Aller au contenu principal

Épreuve collective des Ovinpiades des jeunes bergers, 2 000 € à gagner pour organiser un voyage d’études

Si les Ovinpiades sont connues pour mettre en avant chaque année le meilleur jeune berger de France, l’épreuve collective se déroule, elle aussi, chaque année.

L’épreuve collective des Ovinpiades, qui mêle production ovine et communication, permet à des élèves d’un même établissement de réfléchir ensemble aux atouts de cette filière et d’exprimer leur créativité. Pour l’édition 2023, les participants auront pour mission de se transformer en community manager et de réaliser plusieurs publications pour la page Instagram Inn’Ovin, selon trois thèmes : ma ferme, mon éleveur et ma production. Les projets proposés feront l’objet d’une première sélection au niveau interrégional. Le comité régional sélectionnera au maximum un projet, soit huit projets au total pour la finale nationale à Paris le 25 février. Le groupe devra alors désigner une équipe de trois personnes pour venir présenter et défendre sa création. L’équipe qui remportera le premier prix gagnera un chèque de 2 000 euros pour financer un voyage ou une sortie en lien avec l’élevage de brebis.

Le CFA de Mirecourt, vainqueur en 2022

Solène Troger, Claire Bourgart et Timothée Huet ont ramené la coupe à la maison ou plutôt le chèque au CFA/CFPPA agricole de Mirecourt dans les Vosges. Tous trois ont été sélectionnés par leurs camarades de classe pour venir défendre leur projet lors des Ovinpiades collectives 2022, au Salon de l’agriculture. Ensemble, ils avaient créé des tutoriels sur les techniques d’élevage de brebis, selon des thèmes imposés : alimentation, sanitaire et bâtiment-équipement.

À la découverte des ovins de Paca

Avec ce chèque en poche, ils ont choisi de réaliser un voyage d’étude de cinq jours en Provence-Alpes-Côte d’Azur, une région bien différente de leur Lorraine natale. Ils ont ainsi pu découvrir une géographie propice à l’élevage transhumant, des races de brebis qui leur étaient inconnues, visiter des fermes ovines qui produisent du lait ou de la viande et l’abattoir de Sisteron, échanger avec le directeur de la Maison de la transhumance… et, cerise sur le gâteau, réaliser des travaux pratiques chez un éleveur sélectionneur en alpage où ils ont accompli des échographies sur des brebis gestantes. Ils ont également eu la chance d’y passer une nuit sous une yourte.

Une belle manière de récompenser les efforts

Pour Catherine Falcoz, leur formatrice : « Ce premier prix est une occasion de faire quelque chose que l’on ne pourrait pas faire d’habitude avec nos apprenants. C’est aussi une belle manière de les récompenser pour leurs efforts et leur travail, tout en leur apportant une ouverture d’esprit ». À coup sûr, les élèves du certificat de spécialisation ovin du CFA/CFPPA de Mirecourt seront à nouveau en lice pour relever le défi 2023 des Ovinpiades collectives !

Il est encore temps de vous inscrire et de tenter de décrocher les 2 000 € ! Plus d’informations sur le site Inn’ovin - https://www.inn-ovin.fr/ovinpiades-des-jeunes-bergers/

Les plus lus

Elisa Morel : « Très attachée au massif vosgien, le cédant m’accompagne dans la reprise de l’exploitation, en me laissant libre sur les choix de conduite à venir. »
"Je suis accompagnée par le cédant dans la reprise de l’exploitation ovine"
Elisa Morel, 23 ans, en stage pré-installation au sein de sa future exploitation, est tombée sous le charme de la race Hampshire…
Les associés du Gaec Gwenn Ha Du, dans l'Ain, ont le souci de valoriser au mieux les surfaces en herbe par un système 100 % basé sur le pâturage.
Un système ovin économique en argent et en temps de travail
Dans l’Ain, Guillaume Diquélou a mis sur pied un élevage ovin basé sur la valorisation de l’herbe et la réduction du temps de…
Damien Fraysse, 33 ans, se félicite de l'orientation prise par le Gaec. L'atelier laitier permettra à la sœur de celui-ci de s'installer en 2023.
Des brebis allaitantes aux laitières pour gagner plus
Francis et Damien sont les deux associés du Gaec Fraysse des Camps dans le Lot. Le père et le fils ont fait le pari, il y a deux…
Les 300 brebis de Pierre Orcière disposent d'une ration totalement issue de la production de l'exploitation.
« J’améliore mes conditions de travail, de la vie du sol à l’agneau fini »
Pierre Orcière est éleveur en Ardèche. Après de nombreux changements sur sa ferme, il élève aujourd’hui des agneaux de bergerie,…
La brouette distributrice est tirée par un moteur de tondeuse à gazon et la roue arrière, mobile et centrale, permet de la diriger facilement.
Une brouette automotrice distributrice
Dans le Pas-de-Calais, Jean-Paul Béthencourt a mis au point une brouette à moteur pour distribuer le grains à sa troupe ovine en…
La prédation par le loup impacte fortement les résultats économiques de l'exploitation.
Vers une réduction de statut de protection du loup
  Depuis 1992, les loups sont de retour en France. Les conséquences sur les activités d’élevage et la ruralité sont nombreuses et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre