Aller au contenu principal

Pathologies ovines
La tremblante du mouton, une maladie ancienne mais toujours d´actualité


Alors que les premières descriptions de la tremblante remontent à plus de 250 ans, cette maladie des petits ruminants est longtemps restée mystérieuse. Elle fait partie du groupe des encéphalopathies spongiformes subaiguës transmissibles et serait provoquée par une protéine prion anormale.
Les modalités de transmission de cet agent infectieux sont encore mal connues mais on sait que le placenta est un vecteur important de transmission d´une brebis à sa descendance ou à ses congénères.
De même, l´introduction d´ovins porteurs de l´agent infectieux augmente le risque de déclaration de la tremblante dans un élevage. On sait aussi que le prion est très résistant et se maintient longtemps dans l´environnement.

La maladie de la tremblante affecte le système nerveux central avec une durée d´évolution comprise entre quelques semaines et quelques mois.
La maladie n´est pas facile à diagnostiquer puisque les symptômes peuvent être divers et d´intensités variables. Le tremblement, l´amaigrissement, les troubles locomoteurs ou les modifications du comportement sont les signes les plus visibles. Le diagnostic certain de la tremblante nécessite un examen en laboratoire.

Réputée non transmissible à l´homme, son contrôle n´avait auparavant pas d´autre intérêt que d´en réduire l´impact économique dans les élevages ovins.
Mais récemment, la découverte de l´ESB, la démonstration de sa transmissibilité expérimentale par voie orale aux petits ruminants et la mise en évidence de la relation entre ESB et un variant de la maladie de Creutzfeldt-Jakob, ont fait craindre un risque potentiel envers la santé humaine. Cette crainte a poussé à la mise en place d´un réseau de surveillance et au lancement du programme d´amélioration génétique.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd al-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an dernier pourrait inspirer le déroulé de celui de cette année. © A. Villette
L’Aïd-el-Kébir se réinvente avec des drives ou des commandes groupées
L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd-el-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Grace à la convergence des aides, au paiement redistributif et au maintien de l’ICHN, les éleveurs de petits ruminants toucheraient en moyenne un peu plus d’aides de la PAC.
Les ovins/caprins plutôt gagnants dans la future PAC
Les derniers arbitrages du plan stratégique national semblent plutôt favorables aux ovins/caprins.
Le parc complet est vendu 6 900 euros auquel s’ajoutent mille euros de transport. © G. Josien
Un parc de tri complet à moins de 8 000 euros
Le parc de tri mobile Sheepeze est composé de 15 claies, d’un couloir de contention et d’une porte de tri. Les claies de 2,5 à 3…
L’hiver a été particulièrement meurtrier pour l’élevage de Christian et Guillaume Menut… © Menut
« Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une analyse de vulnérabilité »
↵ Christian Menut, 60 ans, éleveur ovin dans le Var « Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une…
« La profession a été contrainte et forcée d’abandonner ses ambitions pour l’aide ovine »
Après plus d’un an de travail et de consensus, l’ambitieux projet porté par la FNO pour la prochaine PAC s’est fait plombé par l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre