Aller au contenu principal

Réussir Pâtre : Le média des éleveurs de moutons

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Chien de conduite
Comment bien choisir son border collie

Vous avez arrêté votre choix sur la race border collie, reste à choisir le chiot qui va correspondre à vos attentes.

Chiots border-collie âgés de sept semaines. Celui de droite s’est avéré beaucoup plus précoce au troupeau.
Chiots border-collie âgés de sept semaines. Celui de droite s’est avéré beaucoup plus précoce au troupeau.
© A.B

Une fois définis le type de border dont vous avez besoin et la portée ou vous allez vous servir, il faut s’assurer que toutes les garanties légales sont respectées : déclarations de saillie, de naissance et inscription de la portée auprès de la SCC (Société centrale canine) ou de l’ISDS (International sheep dog society) s’il s’agit d’un chien d’importation et disponibilité des certificats de tests des tares oculaires et dysplasie de la hanche des parents.

Si le propriétaire de la portée est un voisin, il est bon de voir l’évolution des chiots entre cinq et huit semaines, et le cadre de vie dans lequel ils grandissent (lumière, propreté, activité extérieure…). Il faut prêter attention à l’état général des chiots (dodus aux yeux pétillants, joyeux…), autant de signes de bons soins et de bonne santé. Observez leur attitude vis-à-vis de l’homme. La précipitation pour rentrer en contact, la recherche de caresses… sont des preuves que l’éleveur s’occupe de sa portée et que les chiots ont l’habitude de visites et de contacts. Ne pas hésiter à sortir la totalité de la portée du lieu de vie habituel et promener les chiots en provoquant des bruits inhabituels de façon à détecter d’éventuels animaux sensibles ou bien téméraires car il faut éviter les animaux peureux.

EN CAS D’HÉSITATION

Si vous hésitez entre deux chiots, prenez-les individuellement, ce qui peut modifier des comportements par rapport aux constats réalisés au sein de la portée, et refaites les exercices pour tester le caractère (bruits, relations à l’homme…). Prenez également conseil auprès de l’éleveur pour savoir ce qu’il a observé, surtout s’il lui en reste plusieurs !

Pour éviter des défauts handicapants, vérifiez l’alignement des mâchoires et les testicules pour les mâles. Il ne faut pas faire trop attention au marquage de la robe, mais préférer que le noir prédomine sur le blanc et s’assurer qu’au moins un des deux parents est de couleur noire et blanche ou tricolore (noir, blanc et feu).

Une fois le chiot choisi, place aux formalités. L’identification des chiots est obligatoire (par tatouage ou par puce électronique) pour la vente qui ne doit pas se faire avant huit semaines d’âge. Le naisseur des chiots est tenu de se charger du changement de propriétaire qui lui coûte trois euros et fournit carnet de vaccination et attestation de vente. Pour les factures, la TVA est à 5,5 %.

VACCINS À JOUR

On recommande aux vendeurs de fournir également une fiche sur la race et les besoins de l’animal (rappel des vaccins, vermifuge, nourriture) et un bulletin d’adhésion au club de race. Il peut être joint une photocopie des résultats concernant les examens oculaires et de dysplasie des parents et une fiche individuelle d’examen (certificat de bonne santé) si le cédant n’est pas détenteur du certificat de capacité en élevage canin.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Vignette
Des plaquettes de bois en guise de litière
Remplacer complètement la paille en litière par des plaquettes de bois ne modifie ni les performances ni le bien-être des brebis…
Vignette
Le renouveau ovin du lycée d’Yvetot
Le lycée agricole d’Yvetot a réhabilité sa bergerie et augmenté son cheptel ovin. Un bon point pour les élèves et les…
L’élevage des ruminants à l’herbe dans le Massif central produit des services environnementaux et culturels qui pourraient légitimement être mieux rémunérés. © D. Hardy
Mieux rémunérer les élevages à l’herbe du Massif central
Dans un rapport sur l’évolution de l’élevage dans le Massif central, le CGAER propose d’augmenter le soutien public pour les…
Le rationnement des brebis laitières répond à un équilibre entre besoins et capacité d’ingestion. L’alimentation par lot impose de choisir un animal cible. © DR
Les secrets du rationnement
Le rationnement des brebis laitières répond à un équilibre entre besoins et capacité d’ingestion. L’alimentation par lot impose…
Le pantalon Bocage avec ceinture ajustable élastique est vendu autour de 50 euros et la veste cirée Isoder autour de 70 euros. © G. Cotten
Des vêtements chauds et isolants pour l’hiver
Guy Cotten fabrique des cirés pour les marins depuis 55 ans. Étanches à la pluie et évacuant la transpiration, ces cirés sont…
Le président de la République s'est engagé à ne plus réintroduire d'ours, à s'occuper de ceux qui causent des problèmes et à impliquer davantage les élus locaux.  © Paunovic
Les promesses de l’ours
En rencontrant une délégation d’éleveurs pyrénéens le 14 janvier dernier à Pau, le président de la République Emmanuel Macron s’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7,6€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre