Aller au contenu principal

La sélection en bergerie sert aussi les agneaux d’herbe

Même si la sélection génétique est menée en bergerie, les béliers améliorateurs peuvent être utilisés pour produire des agneaux élevés à l’herbe.

La production d’agneaux d’herbe est possible avec des béliers sélectionnés en bergerie, surtout en privilégiant la vitesse de croissance et la conformation. © L. Geffroy
La production d’agneaux d’herbe est possible avec des béliers sélectionnés en bergerie, surtout en privilégiant la vitesse de croissance et la conformation.
© L. Geffroy

Pour limiter les charges alimentaires, certains éleveurs souhaitent maximiser le nombre d’agneaux finis à l’herbe, avec peu ou pas de complémentation. Or, actuellement, le progrès génétique réalisé sur les aptitudes bouchères passe par la sélection des mâles en station de contrôle individuel et en testage sur descendance. Pour avoir des conditions d’élevage homogènes, les animaux sont souvent élevés en bergerie avec des rations à volonté. Mais cette sélection obtenue à partir d’agneaux conduits intensivement en bergerie est-elle valable en conditions de production d’agneaux d’herbe ?

Des carcasses plus lourdes et mieux conformées en bergerie

Pour le vérifier, la station expérimentale de Fedatest à Langeac en Haute-Loire a été support d’un essai comparant les performances de deux lots issus d’inséminations de brebis rustiques par huit béliers Rouge de l’Ouest sélectionnés : un lot avec élevage des agneaux en bergerie et un lot à l’herbe.

Sur deux ans d’expérimentation et conformément à ce qui était attendu, la croissance moyenne des agneaux observée à l’herbe est plus faible qu’en bergerie, avec huit jours de plus d’âge à l’abattage constatés. Les agneaux produits en bergerie ont déposé en moyenne un millimètre de gras dorsal en plus et gagné un tiers de classe de conformation (R + contre R =). Les carcasses des agneaux de bergerie étaient plus lourdes (17,8 kilos) que celles des agneaux d’herbe (16,5 kilos), expliquée principalement par le meilleur rendement vif/carcasse des agneaux de bergerie (presque 3 % de rendement en plus).

Privilégier des béliers performants en croissance et en conformation

Pour les caractères de conformation et de gras, les huit béliers ont été séparés en deux groupes à partir des résultats obtenus en bergerie (résultats du testage sur descendance) : un groupe de béliers « améliorateurs » et un groupe de béliers « détériorateurs » sur chaque caractère.

La comparaison des performances des descendances conduites à l’herbe et en bergerie démontre que les meilleurs béliers en bergerie sont aussi les meilleurs à l’herbe. Les agneaux d’herbe dont le père a un bon index en bergerie ont de meilleures performances de gras ou de conformation que les agneaux d’herbe dont le père a un mauvais index en bergerie.

En conclusion, il est possible d’utiliser les béliers sélectionnés en bergerie pour une production d’agneaux d’herbe, en privilégiant des béliers particulièrement performants sur la vitesse de croissance et la conformation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

L’usine Sanders de Saint-Gérand, dans le Morbihan, est l’un des six sites de trituration du groupe avec Bretteville (50), Oleosyn Bio à Thouars (79), Chalon-sur-Saône (71), Boulazac (24) et Sojalim à Vic-en-Bigorre (65).
Sanders se prépare à accompagner le développement de la protéine végétale française
Sanders, le leader français de la nutrition animale, fait face à une pénurie mondiale de soja non OGM. En six mois, l’entreprise…
La carte permet de moduler sa recherche selon le pas de temps souhaité, le type de prédateurs et de victimes, la fiabilité de la source, le type de données (attaque, meute, indice de présence).
Une carte des prédateurs collaborative et en temps réel
La lutte contre les prédateurs passe par le recensement précis des attaques, leurs contextes et le partage le plus large possible…
« La profession a été contrainte et forcée d’abandonner ses ambitions pour l’aide ovine »
Après plus d’un an de travail et de consensus, l’ambitieux projet porté par la FNO pour la prochaine PAC s’est fait plombé par l’…
Les surfaces ravagées par les incendies dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence, des Alpes Maritimes, des Bouches du Rhône, du Var et du Vaucluse ont diminué significativement ces dernières années.  © Saiho/Pixabay
Les troupeaux ovins, premiers pompiers de la forêt méditerranéenne
En pâturant les coupe-feu, les brebis facilitent le travail des pompiers. Mais les troupeaux doivent aussi avoir accès à l’eau, à…
L'enrubannage permet de faire son stock de fourrage dès le printemps.
L’enrubannage en ovin expliqué par le Ciirpo
L’enrubannage peut, dans certains systèmes fourragers, être une solution pour faire du stock au printemps qui sera distribué en…
Le pic de pousse d'herbe a connu quelques semaines de retard en cette fin de printemps.
Le pic de pousse d'herbe s’est fait attendre ce printemps
La fraîcheur du mois de mai a ralenti la pousse de l’herbe. Tour de France des régions et conseils de prairies avec le service…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre