Aller au contenu principal

Réussir Pâtre : Le média des éleveurs de moutons

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

L'agneau simple et bon dans six pays d'Europe

Interbev ovin lance avec ses homologues irlandais et britanniques une campagne de promotion de l'agneau pour faire entrer cette viande dans la consommation de tous les jours.

Les interprofessions veulent montrer avec cette campagne que l'agneau peut aussi être une viande de tous les jours
Les interprofessions veulent montrer avec cette campagne que l'agneau peut aussi être une viande de tous les jours
© Interbev

Saviez-vous que le collier peut se consommer en haché, que la selle peut se consommer en tranches, grillées... ? C'est le genre de message que les filières ovines françaises, anglaises et irlandaises veulent faire passer au consommateur avec leur campagne de promotion « L'agneau, si simple, si bon ». L'objectif ? Faire comprendre que l'agneau n'est pas qu'une viande festive mais peut aussi être une viande de tous les jours. Cette campagne prend la suite de l'Agneau presto qui visait à proposer aux consommateurs des découpes modernes, rapides à préparer, avec moins de déchets dans l'assiette. Celle-ci avait permis de former les opérateurs à ces nouvelles découpes et faire connaître ces nouvelles façons de préparer l'agneau. « Nous mesurons tous les ans à quoi ressemble l'offre en rayon et nous avons pu voir que les pratiques ont bien évolué vers plus de découpes faciles » observe Anne-Sophie Duval, d'Interbev. Financée par les trois interprofessions Interbev ovins, AHDB et Bord Bia, cette nouvelle campagne bénéficie en plus du cofinancement à 50 % de l'Union européenne qui soutient les efforts des pays pour redynamiser la consommation et réaffirmer l'importance de la production ovine dans les territoires. Le budget total de la campagne est de 2,1 millions d'euros par an.

Elle sera déclinée pour trois ans dans six pays -- France, Angleterre, Irlande, Allemagne, Belgique, Danemark -- avec comme cible : les jeunes de 25 à 45 ans. La campagne s'appuie donc sur internet, un média en phase avec cette génération connectée. Un site internet, agneausibon.fr en français, et qui se décline dans les langues des six pays cibles a été réalisé. Il présente les différentes manières de préparer chaque morceau d'agneau et propose un grand nombre de recettes à trier selon le morceau ainsi que le mode et le temps de cuisson. Il présentera aussi les atouts de l'élevage ovin pour l'environnement et la vie des territoires ruraux.

Une campagne vidéo sur le Web et des relations presses grand public et professionnelle viennent compléter le dispositif pour créer un contexte positif autour de la viande d'agneau. « Mais pour que le consommateur pense à mettre l'agneau sur sa liste de courses, il faut lui faire penser au plus proche de l'acte d'achat, donc en magasin ! » La campagne se décline ainsi en magasin, avec pour cette première année 300 points de vente partenaires engagés dans la démarche et 600 prévus en 2016. Publicités sur le lieu de vente, bacs, animations y sont prévus pour augmenter la visibilité de l'agneau et inciter le consommateur à changer ses habitudes d'achat.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Vignette
Des plaquettes de bois en guise de litière
Remplacer complètement la paille en litière par des plaquettes de bois ne modifie ni les performances ni le bien-être des brebis…
Vignette
Le renouveau ovin du lycée d’Yvetot
Le lycée agricole d’Yvetot a réhabilité sa bergerie et augmenté son cheptel ovin. Un bon point pour les élèves et les…
L’élevage des ruminants à l’herbe dans le Massif central produit des services environnementaux et culturels qui pourraient légitimement être mieux rémunérés. © D. Hardy
Mieux rémunérer les élevages à l’herbe du Massif central
Dans un rapport sur l’évolution de l’élevage dans le Massif central, le CGAER propose d’augmenter le soutien public pour les…
Le rationnement des brebis laitières répond à un équilibre entre besoins et capacité d’ingestion. L’alimentation par lot impose de choisir un animal cible. © DR
Les secrets du rationnement
Le rationnement des brebis laitières répond à un équilibre entre besoins et capacité d’ingestion. L’alimentation par lot impose…
Le pantalon Bocage avec ceinture ajustable élastique est vendu autour de 50 euros et la veste cirée Isoder autour de 70 euros. © G. Cotten
Des vêtements chauds et isolants pour l’hiver
Guy Cotten fabrique des cirés pour les marins depuis 55 ans. Étanches à la pluie et évacuant la transpiration, ces cirés sont…
Le président de la République s'est engagé à ne plus réintroduire d'ours, à s'occuper de ceux qui causent des problèmes et à impliquer davantage les élus locaux.  © Paunovic
Les promesses de l’ours
En rencontrant une délégation d’éleveurs pyrénéens le 14 janvier dernier à Pau, le président de la République Emmanuel Macron s’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7,6€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre