Aller au contenu principal

L'agneau simple et bon dans six pays d'Europe

Interbev ovin lance avec ses homologues irlandais et britanniques une campagne de promotion de l'agneau pour faire entrer cette viande dans la consommation de tous les jours.

Les interprofessions veulent montrer avec cette campagne que l'agneau peut aussi être une viande de tous les jours
Les interprofessions veulent montrer avec cette campagne que l'agneau peut aussi être une viande de tous les jours
© Interbev

Saviez-vous que le collier peut se consommer en haché, que la selle peut se consommer en tranches, grillées... ? C'est le genre de message que les filières ovines françaises, anglaises et irlandaises veulent faire passer au consommateur avec leur campagne de promotion « L'agneau, si simple, si bon ». L'objectif ? Faire comprendre que l'agneau n'est pas qu'une viande festive mais peut aussi être une viande de tous les jours. Cette campagne prend la suite de l'Agneau presto qui visait à proposer aux consommateurs des découpes modernes, rapides à préparer, avec moins de déchets dans l'assiette. Celle-ci avait permis de former les opérateurs à ces nouvelles découpes et faire connaître ces nouvelles façons de préparer l'agneau. « Nous mesurons tous les ans à quoi ressemble l'offre en rayon et nous avons pu voir que les pratiques ont bien évolué vers plus de découpes faciles » observe Anne-Sophie Duval, d'Interbev. Financée par les trois interprofessions Interbev ovins, AHDB et Bord Bia, cette nouvelle campagne bénéficie en plus du cofinancement à 50 % de l'Union européenne qui soutient les efforts des pays pour redynamiser la consommation et réaffirmer l'importance de la production ovine dans les territoires. Le budget total de la campagne est de 2,1 millions d'euros par an.

Elle sera déclinée pour trois ans dans six pays -- France, Angleterre, Irlande, Allemagne, Belgique, Danemark -- avec comme cible : les jeunes de 25 à 45 ans. La campagne s'appuie donc sur internet, un média en phase avec cette génération connectée. Un site internet, agneausibon.fr en français, et qui se décline dans les langues des six pays cibles a été réalisé. Il présente les différentes manières de préparer chaque morceau d'agneau et propose un grand nombre de recettes à trier selon le morceau ainsi que le mode et le temps de cuisson. Il présentera aussi les atouts de l'élevage ovin pour l'environnement et la vie des territoires ruraux.

Une campagne vidéo sur le Web et des relations presses grand public et professionnelle viennent compléter le dispositif pour créer un contexte positif autour de la viande d'agneau. « Mais pour que le consommateur pense à mettre l'agneau sur sa liste de courses, il faut lui faire penser au plus proche de l'acte d'achat, donc en magasin ! » La campagne se décline ainsi en magasin, avec pour cette première année 300 points de vente partenaires engagés dans la démarche et 600 prévus en 2016. Publicités sur le lieu de vente, bacs, animations y sont prévus pour augmenter la visibilité de l'agneau et inciter le consommateur à changer ses habitudes d'achat.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd al-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an dernier pourrait inspirer le déroulé de celui de cette année. © A. Villette
L’Aïd-el-Kébir se réinvente avec des drives ou des commandes groupées
L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd-el-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Grace à la convergence des aides, au paiement redistributif et au maintien de l’ICHN, les éleveurs de petits ruminants toucheraient en moyenne un peu plus d’aides de la PAC.
Les ovins/caprins plutôt gagnants dans la future PAC
Les derniers arbitrages du plan stratégique national semblent plutôt favorables aux ovins/caprins.
Le parc complet est vendu 6 900 euros auquel s’ajoutent mille euros de transport. © G. Josien
Un parc de tri complet à moins de 8 000 euros
Le parc de tri mobile Sheepeze est composé de 15 claies, d’un couloir de contention et d’une porte de tri. Les claies de 2,5 à 3…
L’hiver a été particulièrement meurtrier pour l’élevage de Christian et Guillaume Menut… © Menut
« Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une analyse de vulnérabilité »
↵ Christian Menut, 60 ans, éleveur ovin dans le Var « Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une…
« La profession a été contrainte et forcée d’abandonner ses ambitions pour l’aide ovine »
Après plus d’un an de travail et de consensus, l’ambitieux projet porté par la FNO pour la prochaine PAC s’est fait plombé par l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre