Aller au contenu principal

La pression du loup, l'écoeurement des éleveurs

Le loup était au coeur des discussions de l'assemblée générale des organisations ovines de la région Rhône-Alpes. Les éleveurs ont appelé à davantage de bon sens et moins

© msa

En Rhône-Alpes, le sujet de la prédation par le loup est très sensible. Il suffisait pour s’en rendre compte d’être à Grenoble le 18 février dernier lors de l’assemblée générale des organisations départementales ovines de Rhône-Alpes. « Sur la région, il y a eu près de 400 constats d’attaques et plus de 1 300 victimes en 2012 ».

A peine Claire Chuilon, de la Fédération départementale ovine de la Drôme, avait commencé à présenter le bilan de la prédation que la trentaine d’éleveurs présents ont crié leur colère et leur écoeurement. « Avant, l’été, c’était la meilleure période de l’année, explique Luc Etelin, le président du syndicat ovin de Savoie, maintenant, avec cette épée de Damoclès au dessus de nos têtes, on a toujours l’angoisse d’être attaqué par le loup. Ça se ressent dans les relations avec la famille ou avec les voisins… ».

« Les mesures de protection ne sont pas efficaces, constate un éleveur haut savoyard, les troupeaux sont tous protégés et il y a toujours des attaques ». « Les patous et les filets peuvent faire baisser le nombre de brebis prédatées mais pas le nombre d’attaques » confirme Bernard Dinez, un éleveur savoyard qui a envoyé ses 500 brebis sur trois alpages avec trois bergers et quinze chiens. « Malgré les protections, j’ai subi trois attaques cet été. En plus de ce stress permanent, il faut ensuite se battre pour se faire indemniser ». Car l’administration ne semble pas faciliter les choses. « Le préfet nous a refusé un tir de prélèvement car il n’y a pas eu assez de bêtes tuées selon lui » enrage un éleveur isérois alors que plus de 250 animaux sont morts à cause du loup sur le département en 2012.

 

La suite de l'article dans Pâtre avril 2013

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

Le parc complet est vendu 6 900 euros auquel s’ajoutent mille euros de transport. © G. Josien
Un parc de tri complet à moins de 8 000 euros
Le parc de tri mobile Sheepeze est composé de 15 claies, d’un couloir de contention et d’une porte de tri. Les claies de 2,5 à 3…
« La profession a été contrainte et forcée d’abandonner ses ambitions pour l’aide ovine »
Après plus d’un an de travail et de consensus, l’ambitieux projet porté par la FNO pour la prochaine PAC s’est fait plombé par l’…
Les surfaces ravagées par les incendies dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence, des Alpes Maritimes, des Bouches du Rhône, du Var et du Vaucluse ont diminué significativement ces dernières années.  © Saiho/Pixabay
Les troupeaux ovins, premiers pompiers de la forêt méditerranéenne
En pâturant les coupe-feu, les brebis facilitent le travail des pompiers. Mais les troupeaux doivent aussi avoir accès à l’eau, à…
La contrainte du loup revêt de multiples aspects, qui ont pour point commun de causer du stress et de la fatigue mentale à l'éleveur. © A. Chrétien
Éleveurs vs loups : du stress et du dégoût
La MRE Paca et Idele publient un recueil de témoignages d’éleveurs confrontés à la prédation du loup au quotidien.
Le pic de pousse d'herbe a connu quelques semaines de retard en cette fin de printemps.
Le pic de pousse d'herbe s’est fait attendre ce printemps
La fraîcheur du mois de mai a ralenti la pousse de l’herbe. Tour de France des régions et conseils de prairies avec le service…
L'enrubannage permet de faire son stock de fourrage dès le printemps.
L’enrubannage en ovin expliqué par le Ciirpo
L’enrubannage peut, dans certains systèmes fourragers, être une solution pour faire du stock au printemps qui sera distribué en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre