Aller au contenu principal

Dossier : Itinéraire d'une agnelle gâtée

Afin de concilier au mieux le développement de l’agnelle et sa préparation à sa future carrière, ce dossier propose des repères de poids au cours de sa période d’élevage.

Elever les agnelles destinées au renouvellement, c’est avant tout les préparer à leur carrière de brebis. Leur croissance jusqu’à la première mise en lutte est particulièrement stratégique car elle influence les futures performances de reproduction et de production laitière. Les stratégies mises en place en matière d’alimentation et de conduite sanitaire, notamment parasitaire, doivent répondre à plusieurs objectifs. D’une part, d’aider l’agnelle à construire sa panse qui doit être développée afin de valoriser au maximum le fourrage à l’âge adulte. D’autre part, la croissance pendant la phase de différenciation mammaire doit permettre un développement de la mamelle compatible avec une production laitière optimale à l’âge adulte. Enfin, le poids vif des deux tiers du poids adulte, soit 47 kg pour les races lourdes utilisées en France, reste un objectif lors de la première mise à la reproduction. Les résultats de fertilité en dépendent. En fonction de l’objectif d’âge à la première mise à la reproduction (qui varie de 7 à 18 mois selon les systèmes de production), l’enjeu est de trouver les compromis en matière de conduite qui répondent à l’ensemble de ces facteurs.

En ovins lait, et plus particulièrement en race Lacaune, des courbes de croissance ont été construites à partir de recommandations de poids à âge type. Ces dernières ont permis de sensibiliser les éleveurs à l’importance du poids vif de l’agnelle à un âge donné. Il a en effet été démontré qu’un kilo de plus à la saillie se traduit par 20 kg de lait supplémentaires lors de la première lactation. Afin de déterminer des poids objectifs aux dates clefs de la vie de l’agnelle en ovins viande, treize lots d’agnelles ont été suivies en 2012 et 2013 dans dix exploitations de lycées agricoles et sites expérimentaux. Les conduites alimentaires et antiparasitaires de ces jeunes animaux ont ainsi fait l’objet de nombreuses mesures et ont permis de proposer des itinéraires techniques.

Au sommaire de ce dossier :

  • Préparer les agnelles à leur carrière de ruminant : Adapter l’alimentation et contrôler le parasitisme;
  • Parcours d’une agnelle née au printemps : Des objectifs de croissance soutenus;
  • Six étapes clés d’une agnelle de race laitière : De la naissance à la mise à la reproduction.

Retrouvez l'intégralité du dossier dans le prochain numéro (618) de notre revue.

Des vidéos sont également consultables sur les sites de la Reconquête Ovine et de l'Institut de l’Élevage.

Ce dossier a été réalisé dans le cadre de projets pilotés par l’Institut de l’élevage et financés par FranceAgriMer et le Compte d’affectation spécial pour le développement agricole et rural "parasitisme".

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd al-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an dernier pourrait inspirer le déroulé de celui de cette année. © A. Villette
L’Aïd-el-Kébir se réinvente avec des drives ou des commandes groupées
L’Aïd-el-Kébir (ou Aïd-el-Adha) se tiendra aux alentours du lundi 19 juillet en 2021. Le contexte sanitaire particulier de l’an…
Une manipulation fluide des animaux permet de s’épargner physiquement.
[ Vidéo ] Comment manipuler les moutons
Comment attraper un mouton ? Le déplacer ? Ou l’asseoir ? Cette vidéo de la MSA répond à ces questions.
Grace à la convergence des aides, au paiement redistributif et au maintien de l’ICHN, les éleveurs de petits ruminants toucheraient en moyenne un peu plus d’aides de la PAC.
Les ovins/caprins plutôt gagnants dans la future PAC
Les derniers arbitrages du plan stratégique national semblent plutôt favorables aux ovins/caprins.
Le parc complet est vendu 6 900 euros auquel s’ajoutent mille euros de transport. © G. Josien
Un parc de tri complet à moins de 8 000 euros
Le parc de tri mobile Sheepeze est composé de 15 claies, d’un couloir de contention et d’une porte de tri. Les claies de 2,5 à 3…
L’hiver a été particulièrement meurtrier pour l’élevage de Christian et Guillaume Menut… © Menut
« Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une analyse de vulnérabilité »
↵ Christian Menut, 60 ans, éleveur ovin dans le Var « Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une…
« La profession a été contrainte et forcée d’abandonner ses ambitions pour l’aide ovine »
Après plus d’un an de travail et de consensus, l’ambitieux projet porté par la FNO pour la prochaine PAC s’est fait plombé par l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre