Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Le datura, une plante toxique à surveiller

une plante toxique pour les brebis
une plante toxique pour les brebis
© idele

Le datura, plante très toxique, s’est considérablement développée cette année et a colonisé les maïs, les dérobés et même les prairies. Elle est également retrouvée dans les fourrages stockés, enrubannages et ensilages. Cette plante riche en alcaloïdes conserve sa toxicité même si elle a été fauchée et il est impératif de ne pas distribuer les fourrages contaminés aux animaux.

Le datura est une adventice toxique dont la dose mortelle a été estimée à 300 g de matière fraiche pour une vache (et donc de faibles quantités pour une brebis). « Nous estimons qu’au delà de 1,2 % de datura dans l’ensilage et 0,5 % dans le foin, les risques sanitaires sont importants, entrainant de forts taux de mortalité », explique Séverine Brunet, docteur en pathologie et nutrition animales à la société Alicoop. « Les animaux présentent des signes d’abattement, des troubles nerveux et de l’anorexie. Il n’y a pas d’antidote et la seule solution est d’arrêter immédiatement la distribution du fourrage contaminé ». Le Datura est une adventice bien connue des maïs mais son développement est exceptionnel cette année. « Le manque d’eau de ce printemps a en effet considérablement retardé la pousse du maïs et les traitements herbicides ont été réalisés plus tard. Ils n’ont pas eu la même efficacité sur cette plante toxique qui s’était alors développée », poursuit Séverine Brunet. La fleur est très prolifique et un à deux pieds suffisent pour contaminer de grandes surfaces. Il va donc falloir s’en débarraser soit en arrachant la plante avant qu’elle ne contamine les fourrages, soit par traitement herbicide. Elle est également dangereuse pour l’homme et le port de gants est obligatoire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Si la plupart des randonneurs se montrent respectueux du travail des bergers, certains échanges peuvent être tendus lorsque les brebis se font dispersées ou que les chiens sont aux abois. © B. Morel
" Vis ma vie de berger "
Joseph Boussion, alias Carnet de Berger sur Facebook, s’est donné pour mission de faire connaître la vie en estive aux…
La bergerie, terminée en 2016, est fonctionnelle avec ses nourrisseurs et ses cornadis. © J.-M. Bidoire
Produire 500 agneaux avec 300 brebis Ile-de-France et Texel
Quatre ans après son installation, Pierre Largy produit 500 agneaux, dont 80 % sous label rouge, dans un nouveau bâtiment…
La prédation par le loup impacte fortement les résultats économiques de l'exploitation.
Le loup entraîne un surcoût de 4 600 à 12 100 euros par exploitation
La prédation par les loups entraîne des pertes de production et des frais de protection qui ne sont pas assez compensés par les…
Les dégâts de l'ours sont passés de 516 animaux domestiques tués ou blessés en 2018 à 1 173 en 2019. © M. Paunovic
Toujours plus d’ours, plus d’attaques, plus de victimes
52 ours ont tué au moins 1 173 animaux l’an dernier dans les Pyrénées.
Au 31 mars, le loup avait déjà tué plus de 1 200 animaux domestiques. © L. Bourgeois
Le loup, 27 années de cauchemars
Voilà près de 30 ans que le loup a fait son retour en France, protégé par la Convention de Berne et la directive Habitat de l’…
Le tableau des indicateurs de coûts de production publié par Interbev montre les prix minimales pour assurer un revenu par travailleur de 2, 2,5 ou 3 Smic.
Un prix de revient de 9,50 à 12 euros pour avoir trois Smic en élevage ovin
Le tableau des indicateurs de coûts de production publié par Interbev montre les prix minimaux pour assurer un revenu par…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,00€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre