Aller au contenu principal

La sélection en bergerie sert aussi les agneaux d’herbe

Même si la sélection génétique est menée en bergerie, les béliers améliorateurs peuvent être utilisés pour produire des agneaux élevés à l’herbe.

La production d’agneaux d’herbe est possible avec des béliers sélectionnés en bergerie, surtout en privilégiant la vitesse de croissance et la conformation. © L. Geffroy
La production d’agneaux d’herbe est possible avec des béliers sélectionnés en bergerie, surtout en privilégiant la vitesse de croissance et la conformation.
© L. Geffroy

Pour limiter les charges alimentaires, certains éleveurs souhaitent maximiser le nombre d’agneaux finis à l’herbe, avec peu ou pas de complémentation. Or, actuellement, le progrès génétique réalisé sur les aptitudes bouchères passe par la sélection des mâles en station de contrôle individuel et en testage sur descendance. Pour avoir des conditions d’élevage homogènes, les animaux sont souvent élevés en bergerie avec des rations à volonté. Mais cette sélection obtenue à partir d’agneaux conduits intensivement en bergerie est-elle valable en conditions de production d’agneaux d’herbe ?

Des carcasses plus lourdes et mieux conformées en bergerie

Pour le vérifier, la station expérimentale de Fedatest à Langeac en Haute-Loire a été support d’un essai comparant les performances de deux lots issus d’inséminations de brebis rustiques par huit béliers Rouge de l’Ouest sélectionnés : un lot avec élevage des agneaux en bergerie et un lot à l’herbe.

Sur deux ans d’expérimentation et conformément à ce qui était attendu, la croissance moyenne des agneaux observée à l’herbe est plus faible qu’en bergerie, avec huit jours de plus d’âge à l’abattage constatés. Les agneaux produits en bergerie ont déposé en moyenne un millimètre de gras dorsal en plus et gagné un tiers de classe de conformation (R + contre R =). Les carcasses des agneaux de bergerie étaient plus lourdes (17,8 kilos) que celles des agneaux d’herbe (16,5 kilos), expliquée principalement par le meilleur rendement vif/carcasse des agneaux de bergerie (presque 3 % de rendement en plus).

Privilégier des béliers performants en croissance et en conformation

Pour les caractères de conformation et de gras, les huit béliers ont été séparés en deux groupes à partir des résultats obtenus en bergerie (résultats du testage sur descendance) : un groupe de béliers « améliorateurs » et un groupe de béliers « détériorateurs » sur chaque caractère.

La comparaison des performances des descendances conduites à l’herbe et en bergerie démontre que les meilleurs béliers en bergerie sont aussi les meilleurs à l’herbe. Les agneaux d’herbe dont le père a un bon index en bergerie ont de meilleures performances de gras ou de conformation que les agneaux d’herbe dont le père a un mauvais index en bergerie.

En conclusion, il est possible d’utiliser les béliers sélectionnés en bergerie pour une production d’agneaux d’herbe, en privilégiant des béliers particulièrement performants sur la vitesse de croissance et la conformation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Si la plupart des randonneurs se montrent respectueux du travail des bergers, certains échanges peuvent être tendus lorsque les brebis se font dispersées ou que les chiens sont aux abois. © B. Morel
" Vis ma vie de berger "
Joseph Boussion, alias Carnet de Berger sur Facebook, s’est donné pour mission de faire connaître la vie en estive aux…
La balle installée, il ne reste plus qu’à couper les filets pour la dérouler. © F. Mariaud
« Un tire-balle pour quad »
« Avant je déroulais les balles à la main pour assurer le complément de fourrage de mes brebis en pâture l’hiver. Maintenant,…
L’Assemblée Nationale a adopté mercredi 27 mai une loi pour renforcer la transparence de l'information du consommateur sur les produits agricoles et alimentaires. Le texte reprend des mesures votées en octobre 2018 dans la loi Alimentation (Egalim).
Les mots "saucisse" et "steak" réservés à la viande
La loi relative à la transparence de l’information sur les produits agricoles et alimentaires renforce l'étiquetage sur l'origine…
Les équipements de contention sont trop mal adaptés aux contraintes du parage des onglons. © DR
Parage des onglons : peut (beaucoup) mieux faire
Dans le cadre d’Am’TravOvin, des ergonomes ont observé des chantiers de parage des onglons pour proposer des repères permettant d…
Les éleveurs ovins britanniques craignent les conséquences du Brexit.
Brexit et Covid-19 vus du Royaume-Uni
Le Financial Times montre dans une vidéo de sept minutes comment l’élevage ovin britannique est menacé par le Brexit et le…
Le drone, la télécommande et les deux batteries de rechange pèsent un kilo et peuvent être facilement mis dans le sac ou une grande poche. © N. Schneidermann
Un drone pour garder les brebis
Depuis l’an dernier, Nicolas Schneidermann se sert d’un drone pour rabattre ses brebis et surveiller son troupeau. Il milite pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,00€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre