Aller au contenu principal

La 5G passe par les moutons !

Pour concurrencer le quasi-monopole des antennes 5G de Huawei, Téléph’Ovin, un opérateur téléphonique français encore trop peu connu, se lance dans l’aventure avec une idée innovante et vivante.

Les antennes discrètes permettent de capter la 5G sur tout le territoire.
Les antennes discrètes permettent de capter la 5G sur tout le territoire.
© R. Lorem

On ne peut pas se mentir, les antennes relais de G, 2G, 3G, 4G et maintenant 5G défigurent nos campagnes. Téléph’Ovin, une start-up qui grimpe en flèche dans le domaine de la téléphonie mobile, a eu l’idée d’utiliser une ressource locale qui ne manque pas en France et plus particulièrement en Haute-Vienne. En effet, basée à Bellac, Téléph’Ovin va se servir des moutons comme relais du flux de données qui se déverse en France. « Nous avons rencontré une vingtaine d’éleveurs motivés par le projet, car intéressés dans les nouvelles technologies, explique Inès Turgeon, responsable marketing digital et pâturage chez Téléph’Ovin. Nous avons fait un premier test concluant en équipant un dixième des troupeaux avec des mini-antennes, quasiment indécelables à l’œil nu. »

La laine, une antenne hors du commun

La laine a un effet catalyseur qui amplifie le signal 5G tout en protégeant l’animal d’éventuelles mauvaises ondes. « Nous commençons par équiper les troupeaux locaux, mais l’idée est ensuite de s’étendre sur la France entière et notamment dans les zones difficiles d’accès telles que les montagnes ou la garrigue, où seuls les moutons vont ! », s’enthousiasme Emma Quereau, fondatrice visionnaire de la start-up bellachonne. Les éleveurs qui prennent part à l’aventure sont indemnisés en forfait internet gratuit. Jean-Colin Dalasca, éleveur de 300 brebis dans le sud de la Haute-Vienne, témoigne : « au début je me suis dit que c’était n’importe quoi, mais quand Inès Turgeon est venue présenter le projet plus en détail, j’ai adhéré tout de suite. »

La brebis à dynamo pour électriser les campagnes

Emma Quereau, une fois toutes les troupes ovines de France équipées, a d’autres projets avec le monde du mouton. « Nous souhaitons nous développer dans le secteur des énergies renouvelables. Nous avons réalisé des premiers tests pour greffer des éoliennes portatives sur le dos des brebis et en doter certaines de sabots artificiels à dynamo. Quand elles marcheront, elles produiront l’énergie nécessaire pour alimenter nos mini-antennes relais. » De quoi faire marcher les gogos qui auront cru à notre poisson d'avril !

Lire aussi : reussir.fr/patre/dossier/les-moutons-suivis-par-gps

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

Sacripant, Sifredi ou  Sauterelle ? © I. Heeren
2021 sera l’année des S
L’habitude de nommer ses animaux par une même lettre permet de connaître facilement leur millésime. Dans les petits troupeaux,…
La vidéo rétablit quelques vérités pour relativiser l'impact de l'élevage et de la viande.
[ Vidéo ] L’élevage européen pointe les 9 contradictions de la stratégie « De la ferme à la table »
Le rassemblement européen des filières de l’élevage et de la viande, European Livestock Voice, a publié une vidéo pédagogique qui…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Long de 2,90 m et large d’un mètre, le petit triporteur est commercialisé 2 200 euros hors taxes et hors livraison. © Scot-e
Un triporteur électrique à petit prix
Scot-e importe des petits triporteurs électriques fabriqués en Roumanie. Le véhicule à trois roues est léger (135 kg sans…
L’hiver a été particulièrement meurtrier pour l’élevage de Christian et Guillaume Menut… © Menut
« Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une analyse de vulnérabilité »
↵ Christian Menut, 60 ans, éleveur ovin dans le Var « Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une…
Les panneaux photovoltaïques permettent à l'herbe de continuer sa pousse même en été et pourvoient les brebis en ombre. © E. Mortelmans
Des surfaces additionnelles grâce à l’agrivoltaïsme
Emmanuel Mortelmans bénéficie de surfaces de pâturage additionnelles pour ses brebis grâce à la centrale photovoltaïque proche de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre