Aller au contenu principal

Repères
Des sols toujours couverts en agriculture de conservation des sols

Fervent défenseur de l’agriculture de conservation des sols, Fabrice Trottier essaie de garder un couvert pérenne vivant. Ses moutons l’aident à entretenir la fertilité des sols.

La terre n’est jamais nue dans l’exploitation de Fabrice Trottier. Céréalier et éleveur ovin dans l’Yonne, il enchaîne les rotations complexes avec l’idée de toujours garder des couverts végétaux. « Le couvert végétal structure les sols et entretient la biodiversité », apprécie l’agriculteur qui est membre du bureau de l’Apad Centre-Est, l’Association pour la promotion d’une agriculture durable. Sous ces cultures, il y a toujours une luzerne ou un trèfle prêt à occuper le terrain. Exemple avec l’orge d’hiver : « Dès la récolte des escourgeons qui a lieu autour du 25 juin, la luzerne ressort. Trois semaines après, elle a bien repoussé et j’y mets les brebis pour pâturer ». Avec ce couvre-sol permanent, le rendement céréalier voisine quand même les 70 quintaux par hectare sur un potentiel estimé à 75 quintaux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

Sacripant, Sifredi ou  Sauterelle ? © I. Heeren
2021 sera l’année des S
L’habitude de nommer ses animaux par une même lettre permet de connaître facilement leur millésime. Dans les petits troupeaux,…
La vidéo rétablit quelques vérités pour relativiser l'impact de l'élevage et de la viande.
[ Vidéo ] L’élevage européen pointe les 9 contradictions de la stratégie « De la ferme à la table »
Le rassemblement européen des filières de l’élevage et de la viande, European Livestock Voice, a publié une vidéo pédagogique qui…
L’hiver a été particulièrement meurtrier pour l’élevage de Christian et Guillaume Menut… © Menut
« Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une analyse de vulnérabilité »
↵ Christian Menut, 60 ans, éleveur ovin dans le Var « Harcelé par la prédation du loup, notre élevage ovin aura une…
Long de 2,90 m et large d’un mètre, le petit triporteur est commercialisé 2 200 euros hors taxes et hors livraison. © Scot-e
Un triporteur électrique à petit prix
Scot-e importe des petits triporteurs électriques fabriqués en Roumanie. Le véhicule à trois roues est léger (135 kg sans…
Les panneaux photovoltaïques permettent à l'herbe de continuer sa pousse même en été et pourvoient les brebis en ombre. © E. Mortelmans
Des surfaces additionnelles grâce à l’agrivoltaïsme
Emmanuel Mortelmans bénéficie de surfaces de pâturage additionnelles pour ses brebis grâce à la centrale photovoltaïque proche de…
Georges Ferté change ses brebis de parc environ tous les trois jours. © A. Peucelle
« J'ai diversifié les grandes cultures avec des moutons pour pérenniser l'exploitation »
Installé en 2002 sur une ferme de grandes cultures, Georges Ferté se heurte aux évolutions de la PAC ainsi qu’à un système…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre