble des organismes qui accompagnent le schéma de sélection : Société coopérative agricole des caprins et ovins de la Martinique (Scacom), Chambre d´agriculture de la Martinique, Etablissement départemental de l´élevage (EDE), Association régionale de service aux organismes d´élevage (Arsoe), Institut de l´élevage, Association des livres généalogiques ovins (Algo), Centre de traitement de l´information génétique (CTIG), Institut national de recherche agronomique (Inra).
Le programme de sélection du Mouton Martinik permet d´assurer aux éleveurs l´obtention de reproducteurs associant des qualités d´adaptation à l´élevage en milieu tropical avec des aptitudes de productivité numérique et de production bouchère. Le tatouage (logo OMK) apposé à l´oreille est la garantie de l´origine des reproducteurs sélectionnés.

 

 

 

 

Les béliers sont contrôlés en centre d´élevage et qualifiés selon leurs perfomrances. ©DR


En savoir plus
Usom Upra Sélection Ovin Martinik - Quartier Pierre
Habitation « Bonne Mère » 97224 Ducos - Martinique
Tél. 0596 703 279 -
Fax 0596 770 529
Email : usom_omk@yahoo.fr

 

 

 

 

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La balle installée, il ne reste plus qu’à couper les filets pour la dérouler. © F. Mariaud
« Un tire-balle pour quad »
« Avant je déroulais les balles à la main pour assurer le complément de fourrage de mes brebis en pâture l’hiver. Maintenant,…
Le traitement au goudron de pin permet de prolonger la durée de vie des clôtures.  © M. Harlet
Traiter l’extrémité des piquets pour des clôtures résistantes
« Pour augmenter la longévité de mes clôtures, je badigeonne les 80 premiers centimètres de mes piquets avec du goudron de pin…
La Ferme Aozteia a déjà fait parrainer toutes ses brebis.
Adopte une brebis avec le site crowdfarming.com
Le site CrowdFarming.com propose d’adopter une brebis, une chèvre, un pied de vigne, un arbre ou une vache. Ce site d’origine…
 © Ton van Zantvoort
No way, un film sur la disparition progressive des bergers
No way plonge au cœur du combat obstiné de Stijn, un éleveur néerlandais prêt à tout pour garder son troupeau de 500 moutons…
Une partie du bureau de la FNO était rassemblée devant la Maison nationale des éleveurs (Paris) le lendemain de l’assemblée générale. De gauche à droite : Claude Font, Brigitte Singla, Jean-Roch Lemoine, Michèle Boudoin, Patrick Soury et Jérôme Redoulés.
Le nouveau bureau de la Fédération nationale ovine
La FNO a élu son bureau national le 21 septembre 2020 en plaçant à sa tête un binôme féminin avec Michèle Boudoin, réélue comme…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Portail réussir
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre