Aller au contenu principal

Le mouton Belle-Île récompensé par le prix de l’agrobiodiversité animale 2021

Le mouton Belle-Île, représenté par l’association bretonne Denved ar Vro, a reçu le troisième prix de l’agrobiodiversité animale 2021. La race Belle Île, issue d’un croisement ancien entre la Flandrine et la Landes de Bretagne, a été retrouvée en 1985 sur Belle-Île dans le Morbihan. D’abord conservée à l’école vétérinaire de Nantes pour son intérêt scientifique, elle s’est répandue dans des élevages amateurs, dans les collectivités et chez les professionnels, souvent comme atelier de diversification pour la viande, le lait et la laine. « C’est une race qui a une valeur patrimoniale, qui est bonne herbagère, qui est belle et sociable, explique Jean-Luc Gion, secrétaire de l’association et éleveur amateur de la race. Mais de par sa prolificité élevée, il faut être présent au moment de l’agnelage ».

La dynamique de la race est bonne. Le nombre d’éleveurs adhérents a triplé en trois ans, atteignant aujourd’hui 72 élevages, dont une trentaine professionnels, et 700 brebis. La demande en béliers reproducteurs est donc importante et l’association va pouvoir, notamment grâce au prix de 4 000 €, développer une pépinière de bélier. La pépinière sera suivie par un technicien du Crapal (Conservatoire des races animales en Pays de la Loire) et sera ouverte au public pour promouvoir la race. Organisé par la Fondation du Patrimoine et par le laboratoire Ceva, le Prix national pour l’agrobiodiversité animale existe depuis neuf ans et a vocation à récompenser les initiatives mises en place pour la sauvegarde de races locales à faibles effectifs en finançant des projets autour de ces races.

3e prix de l'agrobiodiversité animale 2021
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La vidéo rétablit quelques vérités pour relativiser l'impact de l'élevage et de la viande.
[ Vidéo ] L’élevage européen pointe les 9 contradictions de la stratégie « De la ferme à la table »
Le rassemblement européen des filières de l’élevage et de la viande, European Livestock Voice, a publié une vidéo pédagogique qui…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Grace à la convergence des aides, au paiement redistributif et au maintien de l’ICHN, les éleveurs de petits ruminants toucheraient en moyenne un peu plus d’aides de la PAC.
Les ovins/caprins plutôt gagnants dans la future PAC
Les derniers arbitrages du plan stratégique national semblent plutôt favorables aux ovins/caprins.
Le parc complet est vendu 6 900 euros auquel s’ajoutent mille euros de transport. © G. Josien
Un parc de tri complet à moins de 8 000 euros
Le parc de tri mobile Sheepeze est composé de 15 claies, d’un couloir de contention et d’une porte de tri. Les claies de 2,5 à 3…
Long de 2,90 m et large d’un mètre, le petit triporteur est commercialisé 2 200 euros hors taxes et hors livraison. © Scot-e
Un triporteur électrique à petit prix
Scot-e importe des petits triporteurs électriques fabriqués en Roumanie. Le véhicule à trois roues est léger (135 kg sans…
L’hiver a été particulièrement meurtrier pour l’élevage de Christian et Guillaume Menut… © Menut
« Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une analyse de vulnérabilité »
↵ Christian Menut, 60 ans, éleveur ovin dans le Var « Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre