Aller au contenu principal

La génétique, un nouveau moyen de lutter contre les infections parasitaires des brebis

Certains béliers Manech tête rousse présentent une forme de résistance aux strongles gastro-intestinaux.

La race Manech à tête rousse n'est pas la seule à présenter des individus résistants aux strongles. © F. Brunet d'Aubiac
La race Manech à tête rousse n'est pas la seule à présenter des individus résistants aux strongles.
© F. Brunet d'Aubiac

Les strongles gastro-intestinaux, parasites du tube digestif des animaux ayant accès au pâturage, sont de plus en plus résistants aux traitements anthelminthiques. Le nombre restreint de molécules autorisées en brebis laitières ou encore le réchauffement climatique qui risque d’offrir des conditions favorables au développement des strongles fait qu’il est nécessaire de trouver des solutions alternatives aux traitements chimiques actuels. La génétique peut être une partie de la solution, c’est ce que montre une étude de l’Inrae et de l’École vétérinaire de Toulouse qui a mis en avant l’héritabilité de la résistance aux strongles chez les ovins de la race laitière Manech tête rousse. En effet, peu d’œufs de larves sont retrouvés dans les déjections de brebis issues de béliers dits « résistants » aux strongles : 100 œufs par gramme (OPG) en moyenne contre 230 OPG chez les brebis issues de béliers sensibles.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La vidéo rétablit quelques vérités pour relativiser l'impact de l'élevage et de la viande.
[ Vidéo ] L’élevage européen pointe les 9 contradictions de la stratégie « De la ferme à la table »
Le rassemblement européen des filières de l’élevage et de la viande, European Livestock Voice, a publié une vidéo pédagogique qui…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Long de 2,90 m et large d’un mètre, le petit triporteur est commercialisé 2 200 euros hors taxes et hors livraison. © Scot-e
Un triporteur électrique à petit prix
Scot-e importe des petits triporteurs électriques fabriqués en Roumanie. Le véhicule à trois roues est léger (135 kg sans…
L’hiver a été particulièrement meurtrier pour l’élevage de Christian et Guillaume Menut… © Menut
« Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une analyse de vulnérabilité »
↵ Christian Menut, 60 ans, éleveur ovin dans le Var « Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une…
Les panneaux photovoltaïques permettent à l'herbe de continuer sa pousse même en été et pourvoient les brebis en ombre. © E. Mortelmans
Des surfaces additionnelles grâce à l’agrivoltaïsme
Emmanuel Mortelmans bénéficie de surfaces de pâturage additionnelles pour ses brebis grâce à la centrale photovoltaïque proche de…
Cindy Simon, 25 ans, est à la tête d’une exploitation de polyculture élevage de 139 hectares. © A. Peucelle
Je cherche à améliorer les performances du troupeau 
Dès son arrivée sur l’exploitation familiale en 2016, Cindy Simon, à Bonnet dans la Meuse, a cherché à moderniser l’atelier ovin…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre