Aller au contenu principal

Le datura, une plante toxique à surveiller

une plante toxique pour les brebis
une plante toxique pour les brebis
© idele

Le datura, plante très toxique, s’est considérablement développée cette année et a colonisé les maïs, les dérobés et même les prairies. Elle est également retrouvée dans les fourrages stockés, enrubannages et ensilages. Cette plante riche en alcaloïdes conserve sa toxicité même si elle a été fauchée et il est impératif de ne pas distribuer les fourrages contaminés aux animaux.

Le datura est une adventice toxique dont la dose mortelle a été estimée à 300 g de matière fraiche pour une vache (et donc de faibles quantités pour une brebis). « Nous estimons qu’au delà de 1,2 % de datura dans l’ensilage et 0,5 % dans le foin, les risques sanitaires sont importants, entrainant de forts taux de mortalité », explique Séverine Brunet, docteur en pathologie et nutrition animales à la société Alicoop. « Les animaux présentent des signes d’abattement, des troubles nerveux et de l’anorexie. Il n’y a pas d’antidote et la seule solution est d’arrêter immédiatement la distribution du fourrage contaminé ». Le Datura est une adventice bien connue des maïs mais son développement est exceptionnel cette année. « Le manque d’eau de ce printemps a en effet considérablement retardé la pousse du maïs et les traitements herbicides ont été réalisés plus tard. Ils n’ont pas eu la même efficacité sur cette plante toxique qui s’était alors développée », poursuit Séverine Brunet. La fleur est très prolifique et un à deux pieds suffisent pour contaminer de grandes surfaces. Il va donc falloir s’en débarraser soit en arrachant la plante avant qu’elle ne contamine les fourrages, soit par traitement herbicide. Elle est également dangereuse pour l’homme et le port de gants est obligatoire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

"On avait tous un paysan dans la famille"
"On avait tous un paysan dans la famille"
Victorine Alisse a mené une vraie enquête de cœur pour retrouver et photographier une vingtaine d’ancien(ne)s paysan(ne)s. Forte…
Garisse Tavernon a repris l'élevage à la suite de son père. Il valorise ses agneaux sous le label rouge Agneau du Bourbonnais.
J’ai fait le CS Ovin pour conforter ma reprise de l’exploitation familiale
Garisse Tavernon a repris l’exploitation de son père lors du départ à la retraite de celui-ci. Le CS ovin lui a permis de…
Les 120 meilleurs Border Collie  d’Europe en compétition en Vendée
Du 25 au 28 août 2022 aura lieu le Championnat d’Europe de chiens de troupeau, où 18 nations présenteront huit de leurs meilleurs…
Les prairies sont bien souvent la première source de nourriture pour les brebis.
Les bons plans pour rénover les prairies pour ses ovins
Pour un éleveur de moutons l’entretien de ses prairies est aussi important que le soin apporté à ses brebis. Patrice Pierre,…
On compte 921 loups en France 
La profession l’avait préssenti : la population de loups était largement sous-estimée par les pouvoirs publics. Le comptage le…
Le loup est présent dans au moins 45 départements français et sa population aurait bondi de 47 % entre la fin d'été 2021 et le printemps 2022.
Près de 11 000 brebis victimes de plus de 920 loups
Alors que les chiffres de la prédation 2021 sont enfin accessibles, un autre coup de tonnerre ébranle la profession ovine déjà…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre