Aller au contenu principal

En Lorraine, des moutons dans le verger

La Lorraine recense 2 300 ha de vergers, dont 1 600 ha de pruniers (quetsches et mirabelles notamment). L’association régionale d’expérimentation fruitière de l’Est a enquêté une vingtaine d’arboriculteurs et les deux tiers d’entre eux utilisaient leurs vergers comme des prés pour les animaux.

Crainte de dégradation des arbres

Ce pâturage des prés-vergers permet de nourrir les animaux, des ovins dans 75 % des cas, sans affecter la production de fruits. Les rendements en mirabelle sont en effet les mêmes et les éleveurs n’ont vu aucune différence sur la qualité des fruits. Si les arboriculteurs espèrent avoir moins besoin de maîtriser l’herbe grâce aux moutons, les enquêtes ont montré que les arboriculteurs pâturant fauchaient deux fois par an en moyenne contre 1,6 fois en moyenne pour ceux sans animaux. De même, un troupeau dans le pré-verger implique certaines manipulations. Ainsi, les animaux doivent être déplacés en cas de traitement du verger. Il faut aussi prévoir un autre pré avant de les remettre dans les vergers qui viennent d’être traités, au moins trois semaines pour les produits à base de cuivre. De même, il faut sortir les animaux avant la récolte car la moitié des pâturants ont connu des cas d’acidose quand les ovins ingéraient trop de fruits tombés à terre.

Que ce soit leurs animaux ou ceux d’un voisin, les arboriculteurs craignent la dégradation des arbres, des branches basses notamment. Pour ceux n’ayant jamais expérimenté les prés-vergers, c’est l’aménagement des clôtures et de l’abreuvement qui les freinent le plus.

Les plus lus

Pâturage tournant dynamique
"Avec 100% de pâturage tournant dynamique pour notre troupeau ovin, nous sommes en phase avec le changement climatique"
Julie et Thimoléon Resneau sont éleveurs de brebis allaitantes à Pomy dans l’Aude depuis 2006. Leur troupeau de Rouge du…
Darius Filipiak, 29 ans, s'est installé dans le Lot après un CS ovin et plusieurs expériences professionnelles en élevage ovin.
« J’arrive à vivre avec mes 250 brebis, élevées en plein air intégral »
Darius Filipiak, 29 ans, passionné par l’élevage de brebis, s’est installé en 2019, à Montcuq dans le département du Lot, avec…
2024, année des noms en "V" : des idées amusantes pour vos chiens, béliers et brebis préférées
 Attribuer une lettre initiale aux prénoms chaque année permet de savoir facilement l’âge d’un animal, qu’il s’agissent de…
Alexis et Jean Gratton, deux des cinq associés du Gaec Le Pay : « Notre objectif aujourd’hui est de développer la vente de reproducteurs, en maintenant la vente directe, ...
« Nous calons un planning pour des agneaux toute l’année »
Au Gaec Le Pay, l’utilisation de la Charmoise et le désaisonnement lumineux ont permis de produire des agneaux toute l’année en…
Un voyage en hiver
Un  voyage en hiver a reçu le grand prix du jury du festival pastoralisme et grands espaces.
Le matin est consacré aux cours théoriques. Ce jour-là, Catherine enseigne les grands chiffres de la filière ovine française.
Une journée avec une classe en certificat de spécialisation Ovin
Sur le campus de Mirecourt, niché au cœur des Vosges, Catherine Falcoz et Ingrid Voinson dirigent une formation professionnelle…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre